Disparités des facteurs de risque de fistule obstétricale en milieu hospitalier au Cameroun selon la zone d'origine

Brenda Leïla Joy RIKEM A MESSIO (sistershalliwel@yahoo.fr)
Chirurgie et Spécialités, Université de Yaoundé 1
June, 2017
 

Abstract

Introduction
La fistule obstétricale (FO) est une communication anormale entre le tractus génital et le système digestif et/ou urinaire, survenant après un accouchement obstructif et prolongé. Environ 3,5 millions de femmes souffrent de FO dans le monde, dont 19000 femmes au Cameroun. Des travaux sur les facteurs de risque (FDR) de FO au Cameroun ont déjà été réalisés, mais aucune d’elle n’établit le lien entre ces facteurs et la zone d’origine des patientes. Nous nous sommes donc proposés d’étudier les disparités des FDR de FO au Cameroun selon la zone d’origine.

Objectifs
L’objectif général de notre travail était d’étudier les disparités des FDR de FO en milieu hospitalier au Cameroun selon la zone d’origine des patientes. Plus spécifiquement de décrire selon la zone d’origine les facteurs de risque liés à l’individu, d’identifier les facteurs de risque liés à la communauté, de rapporter les facteurs de risque liés au système de soins et de déterminer l’influence de la zone d’origine sur ces facteurs.

Méthodologie
Il s’agissait d’une étude transversale analytique rétrospective. Elle a été menée dans trois centres de traitement des FO au Cameroun : le CHUY, l’HCY et l’HPN. Nous avons inclus les dossiers des patientes reçues pour FO de Janvier 2008 à Décembre 2016, en excluant les dossiers inexploitables (peu ou pas de données cliniques sur la fistule). Les informations étaient collectées à l’aide d’un questionnaire préétabli, et les variables étudiées étaient : les caractéristiques sociodémographiques et cliniques, les caractéristiques communautaires et les caractéristiques des soins prénataux et obstétricaux. Les variables étaient comparées avec les tests de Chi² et de Fisher, et les associations mesurées avec l’OR (IC 95%).

Résultats
Dans les 285 dossiers retenus, l’âge des patientes variait de 14 à 68 ans, avec une médiane de 29 ans (23 ; 37). Nous avons retrouvé 17% de femmes célibataires (4,7% au Septentrion et 28,6% Autres régions), avec 8 fois plus de risque de fistule chez celles des Autres régions. Mais encore, 67% de nos patientes étaient des ménagères (75,7% du Septentrion et 61,5% d’Autres régions), avec un risque de fistule doublé lorsqu’elles étaient originaires du Septentrion. Au sein des patientes de fistule, l’analphabétisme multipliait le risque de FO chez les femmes du Septentrion par 7,5 comparé aux femmes des Autres régions (52,3% vs 12,7%). Près de 47% de patientes avait un retard à la consultation supérieur à 6 heures, notamment 26% dans les Autres régions et jusqu’à 73% dans le Septentrion (OR=7,7). De nos patientes, 79,3% ont déclaré avoir fait des CPN au cours de la grossesse causale, pourtant 37,1% de notre échantillon ont été en travail pendant plus de 48h (44,8% au Septentrion vs 30,8% dans les Autres régions ; OR=1,8).

Conclusion
Retenir que les facteurs de risque individuels sont : le faible niveau d’instruction (6h) comme facteur communautaire dans le Septentrion. Mais encore, l’absence de suivi prénatal, le travail prolongé (>48h) quant aux facteurs liés au système de soins dans le Septentrion.


********************************************************************************************