Carcinome hépatocellulaire associé au virus de l'hépatite B dans trois hôpitaux de la ville de Yaoundé: intérêt de la charge virale

Nadine Oumoul Etoundi Mballa
Internal Medicine, University of Yaoundé I
July, 2015
 

Abstract

Introduction
Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est l’une des causes les plus fréquentes de décès spécifique par cancer dans le monde. Son épidémiologie est caractérisée par sa répartition géographique et ses variantes démographiques liées au sexe, à l’âge et la race. L’Afrique Sub-saharienne est une zone de forte endémicité du virus de l’hépatite B (VHB), de même que l’Asie, où celui-ci représente la première cause de CHC. Aussi, durant ces dernières années, il est devenu évident qu’une charge virale VHB élevée est associée à un risque important de CHC. Le but de cette étude sera donc d’établir la relation qui existe entre la charge virale VHB et le développement du CHC au Cameroun.
Matériel et méthodes
Nous avons réalisé une étude cas-témoins transversale de type analytique par échantillonnage consécutif. Les cas étaient des porteurs de CHC confirmé, associé à une infection chronique par le VHB. Les témoins étaient des patients avec une infection chronique par le VHB. La charge virale VHB a été déterminée chez tous les patients avec le test ABBOT m2000rt/ABBOTT REALTIME HBV®. Nous avons également relevé les caractéristiques sociodémographiques, la consommation d’alcool, la notion de tabagisme, les données cliniques et la présence ou non de cirrhose hépatique. L’analyse des données a été effectuée avec les logiciels CSPRO version 5.0 et SPSS version 22. Nous avons utilisé le test exact de Fisher lorsque le test de Khi-carré était inutilisable avec un seuil de significativité p<0.05.
Résultats
Nous avons inclus 28 patients dont 14 cas et 14 témoins appariés selon l’âge et le sexe. La moyenne d’âge était de 37.6±7.6 (âges extrêmes : 21-56). La prévalence du CHC était de 64.3% chez les moins de 40 ans et le sexe masculin était le plus représenté (sex ratio : 4.6). Nous n’avons pas retrouvé d’association avec le tabagisme et la consommation d’alcool. Chez les porteurs de CHC, la douleur abdominale était la plainte la plus fréquente (78.6%), suivie par l’asthénie (71.4%). L’hépatomégalie s’accompagnant d’une voussure était présente chez tous les porteurs de CHC, et l’ictère à 42.8%. En outre, nous avons retrouvé 57.1% de CHC sur foie de cirrhose et 64.3% des porteurs de CHC avec une charge virale VHB < 2000 UI/mL. Parmi ces derniers, tous ceux qui avaient une charge virale VHB ≥ 20 000 UI/mL étaient cirrhotiques. Nous avons retrouvé 14.2% de charge virale indétectable (< 20 UI/mL) dans notre population d’étude.
Conclusion
Dans notre contexte, le CHC associé au VHB survient dans un cas sur deux sur foie de cirrhose, la charge virale VHB constituant un facteur de risque entre 200 et 2000 UI/mL.
Recommandations
Aux hépato-gastroentérologues: la reconsidération du seuil d’alerte de la charge virale dans le suivi des patients avec une infection chronique par le VHB.

Mots-clés : Carcinome hépatocellulaire- Virus de l’hépatite B- Charge virale.


********************************************************************************************