Pre-Eclampsia at Laquintinie Hospital (Douala): Survey of Prevalence and Morbidity from 2010 to 2015

H Essome, V Mve Koh, M Ekono, M Boten, TG Tocki, P Foumane

Abstract


RÉSUMÉ
Objectif. La prééclampsie (PE) est la maladie hypertensive la plus fréquente et la plus grave en grossesse Sa létalité demeure élevée dans les pays développés et encore plus dans les séries africaines. Notre objectif était de déterminer la prévalence de la PE et de décrire ses complications à l’Hôpital Laquintinie de Douala. Matériel et Méthodes : Nous avons mené une étude descriptive à collecte des données rétrospective pendant 03 mois (18 janvier 2016 au 18 avril 2016) à partir des dossiers de gestantes reçues au service de gynécologie-obstétrique sur une période de 6 ans allant du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2015 à l’hôpital Laquintinie de Douala. Nous avons identifié les gestantes ayant eu une TA≥140/90mmHg associée à une protéinurie>0,3g/24h ou à une albuminurie significative (2++) sur bandelette urinaire survenue après 20 semaines d’aménorrhée. Résultats : Sur les 17644 accouchements enregistrés durant notre période d’étude, nous avons retrouvé 1080 cas de PE, soit une fréquence de 6,12%. La PE était fréquente chez les primipares (46,7%), dans la tranche d’âge de [20-29] ans. Les gestantes âgées de moins de 20 ans étaient les plus touchées par l’éclampsie. La pré- éclampsie était fréquemment retrouvées chez les gestantes porteuse d’une grossesse gémellaire et ou celles au fœtus macrosome avec respectivement 10,1% et 8,9% de fréquence. Les multipares ayant présenté une prééclampsie avaient souvent un antécédent de PE (43cas soit 4%), d’hypertension artérielle (55cas soit5,1%) et/ou de diabète (5cas soit 0,5%). L’éclampsie représentait la principale complication maternelle (29,7%). Le taux de létalité maternelle était de 0,5%. Les complications fœtales étaient dominées par la prématurité induite (19,5%) et la mort fœtale in utéro (9,4%). Conclusion : Cette étude nous révèle que la prééclampsie est fréquente à l’hôpital Laquintinie de Douala avec taux de morbi-mortalité materno- fœtale élevé et demeure donc de ce fait un problème majeur de santé publique.

ABSTRACT
Objective: to determine the prevalence of pre-eclampsia and describe its complications at Laquintinie Hospital in Douala. Methods: We conducted a descriptive study with retrospective data collection for 03 months (January 18, 2016 to April 18, 2016) from the records of pregnant women received at the gynecology-obstetrics department over a 6-year period from 1st January 2010 to 31st December 2015 at Laquintinie Hospital in Douala. We identified pregnant women with BP≥140 / 90 mmHg combined with proteinuria> 0.3g / 24h or significant albuminuria (2+) on urine strips after 20 weeks of amenorrhea. Results: Of the 17644 deliveries recorded during our study period, we found 1080 cases of PE, a frequency of 6.12%. PE was common among primi-parous women (46.7%) in the age group [20-29] years. Pregnant women under the age of 20 were the most affected by eclampsia. Preeclampsia was frequently found in pregnant women with twin pregnancies and those with macrosomic fetuses with 10.1% and 8.9% frequency, respectively. Multiparous women with preeclampsia often had a history of PE (43 cases or 4%), arterial hypertension (55 cases or 5.1%) and / or diabetes (5 cases or 0.5%). Eclampsia was the principal maternal complication (29.7%). The maternal case fatality rate was 0.5%. Fetal complications were dominated by induced prematurity (19.5%) and intra-uterine fetal death (9.4%). Conclusion: This study reveals that pre-eclampsia is frequent in Douala Laquintinie hospital with high maternal-fetal morbidity and mortality rate and therefore remains a major public health problem.


