Discours d’ouverture du Président de la SCO

Côme EBANA MVOGO

Abstract


Nous sommes heureux de vous accueillir à la cérémonie d’ouverture de ce 24e congrès de la Société Camerounaise d’Ophtalmologie dans ce lieu mythique où bat le cœur de la ville aux sept collines. Votre présence souligne votre attachement à la science et votre soutien à notre société savante qui œuvre sans relâche pour la promotion et la préservation de la santé oculaire des camerounais sur plusieurs plans.

  1. En contribuant à la formation initiale et continue des ressources humaines en ophtalmologie.
  2. En participant à la recherche opérationnelle.
  3. En coopérant et en mutualisant avec tous nos pairs d’ici et d’ailleurs et avec tous les partenaires au développement qui sont intéressés par la lutte contre la cécité.
  4. Dans un monde globalisé où nul ne peut plus faire l’économie de l’assurance qualité, nous travaillons à l’élaboration d’un référentiel en termes de conditions d’exercice, de déontologie et d’éthique en ophtalmologie.

Le premier thème de ce congrès est la cataracte. C’est l’opacification du cristallin qui va empêcher le passage de la lumière vers la rétine, rendant ainsi la vision impossible. Heureusement pourrait-on dire, c’est une cause de cécité curable. En effet, le malade bien opéré va récupérer une bonne ou une très bonne vision, si la cataracte était la seule cause de son handicap visuel. Les techniques opératoires sont connues et bien maitrisées. Paradoxalement, la cataracte reste et demeure la première cause de cécité au Cameroun, donc, un problème majeur de santé publique !


Keywords


Cataracte, stratégies avancées, Cameroun

Full Text:

PDF (Français)

References


SCO


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************