Les Flux Financiers dans la Lutte contre le Sida au Cameroun en 2016/2017 : Inadéquation entre les Ressources, l’Orientation des Dépenses et les Tendances Épidémiologiques

SC Billong, A Messeh, CI Penda, JDD Anoubissi, J Fokam, N Owona, RP Moutapam, A Evouna, RC Bohimbo, EJ Billong, V Takpa, L Bonono, AC Zoung-Kanyi Bissek, MJ Essi

Abstract


RÉSUMÉ
Introduction. L’épidémie du VIH au Cameroun présente de fortes disparités selon les régions et les sous-groupes populationnels. Le financement affecté aux réponses programmatiques influence les résultats épidémiologiques. Le Cameroun avait prévu d’investir respectivement 88,1 milliards FCFA et 98,6 milliards FCFA contre le VIH en 2016 et 2017. Objectif. L’objectif de cette étude était de décrire à l’échelle nationale les flux financiers au regard des populations et des interventions identifiées prioritaires. Méthodes. Une étude rétrospective a été menée de novembre 2018 à février 2019. Un recensement systématique des ressources et des dépenses dans la lutte contre le sida a été réalisé selon le modèle méthodologique de l’ONUSIDA qui consiste à tracer les flux financiers des différentes sources aux bénéficiaires finaux. Résultats. En 2016, les dépenses dans la lutte contre le sida ont été estimées à 44 999 675 860 FCFA contre 65 620 341 631 FCFA en 2017, représentant seulement la moitié des prévisions. Les sources de financement étaient essentiellement issues des fonds internationaux : 87,5% en 2016) et 83,5% en 2017. Les dépenses étaient orientées prioritairement sur le traitement antirétroviral, (55,7% en 2016 et 63,4% en 2017) ne tenant pas compte de la prévalence ou de l’incidence du VIH. Conclusion. Les personnes vivant avec le VIH étaient les principaux bénéficiaires des fonds investis. Les adolescents et jeunes ont bénéficié du plus faible financement de prévention, pourtant ils représentent la population ayant la plus forte incidence du VIH. Ces résultats suggèrent un renforcement du financement national et la réorientation des dépenses vers les adolescents jeunes.


ABSTRACT
Background. The HIV epidemic in Cameroon shows significant disparities across regions and population subgroups. It is known that funding for programmatic responses influences epidemiological outcomes. Cameroon had planned to invest 88.1 billion CFA francs and 98.6 billion CFA francs for HIV in 2016 and 2017 respectively. Our study aimed to describe at the national level the financial flows with regard to populations and identified priority interventions. Methods. We conducted a retrospective study over a period from January 2016-December 2017. We systematically identified resources and expenditures in the fight against AIDS according to the UNAIDS methodological model of tracing financial flows from different sources to financial agents towards service providers and final beneficiaries. Results. In 2016, expenditures in the fight against AIDS were estimated at 44 999 675 860 FCFA against 65 620 341 631 FCFA in 2017 representing half of forecasts. The sources of funding came mainly from international funds: 87.5% in 2016 and 83.5% in 2017. Orientation was primarily focused on treatment at 55.7% in 2016 and 63.4% in 2017 and not taking into account the prevalence or incidence of HIV. Conclusion. People living with HIV were the main beneficiaries with more than 50% of the funds invested. Adolescents and youth have benefited from lower funding for prevention yet they represent the population with the highest incidence of HIV. These results suggest a strengthening of domestic funding and reorientation of spending towards prevention and youth adolescent.


Keywords


VIH – Sida – Ressources – Dépenses – Epidémiologie- Cameroun

Full Text:

PDF

References


CNLS (2011), Plan Stratégique National de lutte contre le VIH, le sida et les IST, 2014-2017. Cameroun, Yaoundé, 2014

Institut National de la Statistique et ICF International (2005). Rapport de l’Enquête Démographique et de Santé et à indicateurs multiples du Cameroun 2011. Calverton, Maryland, USA : INS et ICF International

MINSANTE, Institut National de la Statistique et ICF International, ICAP, (2019). Rapport préliminaire de l’Enquête CAMPHIA. Cameroun, Yaoundé, 2019

