Causes de Décès de Patients Hospitalisés dans le Service de Médecine Générale de l’Hôpital Nianankoro Fomba de Ségou de 2016 à 2017

Damissa S Coulibaly, S Kodio, D Samake, I Konate, D Sangare, L Cisse, K Coulibaly, M S Diallo, B D Camara, M Sissoko, D Traore, M Diallo, S Dao, S Fongoro

Abstract



ABSTRACT
Introduction. The adult mortality rate is a key indicator of a population’s health and a development indicator. The objectives of our study were to report the mortality rate and the causes of death of patients admitted in the general medicine department of Nianankoro Fomba Hospital (HNF) in Ségou. Materials and methods. This was a cross sectional retrospective study from January to December 2016 and a prospective study from January to December 2017. Results. During the study period, there were 375 deaths among 1,432 inpatients, i.e. a mortality rate of 26.18%. The sex ratio M/F was 2.05. The average age of deceased patients was 53.48 with extremes of 15 and 96 years. Patients transferred from the emergency department represented 76.40% of cases, and those from the outpatient box 22.80%. Patients from other departments represented 0.80% of cases. Half of the deaths occurred on the first three days of hospitalization. Three out of four patients had no definitive diagnosis at the time of death (only clinical diagnosis). A contributive past history of illness was found in 55% of the patients. Neurological (30.80%), infectious (19.20%) and hepato gastroenterological (13.60%) diseases were the most common causes of death. Cerebrovascular accidents were the main neurological pathology 95.06%. Opportunistic HIV infections accounted for 76.19% of infectious diseases. Cirrhosis represented 91.90% of digestive pathologies. Conclusion. Neurological, infectious and digestive diseases are the main causes of death in our department. However, confirmation of the definite cause of death is difficult in Ségou, because of limited availability of radiological and biological equipments...
RÉSUMÉ
Introduction. Le taux de mortalité des adultes est un indicateur clé de l’état de santé d’une population et un indicateur de développement. Le but de notre étude était de déterminer le taux de mortalité et de rapporter les causes de décès des patients hospitalisés dans le service de médecine générale de l’hôpital Nianankoro Fomba (HNF) de Ségou. Matériels et méthodes. Il s’agit d’une étude transversale descriptive rétrospective couvrant la période de janvier à décembre 2016 et prospective de janvier à décembre 2017. Résultats. Durant la période de l’étude 1432 patients ont été hospitalisés avec 375 décès soit un taux de mortalité de 26,18%. Le sexe ratio était de 2,05 en faveur des hommes. L’âge moyen était de 53,48 avec des extrêmes de 15 et 96 ans. Les patients transférés du service d’accueil des urgences étaient de 76,40 %, ceux du box de consultation externe 22,80% et 0,80% des autres services. Le décès survenait dans la moitié des cas les trois premiers jours de l’hospitalisation. Trois patients sur quatre n’avaient pas de diagnostic de certitude clinique au moment du décès mais un seulement diagnostic. Un antécédent médical contributif a été retrouvé chez 55 % des patients. La pathologie neurologique (30,80%) suivie de la pathologie infectieuse (19,20%) et hépato gastroentérologique (13,60 %) étaient les plus représentées. Les accidents vasculaires et cérébraux ont dominé la pathologie neurologique 95,06 %. Les infections opportunistes dus au VIH représentaient 76,19% des pathologies infectieuses. La cirrhose représentait 91,90% des pathologies digestives. Conclusion. Les pathologies neurologiques, infectieuses et digestives sont les principales causes de décès dans notre service. Toutefois, la confirmation de la cause exacte des décès demeure difficile, à cause des moyens d’investigation limités aussi bien radiologiques (tomodensitométrie) ou biologiques.

Keywords


mortalité, médecine générale, Ségou

Full Text:

PDF (Français)

References


Fomba O. Morbidité et Mortalité dans le service de médecine interne du CHU du Point G durant les cinq dernières années du 1er janvier 2004 au 1er janvier 2008 [Thèse]. Médecine : Bamako ; 2012. 80p.

LY B A. Morbidité et mortalité des services de médecine, de soins intensifs et de santé mentale [Thèse]. Médecine : Bamako ; 2001.70p.

BA A. Les causes de décès des patients adultes sous traitement antirétroviral au CHU Gabriel Touré [Thèse]. Médecine : Bamako ; 2008. 93p.

Ouédraogo SM, Djibril MA, Kyélem CG, Ouily S, Ouédraogo M, Millogo A, et al : Les pathologies en médecine interne : Cas du Burkina Faso. Mali Med 2015 ; 30(2) : p11-2.

Montero B, Gninafon M, Amoussa KJ : contribution à l’étude épidémiologique du diabète sucré de l’adulte, au centre national hospitalier et universitaire de Cotonou(CNHU). Bénin. Janvier 81 à décembre 85.

Dembélé D. Causes de décès des patients VIH positif sous traitement antirétroviral, hospitalisés à l’hôpital de Sikasso [Thèse]. Médecine : Bamako ; 2016. 31-2.

Ngomahobma-nkou MF. Prise en charge des AVC dans le service d’anesthésie réanimation de l’hôpital Gabriel Touré [Thèse]. FMPOS : Bamako ; 2004. 52p.

Dovonou CA, Zountchémè EU, Adoukonou T, Zannou DM. Morbidité et mortalité dans le service de médecine interne du centre hospitalier département de Borgou sur une période de trois ans (2009-2011). Med Afr Noire 2014 ; 61(2) : 115-6.

Drabo YJ, Some ML, Kabore J, Sawadogo S, Lengani A, Ouedrago C et al. Mortalité et Morbidité dans le service de médecine interne du Centre National Hospitalier de Ouagadougou sur 4 ans (janvier 1990 à décembre 1993). Med Afr Noire 1996 ; 43(12) ; p.657-659.

Lopez AD, Mathers CD, Ezzati M, Jamisson DT, Murray CJ: Global and regional burden of disease and risk factors, 2001 systematic analysis of population health data. Lancet 2006 ; 367 : 1747-57.

Dogore R, Zanou B, Aka J, Garenne M. Etude de la mortalité en milieu hospitalier d’Abidjan (Côte d’Ivoire) de 1988 à 1992. Med Afr Noire 1997 ; 44 : 353-7.

Zannou DM, Houngbe F, Ade G, Agossou M, Azon-Kouanou A. Morbidité et mortalité en hospitalisation de médecine interne au centre national hospitalier et universitaire Hubert K. Maga de Cotonou, 2002-2003 en hospitalisation. Med Afr Noire 2009 ; 56(12) : 609-14.

http // : www.future-sciences.com santé/ focus/ cancer/ ; 7 février 2011


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************