Exhaustivité des Renseignements Cliniques Parvenant au Service d’Anatomie Pathologique de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.

Berthe Esson Mapoko, Grace Nganwa, Morike Ngoe Mokube, Carole Menzy-Ndjole, Albert Mouelle Sone, Paul Ndom, Zacharie Sando

Abstract


RÉSUMÉ
Contexte. Les standards, options et recommandations pour la conduite à tenir devant une lésion de diagnostic anatomo-cytopathologique préconisent la mise à disposition par les cliniciens de renseignements cliniques les plus exhaustifs possible pour un plein accomplissement du travail du pathologiste, contribuant à minimiser les erreurs. Cet aspect a retenu notre attention et nous a menés à la réalisation de cette étude sur le niveau de renseignement des fiches cliniques adressées au service d’anatomie pathologique. Matériels et méthodes . Notre étude était transversale et portait sur 500 bulletins d’examens reçus et colligés de façon aléatoire de 2016 à 2017. La retranscription s’est faite par une grille d’observation portant sur l’identification, la nature de l’examen, la provenance et les caractéristiques cliniques. Résultats. Les examens comportaient 63,8% d’histologie, et 36,2% de cytologie. Les hôpitaux de 1ère catégorie étaient les premiers demandeurs d’examens avec 73,6%, suivis par les hôpitaux privés avec 24,4%. Les taux de complétude de 100% et 50 % ne concernaient respectivement que  1% et 32,8% de bulletins. Les données d’identification étaient faiblement renseignées, ainsi que les caractéristiques cliniques. Les facteurs influençant la complétude à 50% étaient la provenance des bulletins d’examen et le type d’examen à réaliser. Les hôpitaux de 1ère  catégorie étaient à 88% moins susceptibles d’atteindre la complétude que les hôpitaux privés (OR=0,12  ; 95% IC  : 0,07-0,18  ; p<0,001), tandis que les examens histologiques bien que pas suffisamment renseignés l’étaient deux fois mieux que les examens cytologiques (OR=1,97  ; 95% IC  : 1,24-3,13  ; p=0,004). Conclusion. La complétude des renseignements cliniques est très faible. Une formation continue des prescripteurs sur la pertinence de l’exhaustivité des renseignements cliniques est nécessaire, ainsi que la standardisation des demandes d’examen.
ABSTRACT
Introduction. A diagnosis made through anatomical and-cytopathology, relies on a wide range of comprehensive clinical information. We sought to determine the completeness of information contained the medical request forms that reach the anatomical pathology unit. Materials and methods. We conducted a cross-sectional study from 2016 to 2017. Information from 500 randomly selected medical request forms were transcribed using a pre-established checklist that captures the different clinical information. Results. Histology made up 63.8% while cytology 36.2% of the investigations. Majority of the investigations came from first category hospitals (73.6%) followed by private hospitals (24.4%). Only 1% of request forms had 100% completeness and about a third (32.8%) of the forms had 50% completeness. Factors influencing the 50% completeness were the source of the examination report cards and the type of examination to be performed. First category hospitals were 88% less likely to achieve completeness than private hospitals (OR=0.12; 95% CI: 0.07-0.18; p<0.001), while histological examinations, although not sufficiently informed, were twice as likely as cytological examinations (OR=1.97; 95% CI: 1.24-3.13; p=0.004). Conclusion. Completeness of clinical information was very low. Continuous training of prescribers on the adequacy of completeness of clinical information is needed, as well as standardization of the report cards.

Keywords


complétude, renseignements cliniques, service d’anatomie-pathologique, Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.

Full Text:

PDF (Français)

References


Collège Français des Pathologistes (CoPath). Le médecin préleveur de cellules et/ou tissus pour des examens d’anatomie et de cytologie pathologiques. 2013. (Item 290):8.

Collège Français des Pathologistes (CoPath). Moyens et objectifs de l’anatomie pathologique en médecine. In 2011_2012.

Rosai and Ackerman’s. Quality control and quality assurance in surgical pathology. Ninth Ed. Vol II, Mosby, USA, philadelphia. pp 2793-2977.

Mathilde E. Boon , Winifred Gray. Assessment of Quality of smears. In Diagnostic cytopathology, Philadelphia , USA, 2nd édition pp 664-665.

Arnould L, Fiche M, Blanc-vincent MP, le Doussal V, ZafraniB, Gory-delabaere G, et al. Standards, options et recommandations pour la rédaction d’un compte rendu d’anatomie et cytologie pathologique en cancérologie. Ann Pathol 2003;23:266—78.

Denoux Y, Blanc-vincent M, Simony-Lafontaine J, Verriele-Beurrier, Briffod M, Voigt J. Standards, options et recom-mandations 2002 : bonnes pratiques de l’acheminement et de la prise en charge initiale d’un prélèvement en anatomie et cytologie pathologiques en cancérologie. Ann Pathol. 2003;(23):266—78.

Barré M, Classe J-M, Dravet F, Dupré P-F, Loussouarn D, Toquet C, et al. Formulaire de demande d’examen anatomopathologique en chirurgie mammaire : mise en place et évaluation d’une pratique professionnelle. Ann Pathol. 1 juin 2009;29(3):168‑72.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************