Asthme et Déjections de Chauves Souris au Quartier Bastos de Yaoundé

Emmanuel Afane Ze, Claire Ekono Bitchong, G Nguefack-Tsague, E Pefura Yone, U Olinga Medjo, L Simo

Abstract


OBJECTIFS

Une enquête au sein des populations de ce quartier de Yaoundé a révélé en 2009 une prévalence de 36% de signes de l’asthme parmi ses habitants (crises dyspnéiques paroxystiques, rhinites, éternuements, sifflement respiratoire). Ce quartier est densément peuplé de chauves-souris. Le but de notre étude est d’une part de confirmer le taux élevé de l’asthme par une épreuve fonctionnelle simple et de rechercher d’autre part d’éventuels rapports entre l’asthme et les chauves-souris dont les fèces polluent l’environnement immédiat.

MÉTHODES

Il s’agit d’une enquête basée sur la mesure du DEP (Débit Expiratoire de Pointe) à l’aide du peakflowmètre de Wright. Deux quartiers, Bastos et Ngousso ont été revisités comme en 2009. Une épreuve de peakflowmétrie a été réalisée dans les 2 quartiers (Bastos peuplé de chauve-souris et ayant présenté le plus de signes d’asthme: 36% en 1999). Le quartier Ngousso, non peuplé de chauves-souris, n’a présenté que 2,4% de signes d’asthme en 1999. Cinquante sujets ont été sélectionnés avec leur consentement dans chacun des 2 quartiers pour  l’épreuve de peakflowmétrie. La fourchette d’âges pour nos 2 échantillons a ciblé  des sujets de 15 à 75 ans. Ce choix était basé sur la capacité de bien exécuter 2 tests  peakflowmétriques. Le premier suivi d’une inhalation de 3 bouffées de salbutamol, puis le second 5 minutes plus tard.

RÉSULTATS

45 habitants sur les 50 de Bastos (90%) reconnaissent la présence des chauves-souris dans leur quartier. Seulement 2 de Ngousso (4%) ont pu le faire. Il existe une différence sur ce fait  entre les 2 quartiers (p<0.0001). 35 habitants de Bastos (70%) savent reconnaître les déjections de chauves-souris contre (2%) à Ngousso. cette connaissance est significativement différente dans les 2 quartiers (p<0.0001). La variation du DEP (Débit Expiratoire de Pointe) a été franche chez 16 sujets de Bastos versus 2 asthmatiques connus de Ngousso. La  prévalence de l’asthme est de 32% à Bastos versus 4% à Ngousso (p<0.0001).

CONCLUSIONLa prévalence de l’asthme est plus élevée dans le quartier Bastos densément peuplé de chauves-souris. La pollution de l’environnement par les déjections disséminées des chauves-souris autour des habitations y jouerait un rôle. Les déjections de chauves-souris seraient un facteur favorisant de l’asthme. Elles constituent depuis le guano, un milieu favorable de culture des champignons où pousse principalement Mycoplasma capsulatum qui est très allergisant et connu comme facteur déclenchant. Les acariens qui sont une cause bien connue de l’asthme sont également véhiculés par les chauves-souris qui s’infestent depuis leurs fientes en milieu humide. Une étude plus étroite reliant la présence des chauves-souris dans la maison (plafond par exemple) et l’asthme devra être envisagée pour plus de pertinence de notre observation

Keywords


Chauves-souris, déjections, asthme

Full Text:

PDF (Français)

References


- NdjembaEkomo YC. Prévalence de l’asthme dans les quartiers Bastos et Melen (Yaoundé) abritant des chauves-souris. Thèse de Doctorat en médecine, 2009 Université de Yaoundé I.

- Nkwelle. Prévalence de l’asthme en milieu scolaire au Cameroun. Thèse Doctorat en médecine 2003 Université de Yaoundé I.

- Koffi Ngoran B, Yavo J, Kouassi B, Ngom A, Touré M, Fadiga A. Prévalence de l’asthme en milieu scolaire dans 3 régions bioclimatiques de la Côte d’Ivoire. Médecine d’Afrique Noire. 2000 ;47 :10-13).

- Dongmeza DL. Asthme dans les lycées et collèges en zone urbaine de la Région Ouest du Cameroun : profil épidémiologique. Thèse de Doctorat 2012; Institut Supérieur des Sciences de la santé. Université des Montagnes ; Cameroun.

- Salvaggio J. Occupational and environmental respiratory disease in NIAID task force report asthma and other allergic diseases. Washington DC: US Departement of Health, Education and Welfare. May 1979 (NIH publication N° 79-387).

- Blanc P. Occupational asthma in a disability survey. Chest 1987,92 :613-17.

- Brooks S, Weiss MA, Bernstein IL. Reactiveairwaysdisfunction syndrome : persistent asthma syndrome afterhigh-level irritant exposure. Chest 1985,88:376-384.

- Beck A. Fecal analysisof European bat species. Myotic 1995,32 /33 p109-119

- Walravens E. Cycle de conférences « Flore et faune sauvages à Bruxelles aujourd’hui ». Centre Paul Duvigneaud 30/04/2003.

- Fain A. Nouveaux acariens Astigmates cavernicoles du Kenya. Revue suisse Zool 1977. 84 ;3 :565-81.

- Centre canadien d’Hygiène et de sécurité au travail. Histoplasmose : Réponses SST.Août 2005

- Blanchard M. Les risques sanitaires liés aux déjections de pigeons en milieu de travail au Québec- Mesures de prévention. Mémoire de fin d’études de formation des ingénieurs de génie sanitaire ENTPE Québec 2010-2011.

- D’Halewyn MA, Lederc JM, King N,Bélanger M, Legris M, Fernette Y, Paulin M. Les risques de santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur. Institut national de santé publique du Québec. 4è trimestre 2002.

- Gadelis G, Rossigneux E, Tourres R. Une pneumopathie d’hypersensibilité atypique après exposition répétée aux déjections de chauves-souris. Revue des Maladies Respiratoires 2012 :29 ;5:734-36.

- Groupe Mammologique Breton. Opération « refuge pour les chauves-souris ». WWW.refugepourleschauves-souris.com.

- Groupe Chiroptères de Provence. S.O.S. Chauves-souris. WWW.gcprovence.org/sauvetage/problème.html).

- Verheyden M. La pédagogie au service des chauves-souris. L’écho des Rhinos.décembre 2008 :12 ;52p3-4.

- Santé Canada. Chauves-souris-Que sont-elles ? Feuillet de renseignements sur les organismes nuisibles novembre 2012. www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pubs/pest/_pnotes/bat-chauvesouris/index-fra.php).

- ) Décret N° 2002335 du 05 mars 2002 portant publication de l’amendement à l’accord relatif à la conservation des chauves-souris en Europe.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************