compétence du personnel soignant des services d'urgence de la région du centre vis à vis de l'échographie

Arthur Cyrille Arroye
imagerie médicale et radiothérapie, Université de Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

INTRODUCTION : Les compétences en matière de santé sont définies par l’OMS comme des aptitudes cognitives et sociales qui déterminent la motivation et la capacité des individus à obtenir, comprendre et utiliser des informations en vue de favoriser ou de maintenir une bonne santé. Bien que relevant depuis plusieurs années des techniques modernes de diagnostic, l’échographie d’urgence reste très peu pratiquée au Cameroun, d’où l’option que nous avons prise d’orienter notre recherche dans l’étude de ce sujet.

OBJECTIF : Analyser les connaissances, les attitudes et les pratiques des médecins et infirmiers exerçant dans les services d’urgence des hôpitaux de la région du Centre vis-à-vis de l'échographie

MÉTHODOLOGIE : Il s’agissait d’une étude transversale analytique de type connaissances attitudes et pratiques. Tous les médecins et infirmiers diplômés d’état travaillant (garde, astreinte) dans les services d'urgence des hôpitaux publics de la région du Centre ayant donné leur consentement éclairé ont été inclus. La collecte des données a été conduite au travers d’un questionnaire. Les variables étudiées étaient le profil socio-professionnel, le score de connaissance, le score d’attitudes, le score de pratiques et enfin le score de compétences qui représentait la somme des trois premiers scores. L’analyse des données a été faite avec le logiciel Epi info version 3.5.4 et Microsoft excel 2007, les tests de Chi2 et Fisher ont été utilisés. Une valeur p<0,005 était statistiquement significative.
RÉSULTATS : Nous avons recruté 123 sujets que nous avons classé dans 5 groupes notamment : Internes (16,30%), Résidents (22,80%), Généralistes (41,46%), Spécialistes (8,13%), IDE (11,40%). 52% ont des connaissances insuffisantes, 48% ont des attitudes néfastes, 100% des participants avaient des pratiques néfastes. Les médecins généralistes et les individus de moins de 5 ans d’expérience professionnelle avaient les moins bonnes compétences.

CONCLUSION : Il en découle que le personnel soignant des urgences, généralement au contact des urgences parfois vitales ont des connaissances insuffisantes en matière d’échographie. Ils ont une mauvaise perception de l’utilisation de l’échographie d’urgence, les attitudes sont par ricochet pour la plupart mauvaises et les pratiques inadéquates. Les participants du groupe médecin généraliste ont de moins bonnes compétences que ceux des autres groupes.


********************************************************************************************