Effets glycémies aigus du co-trimoxazole à dose prophylactique chez l'adulte sain

Averik Bernold KENTEU (a.bernold@yahoo.fr)
Médecine Interne, Université de Yaounde I
June, 2015
 

Abstract

Introduction et objectifs : Des cas d’hypoglycémie sévère ont été rapportés chez des personnes vivant avec le VIH ayant reçus de fortes doses de co-trimoxazole pour le traitement d’infections opportunistes. La survenue de tels effets après une prise de co-trimoxazole à dose prophylactique est inconnue. Notre objectif était de rechercher les effets aigus du co-trimoxazole à dose prophylactique sur le métabolisme glucidique de l’adulte sain.
Méthodologie : chez 20 adultes sains (15 hommes et 5 femmes) âgés de 23 ± 2 ans, avec un IMC de 22,3 ± 3,6 Kg/m² avec une tolérance au glucose, des fonctions rénale et hépatique normales. Nous avons réalisés une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) avec et sans prise concomitante de co-trimoxazole, administré 60 minutes avant le début de l’épreuve. Les réponses glycémiques étaient mesurées avec un glucomètre au début de l’épreuve, à 30, 60, 90, 120 et 180 minutes après l’administration de 75g de glucose, ceci pendant les deux épreuves. La réponse insulinosécrétoire était également mesurée par le dosage de peptide C sérique. Les variables continues au cours des épreuves avec et sans prise de co-trimoxazole ont été comparées en utilisant le test de Wilcoxon.
Résultats : Au cours de l’épreuve sans co-trimoxazole (épreuve contrôle) vs l’épreuve avec co-trimoxazole (épreuve test) la glycémie a variée de 4,83±0,39 mmol/l vs 4,72±0,28 mmol/l à T0 (P=0,667), à 8,00±1,11 mmol/l vs 7,44±0,78 mmol/l à T30 (P=0,048), 8,00±1,17 mmol/l vs 7,67±1,00 mmol/l à T60 (P=0,121), 7,33±0,94 mmol/l vs 7,11±0,83 mmol/l à T90 (P=0,205), 6,78±1,00 vs 6,67±1,00 mmol/l à T120 (P=0,351) et 4,72±1,39 mmol/l vs 4,72±1,56 mmol/l à T180 (P=0,747). Le ratio de l’aire sous la courbe de la glycémie lors de l’épreuve contrôle et de celle de la glycémie lors de l’épreuve test est de 96,7%, soit une baisse globale de 3,3% (p=0,062). Une baisse glycémique de plus de 10% au cours de l’épreuve test par rapport à l’épreuve contrôle a été observée chez 6/20 participants à T30, 7/20 participants à T60, et 1/20 participant à T30 et T60, soit un total de 70%. Aucun cas d’hypoglycémie liée au co-trimoxazole n’a été enregistré. Parallèlement, la concentration de peptide C au cours de l’épreuve contrôle vs l’épreuve test a variée de 278,1 ± 57,6 pmol/l vs 242,8±42,5 pmol/l à T0 (P=0,138), à 1845,6±423,6 pmol/l vs 2340,6±701,3 pmol/l à T60 (P=0,345) et 1049,8±503,1 pmol/l vs 1041,6±824,2 pmol/l à T180 (P=0,893). L’augmentation relative du peptide C à T60 avec le co-trimoxazole comparativement à l’épreuve contrôle était de 27%.
Conclusion : Quatre-vingt-dix minutes après l’administration de co-trimoxazole, il induit une réduction significative de la réponse glycémique précoce à l’administration orale de glucose en rapport avec une majoration de 27% de la réponse insulinique. Le co-trimoxazole induit entre la 90e et la 120e minute une baisse de plus de 10% de la glycémie chez deux tiers des participants. Toutefois, aucune hypoglycémie secondaire au co-trimoxazole n’a été enregistrée.


********************************************************************************************