Contribution à l'étude de l'activité antioxydante et organoprotectrice de Zanthoxylum heitzii (Rutaceae)

JOEL JACQUES ESSOGO (joel.essogo@yahoo.fr)
Pharmacie, Université Yaoundé I
June, 2015
Full text (external site)
 

Abstract

Introduction
Les recherches actuelles sur les radicaux libres ont confirmé que les aliments riches en antioxydants jouent un rôle essentiel dans la réduction du risque d’incidence des maladies cardiovasculaires ainsi que d’autres maladies chroniques et de types de cancer [5]. Les propriétés médicinales de plusieurs plantes ont été étudiées à travers le monde de même que leurs activités anti oxydantes. Les flavonoïdes, les tanins, les anthocyanes et d’autres composés phénoliques présents dans les aliments d’origine végétale se sont avérés être des antioxydants potentiels. En effet, un taux élevé de polyphénols dans une plante est associé à un effet antioxydant important; les flavonoïdes eux sont responsables de l’activité de piégeage des radicaux libres et d’un effet protecteur sur les enzymes anti oxydantes [4]. La présente étude avait pour objectif d’étudier in vitro les propriétés protectrices des feuilles fruits, racines et écorces de Zanthoxylum heitzii sur les organes de rats.
Méthodologie
Cette étude expérimentale et non randomisée a été réalisée de la période allant de septembre 2014 à avril 2015.Ainsi les parties de plante de Zanthoxylum heitzii ont été récoltées (feuilles, racines, écorces et fruits) et identifiées à l’herbier national et référencées sous le numéro 1441/H.N. Ces parties de plantes ont été séchées et broyées et 150g de poudre a été macérée dans 1500ml de différents solvant. Sur les extraits secs obtenus, ont été déterminés la teneur en composés phénoliques, leur pouvoir antioxydant et antiradicalaire. Nous avons induit le stress oxydatif avec la solution de NTA et testé le pouvoir protecteur des extraits sur l’activité de la SOD, de la catalase, du glutathion réduit de la peroxydase et le pouvoir d’inhibition de la peroxydation lipidique sur les homogénats de cerveau, de cœur de foie et de reins.
Résultats et discussion
Les rendements d’extraction ont varié en fonction des solvants et des parties de plante avec un rendement de 6,52 % pour les racines au méthanol. La phytochimie de nos extraits avait révélé une présence des flavonoïdes, des tannins des phénols. Le dosage quantitatif des composés phénoliques a démontré des taux élevés en polyphénols assez variés. Les racines au méthanol avaient le taux le plus élevé en polyphénols 200,80 ± 0,98 mg eq. QE/g MS, les fruits au méthanol le plus élevé en flavonoïdes 104,63 ± 2,19 mg eq. QE/g MS, les fruits aqueux le taux le plus élevé en flavonols 58,90 ± 0,05 mg eq. QE/g MS. Nos différents extraits ont montré in vitro une activité antioxydante, un pouvoir inhibiteur des différents radicaux libres et un potentiel antiradicalaire dose dépendant, bien que ces effets fussent significativement inférieurs (p<0,05) à ceux obtenus avec la vitamine C et la quercétine utilisés comme contrôle. Il a été observé une baisse significative (p<0,05) du MDA marqueur de la peroxydation lipidique, ainsi qu’une augmentation significative (p<0,05) des taux d’antioxydants (SOD, CAT, PER et GSH) comparativement au contrôle négatif.
Conclusion
Nous pouvons dire que, les fruits, l’écorce, les racines et les feuilles de Zanthoxylum heitzii possèdent une activité antioxydante et un effet organoprotecteur dû à sa richesse en composés phénoliques.
Mots clés : Zanthoxylum heitzii, antioxydants, organoprotecteur, antiradicalaires, composés phénoliques 


********************************************************************************************