Facteurs de risque des complications fœtales dans la prééclampsie : cas de deux hôpitaux universitaires de la ville de Yaoundé

jean francois alain MAMBA MAMBA (gaelmamba@yahoo.fr)
gynecologie et obstérique, université de Yaoundé I
June, 2014
 

Abstract

Introduction
La prééclampsie est maladie spécifique de la grossesse. Elle constitue l’unes des premières causes de mortalité maternelle en Afrique et dans le monde, et s’accompagne souvent de complications fœtales. C’est la cause de près de 300 pour mille décès néonataux par an dans les pays sous développé.
Les données relatives à l’impact des facteurs de risque sur la survenue de complications sont très pauvres dans notre contexte, c’est ce qui a motivé notre étude.
Méthodologie
Nous avons mené une étude cas-témoin durant cinq(05) mois c'est-à-dire du 1er novembre 2013 au 31 mars 2014. Le cadre était les services de gynécologie de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé et de l’Hôpital Central de Yaoundé. Nous avons recruté cent-dix(110) nouveau-nés issus de grossesses compliquées de prééclampsie dès leur naissance et les avons repartis en deux(02) groupes égaux selon qu’ils présentaient ou non des complications. Etaient considérés comme appartenant au groupe cas, les nouveau-nés présentant au moins une des complications suivantes : Mort Fœtale In Utéro, Retard de Croissance Intra Utérin, Prématurité sévère, Asphyxie néonatale. Le groupe témoin était constitué des nouveau-nés ne présentant aucunes des complications sus citées. L’analyse statistique, faite à l’aide des logiciels Epi Info TM 3.5.4, Graph pad prism 5 TM et Microsoft Office Excel TM 2007, a permis d’identifier des facteurs de risque calculés à l’aide de rapport de cotes (Odds Ratio) avec intervalles de confiance (IC) à 95%. Le test exact de Fisher et le test de Chi carré ont été utilisés pour la comparaison des variables. Le seuil de significativité statistique était de P<0.05.

Résultats
Les complications fœtales retrouvées au cours de notre étude étaient : la prématurité (n=51 ; 46,6%), la mort fœtale in utéro (n=27 ; 25,5%), le retard de croissance intra-utérin (n=18 ; 16,4%) l’asphyxie néonatale (n= 6 ; 6,3%).
Les facteurs de risque des complications fœtales identifiés avant la régression logistique incluaient : la multiparité (OR= 2,4 ; IC= [1,1- 5,3] ; P=0,020), un antécédent de prééclampsie antérieure (OR=5,4 ; IC= [1,4- 20,1] ; P=0,006), un antécédent familial d’hypertension artérielle (OR=4,3 ; IC= [1,9-9,9] ; P=0,003), une prééclampsie sévère (OR=4,9 ; IC= [2,2-11,5] ; P=0,003), Une grossesse multiple (OR=4,4 ; IC= [1,3-14,2] ; P=0,009).
Après régression logistique permettant d’éliminer les facteurs de confusion, nous avons obtenu les facteurs de risque de complications suivants : un antécédent familial d’hypertension artérielle (OR= 4, 4; IC= [1, 6 -11, 7]; P= 0, 003), une prééclampsie sévère (OR = 4,2 ; IC= [1,6-10,9] ; P= 0,003), les Grossesses multiples (OR= 8,2 ; IC= [2,0-33,1] ; P= 0,003).

Conclusion
Un antécédent familial d’hypertension artérielle, la prééclampsie sévère et les grossesses multiples sont les facteurs de risque des complications fœtales identifiés dans notre milieu chez les femmes enceintes souffrant de prééclampsie. Une attention particulière devrait être accordée par le praticien au bien-être fœtal des femmes présentant ces facteurs.


********************************************************************************************