Déterminants de la survenue de la gastroentérite sévère à rotavirus chez les nourrissons ayant reçu le vaccin humain monovalent RV1 à yaoundé

Yannick BAMALA BOLOKO (yanboloko@yahoo.fr)
Pédiatrie, University of Yaoundé I
July, 2015
Full text (external site)
 

Abstract

Introduction : La gastroentérite à rotavirus est responsable d’environ 232 000 décès des enfants de moins de 5 ans chaque année en Afrique subsaharienne. L’Organisation mondiale de la santé a préconisé l’introduction du vaccin pentavalent RV5 (Rotateq®) et du vaccin monovalent RV1 (Rotarix®). Les essais cliniques pré-homologation réalisés en Afrique subsaharienne, ont montré une efficacité contre tout génotype confondu de 64,2% pour le Rotateq® et de 58,7% pour le Rotarix®. En dépit de la réduction de la prévalence de la gastroentérite à rotavirus après l’introduction des vaccins, l’on note encore la survenue de cas de gastroentérite à rotavirus notamment sévères chez les nourrissons ayant reçu le vaccin RV1.

Objectif : Déterminer l’ampleur des facteurs associés à la survenue de la gastroentérite sévère à rotavirus chez les nourrissons ayant reçu le vaccin RV1.

Méthodologie : nous avons mené une étude transversale et analytique de Février à Mai 2015 dans les Hôpitaux de Districts de Yaoundé. L’échantillonnage a été de type consécutif. Cinquante nourrissons ont été enrôlés. Les données ont été collectées grâce à un questionnaire anonyme et pré-testé. Les selles ont été prélevées, stockées à – 20ºC et analysées par immunochromatographie RIDA®Quick N0902 au laboratoire d'immunologie de la Faculté de Médecine et des Sciences biomédicales. Les données ont été analysées grace au logiciel Epi info 3.5.4 .Le seuil de significativité a été fixé à une valeur P ≤ 0,05.

Résultats : l’âge moyen des nourrissons était de 8.9 ± 2.7 mois et le sexe ratio de 1.7. Toutes les mères étaient instruites. La majorité des nourrissons avaient reçu les 2 doses du vaccin RV1. La plupart étaient à leur premier épisode de diarrhée et 24 % ont été allaités exclusivement au lait maternel. La prévalence de la gastroentérite sévère à rotavirus chez les nourrissons vaccinés par le RV1 était de 20%. Seule la notion de 2 épisodes de diarrhée au moins était significativement associée à la gastroentérite sévère à rotavirus [OR : 6,0 ; P = 0.04]. Pour un seuil de significativité P > 0,05, nous avons trouvé des Odds ratio(OR) de 1,47 , 3 , 1,4 , 4,75 , 3 , 2,25 , 3 et 1,9 lors de la mesure de l’association entre la gastroentérite sévère à rotavirus et l’allaitement maternel exclusif, l’âge , le sexe du nourrisson , le nombre de dose de vaccin RV1 ,la notion de contage diarrhéique, une infection respiratoire aigue concomitante, le niveau d’étude supérieur de la mère et l’eau du robinet respectivement.

Conclusion : il ressort de cette phase pilote de notre étude, que la prévalence de la gastroentérite sévère à rotavirus chez les nourrissons vaccinés par le RV1 était de 20%. La notion de 2 épisodes de diarrhée au moins était significativement associée à la gastroentérite sévère à rotavirus.
Mots clés : gastroentérite, sévère, rotavirus, vaccin, déterminants.


********************************************************************************************