Efficience de la télé-ECG dans la prise en charge des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires en soins de santé primaires au cameroun

Marie - Isis Ebouele Ewane
Radiologie et imagerie médicale, Université de Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

Introduction : Les maladies cardiovasculaires (MCV) constituent la plus grande cause de décès dans le monde. Ceci pourrait s’expliquer par une inégalité de répartition de soins, notamment en Afrique Subsaharienne. La télémédecine ou médecine à distance apparaît donc comme un outil indispensable à la répartition des soins de santé primaires dans tous les domaines de la médecine, notamment en cardiologie. C’est ainsi que nous nous sommes fixés comme objectif général d’évaluer l’efficience de la télé – ECG dans la prise en charge des facteurs de risque des MCV en soins de santé primaires au Cameroun.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude médico – économique, de type coût – efficacité et de minimisation des coûts, réalisée sur une période de sept (07) mois allant de novembre 2017 à mai 2018. Elle constituait la 2e phase d’un travail de thèse portant sur l’efficacité de la télé – ECG dans la prise en charge des MCV en soins de santé primaires au Cameroun. Nous avions 04 sites, divisés en centres intervention (HD Akonolinga, HD Mbouda) et centres contrôle (HD Sa’a, HD Foumbot), avec des participants habitant dans ces différentes localités. Les patients étaient soumis à un questionnaire sous forme de carnets de dépenses, ayant pour but de déterminer les coûts directs et indirects liés à la télé – ECG. Les institutions hospitalières étaient soumises à un questionnaire économique, afin d’évaluer les coûts fixes et variables uniquement liés à la télé – ECG. Par la suite nous avons procédé au calcul de l’efficience de l’intervention par différents types d’analyse économique auprès des patients et des institutions hospitalières dans les deux centres. Pour les patients et les institutions hospitalières nous avons mené respectivement une étude de minimisation des coûts et une étude coût – efficacité. Les données collectées ont été saisies grâce au logiciel Epi Data Entry et analysées à l’aide de SPSS v.20.
Résultats : 171 participants ont été recrutés à la phase 1 de notre étude, dont 93 dans les centres intervention (54,4%) et 78 dans les centres contrôle (45,6%). Le revenu mensuel était de 88 571 F CFA dans les centres intervention contre 39 652 F CFA dans les centres contrôle. Le coût total moyen des dépenses par les patients était plus élevé dans les centres contrôle (28 537 F CFA) que dans les centres intervention (9 286 F CFA). Le coût total moyen des dépenses des institutions hospitalières était de 1 680 336 F CFA dans les centres intervention est de 0 F CFA dans les centres contrôle ; avec une différence statistiquement significative. Pour les patients qui ont bénéficié d’un ECG et d’une expertise dans une institution hospitalière, l’ICER calculé était de 25 459,6 F CFA. L’ICER calculé pour la présence au RDV de 03 mois était de 25 459,6 F CFA.
Conclusion : La télé – ECG entraîne une diminution significative des coûts chez les patients qui en bénéficient. Bien que sa mise en place engendre des coûts supplémentaires au sein d’une institution hospitalière, elle demeure tout de même efficiente aussi bien pour l’institution elle – même que pour le patient qui en bénéficie.


********************************************************************************************