Prévalence de l'infection à Helicobacter pylori chez les patients infectés par le VIH/SIDA explorés par endoscopie digestives haute à Yaoundé

Benjamin Hermann AWOUOYIEGNIGNI MEGNA (megnaben@yahoo.fr)
Médecine interne et Spécialités, Université de Yaoundé I
July, 2015
 

Abstract

Introduction : Le tube digestif est l’un des sites majeurs des infections opportunistes liées au VIH/SIDA. Dans ce tube digestif, on retrouve une fréquente infection à Hélicobacter pylori. Alors que l’infection à H. pylori chez les patients infectés par le VIH/SIDA est bien documentée dans les pays développés, très peu d’études sur cette coïnfection ont été publiées en Afrique subsaharienne et aucune au Cameroun. Cette étude avait pour objectif principal, d’évaluer la prévalence de l’infection à H. pylori chez les patients adultes infectés par le VIH/SIDA.
Méthodologie : Sur une période de 5 mois, allant de Janvier à Mai 2015, nous avons conduit une étude transversale descriptive sur quatre sites à Yaoundé.
Nous avons recruté de manière consécutive, des patients qui étaient référés aux différentes structures médicales retenues pour endoscopie digestive haute. Des biopsies ont été prélevées pour analyse.
Ont été exclus, les patients âgés de moins de 21 ans et plus de 70 ans, ceux avec des co-morbidités, ceux opérés de l’estomac et ayant reçu un traitement d’éradication de H.pylori ou anticoagulant étaient exclus de l’étude.
Les moyennes, les écarts types, les médianes et les interquartiles (IQR) ont été calculés avec un intervalle de confiance (IC) à 95%. Nous avons utilisé le test de KHI2 de Pearson et avons calculé les rapports de côtes, ainsi que la correction de Yates et le test exact de Fischer pour les effectifs réduits, pour un seuil de signification retenu à P<0,05
Résultats : Au total, 56 patients ont été inclus dans cette étude. L’âge moyen était 43,85 ans. L’échantillon était constitué de 27 hommes; 73% étaient en immunodépression sévère avec un taux de lymphocytes TCD4< 350 cell/mm3 et une charge virale supérieure à 10000 copies/ml de sang soit 82%. La proportion des patients sous Traitement ARV combiné était de 57,1% et 52% avait consommé les Antibiotiques, 42,9% les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les symptômes les plus fréquents étaient l’épigastralgie (80,4%) et la dysphagie (51,8%). Les aspects endoscopiques les plus fréquents étaient les mycoses œsophagiennes (64,3%) la gastrite corporéale (53,6%) et la gastrite antrale (39,9%). Une pan gastrite chronique à été retrouvée en histologie dans 46,6%.
La prévalence moyenne de l’infection à Helicobacter pylori était de 42,9%. Elle était significativement plus faible chez les patients en immunodépression sévère.
Conclusion : La prévalence moyenne de l‘infection à H. pylori chez l’adulte infecté par le VIH/SIDA est de 42,9%. Elle est significativement associée à une sévère immunodépression. Plus l’immunodépression est sévère, plus les mycoses sont fréquentes et H. pylori absent. Les gastrites fundiques et antrales sont les lésions histologiques les plus fréquentes sans association significative à H. pylori.


********************************************************************************************