Fractures Fermées Isolées de la Diaphyse Fémorale du Grand Enfant en Milieu Africain : Comparaison entre le Traitement Orthopédique et l’Embrochage Centromédullaire

Jean-Marie Bob'Oyono, Boris Franck Bob'Abessolo, Dorcas Nyanit Bob

Abstract


Introduction : la prise en charge des fractures fermées isolées de la diaphyse fémorale du grand enfant reste un sujet à controverses quant à la méthode orthopédique ou chirurgicale à proposer en contexte défavorisé comme le nôtre. Dans notre étude, nous avons comparé la méthode orthopédique par résine synthétique pelvi-pédieuse d’emblée à l’embrochage centromédullaire élastique stable de Métaizeau.

Objectif : le but de ce travail était de déterminer la méthode thérapeutique la mieux adapté à notre contexte. Le résultat est sans équivoque.

Matériels et méthodes : notre étude portait sur 40 cas dont 20 traités par méthode orthopédique et 20 traités par embrochage centromédullaire élastique stable. La méthode orthopédique consistait en une immobilisation pelvi-pédieuse en résine synthétique confectionnée d’emblée et portée pendant 45 jours. L’embrochage centromédullaire élastique stable était fait avec des broches en acier sous anesthésie générale. Les broches étaient retirées 4 à 6 mois après leur mise en place au cours d’une nouvelle intervention chirurgicale.

Résultats et discussion: selon les critères dérivés du diagramme de Venn, il en ressort entre les deux méthodes une équivalence des résultats cliniques et fonctionnels. Par contre, l’embrochage centromédullaire élastique stable, en plus du risque infectieux s’était avéré techniquement plus exigeant que la méthode orthopédique. Il y’avait une baisse des coûts d’au moins 84% et du séjour hospitalier dans un rapport de 1,5/11,7 avec la méthode orthopédique.

Conclusion : ce travail indique une équivalence des résultats cliniques et fonctionnels entre les deux méthodes, mais une plus grande faisabilité, innocuité et accessibilité de l’immobilisation pelvi-pédieuse d’emblée et suggère donc de la recommander en contexte défavorisé comme le nôtre

 

Abstract
PURPOSE / AIM
The management of isolated dyaphyseal femoral fractures of older children still has some controversy as regards surgical and orthopedic management in our less favored context. In our study, we compared the orthopedic management with resin cast, and Metaizeau intra medullary pinning. The goal of this study was to determine the most adapted treatment method in our context.
METHODS
Our study included 40 cases with 20 treated non operatively and 20 treated operatively by stable elastic intramedullary nailing. The orthopedic treatment consisted of placing a spica cast with pelvic immobilization for 45 days. Intramedullary nailing was done using stainless steel pins under anesthesia. The pins were removed 4 to 6 months later needing another surgical intervention. The methods of treatment were compared according to the following criteria: clinical and functional results, complications, technical difficulties and overall cost.
RESULTS
With respect to the criteria derived from the Venn diagram, we found that the clinical and functional results were the same. Stable elastic intramedullary nail however with its infectious risks was found to be more technically demanding. There was a decrease in cost of about 84% and of the days of hospitalization in the subjects treated non operatively.
CONCLUSION
There were no differences in the clinical and functional results in the two groups of patients. However the ease of the non operative treatment associated with its accessibility makes it more reliable and is therefore recommended in our financially deprived context.

 

 

Keywords


plâtre pelvi-pédieux ; embrochage centromédullaire élastique stable ; fracture fermée isolée du fémur

Full Text:

PDF (Français)

References


Hoc. A.; Skaggs D. l.; Tangs’; Kayr. M. use of flexible intramedullary nails in pediatric femur fractures J PediatrOrthop 2006;26:497-504

Rathjenk. E.; Riccio. A. I ; De la Garzad. Stainless Steel Flexible Intramedullary Fixation of Unstable Femoral Shaft Fractures in Children J PediatrOrthop. 2007; 27:432-41

Bergerault. F. ; Agostini. L. ; Le Carreau. T. ; Bonnard. C. Fractures de la diaphyse fémorale. In Fractures de l’enfant : Monographie du GEOP 2002: 213-21

Ibrahima. F ; Ngonde. Sende. C.; Mokom. Ngu. P et al. Intérêt du traitement de la fracture de la diaphyse fémorale de l’enfant par traction collée en milieu Africain. A propos de 10 cas traités au Centre National de Réabilitation des Handicapés de Yaoundé (Cameroun). HealthSci. Dis 2011 ; 12 : 3.

Er-raji Moncef. Embrochage CentroMédullaire Elastique Stable dans les fractures du tibia chez l’enfant, à propos de 33 cas. Thèse pour l’obtention du Doctorat en Médecine. Algérie ; 2013.

Métaizeau. J.P. Fractures de la diaphyse fémorale chez l’enfant. EMC.2006; 14-078 : B-10,

Schuind. F, Moulard F, Liegeois J-M, Dejaie L, Strens C, Burny F. La contention orthopédique P 443.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************