Détermination qualitative et quantitative des aflatoxines dans les graines d'arachide, de cornille et de courge commercialisées dans la ville de Yaoundé

Jasmine Estelle Oyono Nanga (oyonojasmine91@yahoo.fr)
Département de pharmacotoxicologie et pharmacocinétique, Université de Yaoundé 1
June, 2015
 

Abstract

Les aflatoxines sont des toxines produites par des champignons du genre Aspergillus. Il s’agit de toxines hautement cancérigènes pour l’homme et l’animal. La production de ces champignons est favorisée par des climats chauds et humides, et les pays tropicaux et subtropicaux sont les plus susceptibles et par conséquent les plus touchés. Le continent africain, particulièrement le Cameroun fait partie de ces pays, et est donc concerné par les problèmes de santé associés aux aflatoxines.
Il existe 04 types d’aflatoxines B1, B2, G1, G2 ; et l’aflatoxine B1 est de loin la plus étudiée et la plus dangereuse, avec des risques de cancer primitif du foie et de cirrhose, de retard de croissance, de diminution de l’immunité entre autres.
Il s’est donc avéré nécessaire de mener une étude afin de déterminer quelles étaient les concentrations réelles d’aflatoxines présentes dans les denrées alimentaires propres à la consommation ; en occurrence les graines oléagineuses : arachide, graines de courge, graines de cornille qui sont largement consommées dans notre pays, afin d’avoir une idée sur les conséquences sur la santé liée aux concentrations retrouvées.

Méthodologie
Nous avons procédé à une étude expérimentale et analytique. Des échantillons des différentes graines oléagineuses : arachide, graines de courge, graines de cornille (Nièbè), ont été prélevés dans 02 marchés de la ville de Yaoundé en occurrence le marché Mokolo et le marché du Mfoundi, auprès de commerçants détaillants et grossistes.
Les échantillons prélevés ont été analysés au Laboratoire National de la Santé publique de Cote d’Ivoire.
Après une extraction au méthanol des aflatoxines dans les différentes graines ; nous avons procédé à une détection ou détermination qualitative des différentes aflatoxines par chromatographie sur couche mince.
Ensuite les toxines ont été quantifiées dans les échantillons par chromatographie liquide haute performance à l'aide d'un chromatographe liquide haute performance Alliance Waters e2695 munie d'une pompe, d'un détecteur fluorescent 2475 FLR Waters, et d'une colonne C18 Atlantis®, 4.6×150mm, de diamètre de particules 5µm.
L'élution des aflatoxines s’est effectuée par un mélange composé d'eau et de méthanol (60/40) (v/v) à 1 ml.min¯¹. Le volume d'injection étant 10µl.

Résultats
Tous les échantillons prélevés dans les marchés Mokolo et Mfoundi de la ville de Yaoundé, 16 au total, toutes graines confondues se sont révélés positifs aux aflatoxines avec une fréquence plus élevée de contamination par l’AFB1 et l’AFB2, suivis par l’AFG2 et l’AFG1 dont juste 02 échantillons sur 16 étaient positifs.
Pour l’AFB1, les concentrations pour les graines d’arachides variaient de 2,36 à 9,31 µg/kg, avec une moyenne de 6,05± 2,37 µg/kg ; de 0,18 à 2.12 µg/kg avec une moyenne de 1,12±0,96 µg/kg pour les graines de courge ; et de 0,32 à 2,49 µg/kg avec une moyenne de 1,34±0,89 µg/kg pour les graines de cornille. Les graines d’arachide étaient les plus contaminées par rapport aux autres graines, et possédaient les concentrations les plus élevées.
Tous les échantillons de graines étaient positifs à l’AFB2 avec des concentrations variant de 0,93 à 9,41µg/kg toutes graines confondues. Pour les graines d’arachide, les concentrations variaient de 1,12 à 9,41 µg/kg avec une moyenne de 4,94±2,83 µg/kg ; pour les graines de courge 0,93 à 2,8 µg/kg avec une moyenne de 1,75±0,84 µg/kg ; enfin pour les graines de cornille 2,71 à 4,06 µg/kg avec une moyenne de 3,34±0,57 µg/kg .
Tous les échantillons étaient contaminés à au moins 03 aflatoxines (AFB1, AFB2, AFG2) et 02 échantillons sur 16 sont positifs aux 04, soit un pourcentage de 12,5% d’échantillons de graines positifs aux aflatoxines totales.

Conclusion
Au final, notre étude a montré que les échantillons de graines oléagineuses prélevés étaient tous contaminés par les aflatoxines à des concentrations variables ; les échantillons d’arachide présentant des teneurs plus importantes que les autres graines. L’aflatoxine B1 qui est la plus toxique de toutes était présente dans tous les échantillons. Et tous les échantillons d’arachide seraient rejetés s’ils étaient emmenés à être exportés en Europe, du fait des concentrations élevées en AFB1. Il en ressort donc au final la nécessité absolue de mettre en place des mesures dans le but de réduire ces concentrations, non seulement pour le bien être sanitaire des populations, mais aussi pour des raisons économiques quand on sait qu’il existe des normes strictes en ce qui concerne les exportations de ces graines sur le plan international.

Mots clés: aflatoxines; graines oleagineuses; toxicité


********************************************************************************************