Maladies parodontales et hypertension artérielle éssentielle dans deux hopitaux de la ville de Yaoundé

Karl Guy Grégoire KWEDI
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, UNIVERSITE DE YAOUNDE I
June, 2017
 

Abstract

Introduction
La maladie parodontale (MP) est une pathologie inflammatoire multifactorielle affectant les tissus de soutien de la dent. Elle est caractérisée par la destruction progressive des tissus parodontaux aboutissant à la perte de l’organe dentaire. C'est l’une des plus fréquentes pathologies bucco-dentaires. Au cours de ces 50 dernières années, de nombreuses études se sont penchées sur les rapports entre les maladies bucco-dentaires et les maladies systémiques, entre autre les maladies cardiovasculaires et ses principaux facteurs de risque. L’Hypertension artérielle essentielle étant l’un de ces facteurs de risque, est un problème de santé publique à cause de ses conséquences. Ces rapports sont plus spécifiques dans le cas des maladies parodontales.
En Afrique, peu d’études ont examiné la relation entre les maladies parodontales et l’HTA. Au Cameroun très peu d’études ont été faites. Ces pathologies influent directement sur la qualité de vie et ont un impact considérable sur le bien-être de l’individu. L’intérêt de notre étude reposait sur la recherche d’une relation entre la MP et l’HTA
Objectifs
Rechercher l’existence éventuelle d’un lien entre la maladie parodontale et l’hypertension artérielle essentielle.
Matériels et méthodes
Il s’agissait d’une étude transversale comparative, qui s’est déroulée sur une durée de cinq mois allant de Janvier 2017 à Mai 2017. Nous avons mené l’étude dans le service de médecine interne, respectivement du Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé et de l’Hôpital Central de Yaoundé. La population de notre étude repartie en deux groupes. Un groupe cible (les hypertendus) comprenant les patients atteints d’hypertension artérielle essentielle sélectionnés parmi les malades venus en consultation. L’autre dit de contrôle était constitué de patient ayant une pression systolique inférieure à 140 mmHg et diastolique inférieur à 90 mmHg ne prenant pas d’antihypertenseur fréquentant le même hôpital.
Les patients d’âge compris entre 21 et 81 ans étaient inclus dans cette étude. Les données socio-démographiques et cliniques pour chaque patient ont été consignées sur une fiche technique. Les différents indices parodontaux (indice de plaque, de saignement, perte d’attache) étaient mesurés au cours de l’examen parodontal. L’analyse statistique était effectuée à l’aide du logiciel SPSS version 20.0. Le test de Student a permis de comparer les moyennes et les médianes. Nous avons comparé les proportions à l’aide du test de Chi-carré. Les modèles de régression linéaire ont été utilisés pour analyser les facteurs associés à l’hypertension artérielle essentielle. Les valeurs p<0,05 étaient considérées comme statistiquement significatives.
Résultats
La population d’étude était constituée de 80 sujets repartis en deux groupes de 40 sujets chacun: un groupe cible (hypertendus) l’autre dit de contrôle. Parmi les 40 hypertendus, 24 (60%) étaient de sexe féminin et 16 de sexe masculin (40%) soit un sex ratio de 0,66. Parmi les contrôles, il y avait plus de femme que d’homme, car 29 étaient de sexe féminin (72,5%) contre 11 pour les hommes (27,5%). Le sex ratio était de 0,38. L’âge moyen de la population d’étude était respectivement de 53,28 ans ± 1,5 chez les hypertendus et de 42,8 ans ± 2,1 chez les contrôles. Nos résultats ont montrés que l’état parodontal des hypertendus était plus altéré. L’indice de plaque était plus élevé chez les hypertendus 1,54 contre 1,36 chez les contrôles (p<0,05). L’indice de saignement lui aussi était plus élevé pour les hypertendus 1,88 contre 1,38 pour les contrôles (p<0,05). La perte d’attache était de 1,58 chez les hypertendus et de 1,26 chez les contrôles avec p<0,05.
Conclusion
Au terme de notre étude il ressort que les patients hypertendus sont plus atteints par la maladie parodontale. Nos résultats suggèrent l’existence d’un lien entre la MP et l’HTA essentielle. Il est nécessaire de faire des études plus poussées afin de confirmer la relation entre ces deux pathologies.
Mots clés : maladies parodontales; hypertension artérielle essentielle; indices parodontaux; Yaoundé; Cameroun.


********************************************************************************************