Keywords


pre-eclampsia, complications, Cameroon

Full Text:

PDF

References


-Fattorusso V, Ritter O, Vademecum clinique Paris : Masson ; 20062047

-Cisse C, Thiam M, Diagne p, Moreau J DAKAR. La Prééclampsie en milieu Africain : epidemiologie pronostic au CHU DAKAR. La lettre du gynecologue 2005,301 :8-13

-www.euro.who.int en ligne. Copenhagen : OMS ; 2015.Questions -réponses l’hypertension artérielle ; septembre2015 ;

-Toure I.A, Brah F, Prual A. HTA et grossesse au Niger : étude cas témoins à propos de 70 cas. Med. Afr. Noire. 1997 : 205-8.

-Jharioly T, Rasolonjatovo T, Andrianirina M, Randriambololona, Ranoaritiana d, AndrianjatovoJ. Revue d’Anesthésie-Réanimation et de Médecine d’Urgence 2009(July-August) ; 1(3) : 22-24.

-Mboudou E, Foumane P, Belley E, Dohbit J, Ze M, Nkengafac W, et Al Hypertension au cours de la grossesse : aspects cliniques et épidémiologiques à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé, Cameroun. Clinics in Mother and Child Health 2009 ; 6 (2) : 1087-1093.

-Dufour p,subtil D,Puech F. Hypertension artérielle de la grossesse. revprat 2000;50:123 1-7

-Fournier A,Bernadet P, Desprats R. Syndromes vasculo-renaux de la grossesse. Ecn Med Chir Gynecol obstet 5036-A-10-1995/ :20P. Encycl Med chir Gynécologie obstétrique, 2001 ;5- 036-A-10 :15P

-Pottecher T. Réanimation des formes grave de prééclampsie. J Gynecol Obstet Biol Reprod 2001 ;30 :121-32.

-Magnin G,Vequeau G, Prurat O,Prene F.La Prééclampsie sévère précoce: comment gérer le conflit d’intérêt foeto-maternel.J Gynecol Obstet Biol Reprod 2000 ;29 :230-3.

- [INSERM. La prééclampsie. [En ligne] -Citation : 10 Avril 2013] http:// www.inserm. Fr/thematiques/biologie-cellulaire-developpement-et-evolution/dossiers-d-Information/ La-Pre-eclampsie

-Cisse C, Faye D, Ngabo D, Mbaye M, Moreau J. Indications thérapeutiques et pronostic de l’éclampsie au CHU de Dakar. J Gynecol Obstet Biol Reprod 2003 ; 32 :239-45.

-www.Apape.fr preeclampsie 18-02-14

-Bah A, Diallo M, Keita N, Diallo M. Hypertension artérielle et grossesse : Aspects épidémiologiques et facteurs de risques. Med. Afr. Noire.2000 ;47(10) :422-5.

-Elhadad S, peruzza M, Savart M, le clinicum. london: in-prints.p. a italy;

- Donnadieu A, Firtion C. cahier des ecn gynécologie-obstétrique. Paris : masson ;2006 p51-57

-Moutaik A, pré éclampsie : étude clinique et épidémiologique (à propos de 1034 cas 2005-2009 au service gyneco-obstetrique chu Rochd de casablanca), thèse de doctorat en médecine. Casablanca : université de Casablanca : 2012.

- Haddad B. Prise en charge de la prééclampsie. Mise à jour en Gynécologie obstétrique

(CNGOF, Carbonne B.). Paris : Vigot 2001 :5-34.

Landou R, Rifat K. Prééclampsie et éclampsie. Med Hyg 1998; 56:2380-5.

- Goffinet F, Aboulker D, Paris Llado J, Bucont M. Screening with a uterine

Doppler in low risk pregnant women followed by low dose aspirin in women with

abnormal result: a multicenter randomised controlled trial. Br J Obstet Gyneco. 2001; 108:510-8.

- Whiting AG, Sibai BM. Hypertension in pregnancy: current concepts of preeclampsia.

An Rev Med 1997 ; 48 :115-27.

-www.camerpost/cameroun statistique 37%de la population atteinte par HTA 17-04-15

- Courbiere B, Carcopino X. ECN gynécologie –obstétrique. Paris : umvf ; 2006-2007.p 51-57.

-Kartout L, Soummani A, Les hypertensions artérielles gravidiques : Etude rétrospective au service de gynécologie obstétrique " B " du CHU Mohammed VI de Marrakech. These de doctorat en médecine. Marrakech : université de Marrakech :2012.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************