Facteurs de risque de mortalité per et post opératoire en chirurgie d'urgence chez l'adulte à l’Hôpital Central de Yaoundé

Reine Aurore NKONGO MBONDJO
Chirurgie et spécialité, Université de Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

INTRODUCTION :
La chirurgie d’urgence se définit comme toute intervention chirurgicale réalisée dans les plus brefs délais. Il s’agit d’un challenge pour l’équipe de soins du fait des problèmes posés qui sont liés au caractère urgent, au terrain, à la chirurgie, et à l’anesthésie. Ces problèmes constituent des facteurs de risque de mortalité per et post opératoire dont la présente étude s’est proposée de déterminer.
METHODOLOGIE :
Il s’agissait d’une étude longitudinale prospective analytique faite sur une période de cinq mois (Décembre 2017 – Avril 2018), chez des patients âgés de plus de 18 ans, des deux sexes ayant été opérés en situation d’urgence dans les services des urgences chirurgicales et aux urgences gynéco-obstétricales de l’ HCY. Tous nos patients étaient recrutés pendant la consultation d’anesthésie et suivis pendant l’intervention chirurgicale et en période postopératoire. Les variables étudiées étaient les suivantes : données sociodémographiques (âge, sexe), indication opératoire, risque chirurgical, risque anesthésique, risque infectieux, technique d’anesthésie, complications per et post opératoires, évolution, facteurs associés à la mortalité. Ces données étaient analysées avec le logiciel Epi info version 3.5.4 et la régression logistique était faite à l’aide du logiciel Statistical Package for Social Sciences (SPSS) version 20.0.
RESULTATS :
L’étude portait sur 283 patients, dont 83,4% de femmes et un sex ratio de 0,2 (en faveur des femmes). La tranche d’âge la plus représentée était celle de 18 à 29 ans (56,5%), avec un âge moyen de 30,6 ans et des extrêmes de 18 et 83 ans. La spécialité chirurgicale la plus représentée était la chirurgie gynéco-obstétricale (77,4%) avec comme indication la plus retrouvée la césarienne (76,4%), suivie de la chirurgie digestive (14,8%), avec comme principale indication la péritonite aigüe généralisée (6,7%). La classe ASA 2 était la plus représentée (47,7%), ainsi que la classe Altemeier 2 (55,1%). Le risque chirurgical était mineur dans 78,8% des cas. Le délai de prise en charge était de 265,5 minutes. Nous avons enregistré des complications peropératoires dans 21,6% des cas. La période de l’entretien de l’anesthésie était la plus pourvoyeuse en complications soit 77,5% de cas. Les complications postopératoires quant à elles survenaient dans 16,3% des cas. Les complications cardiovasculaires étaient les plus retrouvées en période peropératoire (74,5%), tandis que les complications infectieuses étaient les plus retrouvées en période postopératoire (39,1%). Nous avons enregistré 14 décès soit un taux de mortalité de 4,9% et les facteurs associés à ces décès étaient l’âge supérieur à 65 ans (42,9%), la classe ASA supérieure à 2 et la survenue de complications en période per et/ou postopératoire.
CONCLUSION :
Le taux de mortalité était de 4,9% avec comme facteurs associés à cette mortalité l’âge supérieur à 65 ans, la classe ASA supérieure à 2 et les complications per et post opératoires.


********************************************************************************************