Manifestations oro-faciales des hémopathies malignes chez l'enfant au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya

Philippe HAIBAI (hpphilippe@yahoo.com)
Médecine Interne, Université de Yaoundé I
June, 2015
 

Abstract

Introduction
Les hémopathies malignes (HM) entrainent un envahissement des organes hématopoïétiques et lymphoïdes, une insuffisance médullaire et un syndrome tumoral touchant différents tissus et organes de l’organisme. Les manifestations oro-faciales retrouvées au cours de ces pathologies sont fréquentes selon plusieurs auteurs et représentent souvent les premiers signes révélateurs de ces maladies. Cependant, des informations portant sur ces manifestationsn’ont pas été retrouvés au Cameroun. Dans le but d’apporter une contribution sur leurs caractéristiques dans notre milieu, nous nous sommes proposés de mener une étude portant sur les manifestations oro-faciales (MOF) des hémopathies malignes au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya.
Notre objectif était de déterminer le profil épidémiologique et la répartition des manifestations oro-faciales des hémopathies malignes chez les enfants de moins de 18 ans au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya (CME/FCB).
Méthodologie
Nous avons mené une étude transversale à volet, rétrospective et prospective descriptive dans le service d’hémato-oncologie du CME/FCB. Cette étude concernait les enfants de moins de 18 ans reçus dans ce service entre Mai 2007 et Avril 2015 et, chez qui le diagnostic clinique était confirmé par un examen anatomopathologique ou un myélogramme. Notre recrutement était consécutif. Dans la phase rétrospective, notre procédure était de recenser les patients à partir des registres de consultations puis de collecter les données à partir des dossiers des patients. La phase prospective a consisté à une invitation des parents des patients puis à l’explication des fiches d’information et de consentement éclairé ensuite les données cliniques ont été collectées au cours d’un examen clinique exo et endobuccal réalisé par deux investigateurs indépendants.L’analyse des données recueillies chez les patients examinés et dans les dossiers a été réalisée à l’aide des logiciels CSPro et SPSS. Une valeur de P<0,05 était considérée comme statistiquement significative lorsqu’un test statistique était nécessaire. Toutes les considérations éthiques ont été respectées.
Résultats
L’étude a porté sur 119 patients dont 76 (63,9%)représentait les garçons et 43 (36,1%) les filles.Les tranches d’âge de[5-10[ans et de[10-15[ans constituaient les pics de fréquence de notre population d’étude avec neuf ans comme moyenne d’âge.
Sur le plan clinique, notre série rapporta que 79 patients ont présentés des manifestations oro-faciales pour une prévalence de 66,4%. Les plus fréquentes étaient la tuméfaction oro-faciale (40,7%) et la pâleur des muqueuses (34,3%). Le maxillaire représentait 68,3% des localisations de la tuméfactionoro-faciale. Selon le sexe, 28 patients de sexe féminin (65,1%) présentaient des MOF et 51 de sexe masculin (67,1%). La moyenne d’âge des patients présentant des MOF était de neuf ans. La tranche d’âge la plus atteinte par les MOF est de [5-10[ans suivie de celle de[10-15[ans. Les enfants présentant le lymphome de Burkittétaient plus atteints d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire avec14 patients (72,7%) (dont 51,6% de ceux dont l’hygiène bucco-dentaire était précisée). Les HM dont les MOF étaient les plus fréquentes sont : la Leucémie aiguë myéloïde (LAM) et le Lymphome de Burkitt (LB) qui présentait toutes les MOF retrouvées dans notre étude à l’exception de l’hypertrophie amygdalienne pour ce dernier. Nous avons retrouvée une association significative, entre la survenue de la pâleur de la muqueuse buccale et la tuméfaction oro-faciale avec l’âge du patient et le type d’hémopathie maligne. Une association entre l’état bucco-dentaire et la survenue de la tuméfaction oro-faciale.
Conclusion
Les manifestations oro-faciales des hémopathies malignes sont courantes dans notre milieu avec une prévalence de 66,4%.La tuméfaction oro-faciale et la pâleur de la muqueuse buccale sont les manifestations les plus fréquentes. Les hémopathies malignes ayant rapportée une grande fréquence de ces manifestations sont la leucémie aiguë myéloïde et le LB.


********************************************************************************************