Prise en Charge Précoce des Traumatismes par Explosion de Munitions au CHU de Brazzaville. À Propos de 76 Cas

Marius Monka, Carmich Daimler Nzaka Moukala, Arnauld Bilongo-Bouyou, Armand Moyikoua

Abstract


But : Analyser les résultats de la prise en charge précoce des victimes des explosions de MPILA au CHU de Brazzaville.
Matériel et Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive de 76 victimes de l’explosion de munition du 4 mars 2012 à Mpila - Brazzaville. Nous avons exclu de l’étude les victimes dont la prise en charge initiale avait été réalisée dans d’autres structures hospitalières.
Résultats : La série comportait 40 hommes (52,63%) et 36 femmes (47, 337%) avec une moyenne d’âge de 35,08% (extrêmes 10 et 78 ans). 72,4% des lésions étaient musculo-squelettiques, siégeant aux membres inférieurs ; 27,6% l’étaient aux membres supérieurs. Le délai moyen de prise en charge était de 72 heures (extrêmes 1 heure et 3 semaines). Les ostéosynthèses des lésions osseuses ont été réalisées à partir de la première semaine après la catastrophe. Les suites opératoires ont été simples dans 57 cas (75%) et compliquées dans 19 cas (25%). Il a été enregistré 10 cas (13,1%) de suppuration précoce des fractures ouvertes sur fixateurs externes, 5 cas (6,6%) de suppuration des plaies des parties molles et 4 cas de décès (5,3%) par septicémie dans les 72 heures par gangrène sur fracas ouverts de jambes et du fémur traités par fixateurs externes.
Conclusion. Le retard de la prise en charge, l’absence de médicalisation et la précarité du traitement initial sont à l’origine d’un nombre élevé de complications septiques. La prévention par la conservation des munitions loin des zones d’habitation reste la meilleure solution.

ABSTRACT
Purpose: To report the results of the early management of the victims of the explosions of Mpila to Brazzaville.
Material and Methods: This was a retrospective cross sectional study. 76 victims of the explosion of ammunitions of March 4, 2012 at Mpila – Brazzaville were included. We excluded the victims whose initial management had been carried out in other hospitals.
Results: We recruited 40 men (52.63%) and 36 women (47, 337%) with a mean age of 35.08% (range 10 to 78 years). 72.4% of lesions were musculoskeletal and localized in the lower limbs, while 27.6% were in the upper limbs. The average delay of care was 72 hours (range 1 hour and 3 weeks). Osteosynthesis started performed from the first week after the disaster. The postoperative course was uneventful in 57 cases (75%) and complicated in 19 cases (25%). It was recorded 10 cases (13.1%) of early suppuration of open fractures treated with external fixations, 5 cases (6.6%) of suppuration of the soft tissues and 4 cases of death (5.3%) because of sepsis within 72 hours of gangrene on open rattle of shank and femur treated with external fixations.
Conclusion. Abnormally long delay before the treatment, and inappropriate initial measures by poorly trained personnel have caused a great number of septic complications. Taking away munitions from cities is the best preventive measure.


Keywords


Mots-clés : explosions- munitions- victimes- prise en charge précoce

Full Text:

PDF (Français)

References


Rouvier B, Lenoir B, Rigal S. Les traumatismes balistiques. Conférences d’actualisation Elsevier, Paris 1997 : 703-716

Zida A, Diallo O, Zan A, Traoré SS. Les plaies par armes à feu lors de la crise insurrectionnelle des militaires en 2011 à Ouagadougou (Burkina Faso). Rev Int Sc Méd 2013; 15(2): 91-94

Yao LB, Krah LK, Sery JL et al. Traumatismes musculo-squelettiques par arme à feu pendant le conflit civil de 2011 en Côte d’Ivoire. Orth Emerg Afr 2012 ; 1 : 19-21

Dougherty PJ, Najibi S, Silverton C, Vaidya R. Gunshot wounds: epidemiology, wound ballistics and soft-tissue treatment. Instr Course Lect. 2009; 58: 131-139

Roman C de Saint, Cinquetti G, Ezanno AC, Fixot K, Sockeel P. Explosion par attentats terroristes : prise en charge chirurgicale des effets du blast. e – mémoires de l’académie Nationale de Chirurgie 2011 ; 10(1) : 067-O73

Bonneviale P, Mansat P, Cariven P, Bonnevialle N, Ayel J, Mansat M. La fixation externe monoplan dans les fractures récentes du fémur. Rev chir Orthop 2005 ; 91 : 446-456

Kouassi AKS, Celestin B, Kokoe MG, Landry AY. Les accidents balistiques chez l’enfant au cours du conflit civil de 2011 à Abidjan - Côte-d’Ivoire Orth Emerg Afr 2012 ; 1 : 16-18


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************