Aspects Thérapeutiques et Évolutifs du Néphroblastome au Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle

S Douamba, Kisito Nagalo, I Ouédraogo, O Salia, E Bandré, D Yé

Abstract


 

RÉSUMÉ

Introduction. Le néphroblastome touche essentiellement les enfants de un à cinq ans avec un pic de fréquence entre la 2ème et 3ème année de l’enfance. Au Burkina Faso, entre 1983 et 1992, le néphroblastome représentait 9,85 % de tous les cancers de l’enfant et le 3ème cancer de l’enfant. Le but de notre travail était de décrire la prise en charge thérapeutique du néphroblastome, de rapporter les complications découlant du traitement et d’en évaluer l’évolution à court terme. Méthodologie. Il s’agit d’une étude rétrospective de type transversal à visée descriptive qui s’est étendue du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2012. Elle concernait les enfants âgés de moins de 15 ans reçus au Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle pour néphroblastome. Les paramètres étudiés étaient les modalités thérapeutiques, le résultat de l’étude histopathologiques et l’évolution.  Résultats. Sur une période de trois ans, nous avons recensé 20 patients représentant 22 cas de néphroblastome. Les patients étaient âgés de 10 mois à 12 ans. Nous avons retrouvé 12 formes métastatiques et huit formes localisées. Le rein droit était atteint dans 11 cas et deux patients présentaient des formes bilatérales. La chimiothérapie selon le protocole GFAOP néphroblastome 2005 a été administrée à 18 enfants. Le traitement chirurgical a consisté en une néphrectomie. Il y a eu 12 décès dont deux en per opératoire et 10 au cours de la chimiothérapie. Il y a eu trois cas de récidives tumorales et cinq perdus de vue, soit un taux de mortalité actuarielle  de 77 %. Le taux de survie globale à 24 mois était de 11 %. Conclusion. Les résultats de la prise en charge du néphroblastome ne sont pas satisfaisants. La diminution du taux de mortalité passe par un équipement adéquat en matériels médico-chirurgicaux, une formation initiale et continue du personnel, la création d’un circuit d’approvisionnements en antimitotiques efficients et à moindre coût et la prise en charge intégrée multidisciplinaire du néphroblastome.

 

ABSTRACT

Background. Nephroblastoma is a cancer that affects mainly children aged one to five years. The purpose of our study was to report the treatment, the complications and the overall survival of children with nephroblastoma. Methods. This was a cross sectional retrospective study that took place from 1 January 2009 to 31 December 2012. We included children aged less than 15 years received at the hospital paediatric University Charles de Gaulle for nephroblastoma. Our data of interest were sociodemographic, histopathology, treatment modalities, and outcome. Results: Over a period of three years, we recruited 22 children with nephroblastoma. The mean age was 48 months (range: 10 months to 12 years). The right kidney was the primary site in 11 cases. Ten children had lung metastasis and two patients had liver and lung metastases. Chemotherapy according to the GFAOP protocol was administered to 18 children. There were twelve deaths. Overall survival at 24 months was 11%. Conclusion: The results of the management of the nephroblastoma are unsatisfactory in our setting. Actuarial mortality reduction through a surgical equipment, the initial and in-service training of staff, the creation of a circuit to supply efficient needles and at a lower cost and the creation of a multidisciplinary paediatric oncology group.


Keywords


Néphroblastome ; néphro-uretérectomie ; chimiothérapie ; Enfant.

Full Text:

PDF (Français)

References


Lemerle J, Tournade MF. Néphroblastome. Rev Prat 2007;47:2192-6.

Plantaz D. Néphroblastome ou Tumeur de Wilms. Corpus médical Faculté de médecine de Grenoble [Internet] (Mise à jour mai 2005) [Consulté le 27 Mai 2019]. Disponible sur : http ̸ ̸ :wwwsante.ujfgrenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/pedia/cancped/144c/Leçon ̸ 144.C html.

Moulot M, Ehua M, Agbara K et al. Le neuroblastome en chirurgie pédiatrique au CHU de treichville (Abidjan-Côte d’Ivoire). J Afr Chir Pediatr 2017;1(2):412-7.

Cissé BA Etude des aspects épidémiocliniques du Néphroblastome dans le service de pédiatrie du CHU Gabriel Touré [Thèse]. Bamako (Mali) : Université de Bamako ; 2008.

Ka AS, Imbert MP, Moreira C et al. Epidémiologie et pronostic des affections malignes de l’enfant à Dakar, Sénégal. Med Trop 2003;63:521-6.

Bankolé SR, Nandiolo Anelone KR, Bandre E, Vodi L, Couitchere L, Coulibaly TD et al Pronostic du néphroblastome après traitement chirurgical au centre hospitalier universitaire de Treichville d’Abidjan (Côte d’Ivoire) : à propos de 51 cas. Oncologie clinique en Afrique 2007;3(1):11-8.

Harif M, Barsoui S, Benchekroun S, Boccon L, Dombé Z, EL Haffaf Z et al. Traitement des cancers de l’enfant en Afrique : résultats préliminaires du groupe franco-africain d’oncologie pédiatrique. Arch Pediatr 2005;12:851-3.

Touri S, Kaddache C, Hannouz A, Redjala O, Belkebir Y, Sadaoui F et al. Prise en charge du néphroblastome au CHU Blida: à propos de 19 cas. Bull Soc Pathol Exot 2009;102(4):254-7.

Godzinski J, Tournade MF, Kraker J, Lemerle J, Voute P.A, Weirich A et al. Rarety of surgical complications after post chemotherapy nephrectomy for nephroblastoma. Experience of the International Society of Pediatric Oncology Wilms’ Tumor trial and study SIOP 9. Eur J Pediatr Surg 1998;(8):83-6.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************