Evaluation du coût direct de la prise en charge des patients présentant une cirrhose décompensée à Yaoundé

Hubert Luc Tayou Toko
Médécine interne, Université de Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

Introduction
La cirrhose est une maladie fréquente dans notre pays en raison de la prévalence élevée des hépatites virales chroniques. La prise en charge des maladies chronique est coûteuse, surtout quand il existe déjà des complications. Dans notre pays où il n’existe pas encore de système de couverture sanitaire universelle, pour la majorité des patients, cette prise en charge pèse énormément sur le budget des familles. Peu d’études publiés enfin d’évaluer les coûts directs générés par la prise en charge de la cirrhose au Cameroun. Le but de cette étude était : d’évaluer le coût direct de la prise en charge des cirrhoses décompensées à Yaoundé.
Méthodologie:
Il s’agissait d’une étude transversale analytique d’une durée de 6mois allant de novembre 2017 à juin 2018, la collecte s’étant déroulée de janvier 2018 à avril 2018 avec une phase de rédaction allant de mai à juin 2018. L’étude s’est déroulée dans le service de gastro-entérologie de l’Hôpital Central de Yaoundé et le service de médecine interne et spécialités du Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé ; étaient inclus dans notre étude les sujets âgés d’au moins 18ans, hospitalisés pour la première fois chez qui le diagnostic de cirrhose décompensée était retenu. Le diagnostic de cirrhose était retenu sur la base de faisceaux d’arguments cliniques(la présence de signe hypertension portale, de signes d’insuffisance hépatocellulaire et le caractère clinique du foie), biologique (signe biologique insuffisance hépatocellulaire et les signe de cytolyse hépatique) et morphologique (caractère du foie à l’échographie abdominale, les signes endoscopique de signes hypertension portale).Les bilans réalisés étaient : les bilans biologiques suivant : hémogramme, bilirubine totale et conjugué, ASAT/ALAT, phosphatase alcaline, gamma GT, électrophorèse des protéines sériques, taux de prothrombine, ferritine, AgHbs, AcVHC, albumine, alpha foeto-proteine, transferrine, VIH ,virus delta ,glycémie, triglycéride, cholestérol, urée/créat, biochimie et cytobactériologique du liquide d’ascite, CRP, Anticorps anti Hbs, Anticorps anti Hbc, ionogramme sanguin .Ceux morphologique étaient : Fibroscopie œsogastroduodénale, échographie abdominale, fibroscan, la radiographie du thorax. Le coût global la prise en charge était obtenue en additionnant les frais de consultation, d’hospitalisation, des examens biologiques et morphologiques. La saisie et l’analyse statistique ont été faites à l’aide du logiciel ÉPI info version 3 .5 .4. Le test de significativité était fixé à 0,05.

Résultats :
Au total, 105 patients présentant une cirrhose décompensée ont été inclus. Il y’avait74 hommes (70,5 %) et 31 femmes (29,5 %) soit un sex ratio (H/F) de 2,4. L’âge moyen était de 50,4ans, la tranche d’âge la plus fréquente était celle des 20 à 29ans soit 19%. Le niveau d’éducation de la plus part des patients était le secondaire soit 44,8%. 23 patients (21,9 %) exerçaient dans le secteur privé. Le revenu mensuel des patients variait de 20 000 à 340 000FCFA.4, 6% des patients avaient des revenus inférieurs à 36 000FCFA/mois et 22,9% avaient des revenus compris entre 36 000 et 100 000FCFA. Le diagnostic de cirrhose avait été posé lors de la décompensation dans 79% des cas. Les étiologies retrouvées étaient le VHB dans 64,6%, le VHC dans 32,4%, l’alcool dans 5,7% et les co-infections VHB/VHD dans 2,9%. Les complications retrouvées étaient une ascite (n=56), une encéphalopathie hépatique (n=29), un ictère (n=25), une hémorragie digestive (n=21), un carcinome hépatocellulaire (n=19) et une infection du liquide d’ascite (n=14). La durée d’hospitalisation moyenne était de 10,2jours avec des extrêmes de 1 à 38jours. Le coût global en présence d’une seule complication variait de 116 885 à 154 315 FCFA. Le coût global en présence de deux complications variait de 119 505 à 299 126 FCFA. En présence de trois complications, le coût global variait de 130 465 à 387 050FCFA. En présence de quatre complications, le coût global était de 393 061FCFA. Le coût direct moyen de la PEC d’une cirrhose décompensée était de 182 854 FCFA (médiane 177 170FCFA) à Yaoundé. Dans 94, 3% la famille était le principal support financier du malade. Le coût direct de prise en charge était significativement lié :Au Lieu d’hospitalisation, à la durée d’hospitalisation, au nombre de complication ,à une co-infection au VIH, aux sorties contre avis médicale.
Conclusion : La prise en charge de la cirrhose décompensée est coûteuse dans notre pays. Son coût est significativement lié au : lieu d’hospitalisation, au nombre de complication, à la durée d’hospitalisation, aux sorties contre avis médicale et à la co-infection au VIH.


********************************************************************************************