Billong S-C, Fokam J, Billong E-J, Nguefack-Tsague G, Essi M-J, Fodjo R, et al. Distribution épidémiologique de l’infection à VIH chez les femmes enceintes dans les dix régions du Cameroun et implications stratégiques pour les programmes de prévention. Pan African Medical Journal. 29 2015 ;20. Disponible sur: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/20/79/full/

Billong SC, Fokam J, Essi MJ, Nguefack-Tsague G, Billong EJ, Papworth E, Nfetam Elat JB. Prévalence de l’infection à vih et comportements sexuels chez les hommes homosexuels dans la ville de Yaoundé au Cameroun. Health Sci. Dis: Vol 14 (2) June 2013.

MINSANTE, USAID Cameroun, CARE Cameroun. 2016 Integrated Biological and Behavioral Survey (IBBS) Report among Key Populations in Cameroon: Female sex workers and men who have sex with men. Yaoundé; 2017 sept

CNLS-Cameroun. (2018) Plan Stratégique National de Lutte contre le VIH et les IST 2018-2022, CNLS ; Yaoundé. 2018

CNLS-Cameroun. (2017) Rapport National 2016 des activités de Lutte contre le VIH et les IST, CNLS ; Yaoundé. 2017

CNLS-Cameroun. (2018) Rapport National 2017 des activités de Lutte contre le VIH et les IST, CNLS ; Yaoundé. 2018

ONUSIDA (2009), Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida (REDES) : Classification et définitions. Bibliothèque de l’OMS, Genève,2009.

Rapport du FMI No. [15/331] au titre de l’article IV, 2015

Mbopi-Keou FX, Nguefack-Tsague G, Kalla Mbopi-Keou GCM et al. Facteurs de risque de l'infection par le VIH dans le district de santé de Meyomessala au Cameroun, Pan Afr Med J. 2014; 18: 161.

Mitonga Kabwebwe H, Allen K, Longombe Ndjate. La connaissance et les perceptions du VIH dans une région frontalière de haute pauvreté avec une grande population migratrice, Rev. méd. Gd. Lacs 2013;2(3) :367-384

MINEPAT & UNFPA. Étude sur les conditions du bénéfice du dividende démographique au Cameroun. 2012

UNICEF. Cameroon Humanitarian Situation Report. 31 August 2015 disponible le 16/06/2019 dans https://www.humanitarianresponse.info/en/operations/cameroon/documents.

CNLS-IST Togo 2018 Rapport REDES 2016, P.42 disponible le 16/06/2019 dans … www. cnlstogo.org.

CNLS-Cameroun. (2019) Estimations et Projection de la lutte contre le VIH au Cameroun

CNLS ; Yaoundé. 2019

République du Cameroun, Premier Ministre. Circulaire N° 10 /CAB / PM / du 11 décembre 2001, relative à la création des commissions centrale de coordination du programme sectoriel de lutte contre les MST/VIH/SIDA

Cohen MS, Chen YQ, McCauley M, Gamble T, Hosseinipour MC, Kumarasamy N, et al. Prévention de l'infection par le VIH-1 avec un traitement antirétroviral précoce. N Engl J Med. 2011; 365 (6): 493-505.

Tanser F, T Barnighausen, E Grapsa, Zaidi J, Newell ML. Couverture élevée du traitement antirétroviral associé au déclin du risque d'acquisition du VIH dans les régions rurales du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. Science. 2013; 339 (6122): 966-71.

Karim SAS, Karim, QA. La prophylaxie antirétrovirale : un moment déterminant dans le contrôle du VIH. Lancet. 2011; 378 : e23-5.

Attia S, M Egger, M Muller, et al. Transmission sexuelle du VIH en fonction de la charge virale et de la thérapie antirétrovirale: revue systématique et méta-analyse. SIDA. 2009; 23 : 1397-404.

Minsanté, Camanafaw, CNLS-Cameroun, ICI santé Cartographie programmatique et estimation de taille des travailleuses de sexe, des hommes ayant des rapports avec des hommes, des usagers de drogues et des adolescents et jeunes vulnérables au VIH au Cameroun. Rapport Final, Janvier 2019. CNLS,Yaoundé 2019 ; Page 11.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************