Evaluation de la couverture vaccinale contre le Rotavirus dans la ville de yaoundé

Carine DETOL (carinedetol1@yahoo.fr)
Pédiatrie, Université de Yaoundé I
July, 2015
 

Abstract

Introduction
Le Rotavirus est le principal agent étiologique des gastroentérites du nourrisson. Le vaccin antirotavirus offre le meilleur espoir pour prévenir les infections sévères à Rotavirus. La prévalence des diarrhées à Rotavirus a été estimée à 44,7% en 2009 au Cameroun. L’objectif principal de notre étude était donc d’évaluer la couverture vaccinale contre le Rotavirus dans la ville de Yaoundé et les facteurs l’influençant afin de proposer des mesures pour améliorer le programme de vaccination.
Méthodologie
Nous avons mené une étude transversale descriptive allant du 1er Novembre 2014 au 30 Avril 2015. Cette étude portait sur les nourrissons de 6 à 52 semaines dans les sept arrondissements de la ville de Yaoundé. Les nourrissons ayant présenté une hypersensibilité au vaccin étaient exclus. Nous avons fait un échantillonnage par sondage en grappes. Les informations recherchées chez les parents étaient: l’âge, le sexe, la religion, la nationalité, la profession, le niveau d’étude; le nombre d’enfants de moins de 52 semaines, les connaissances sur le vaccin, les difficultés rencontrées lors des vaccinations. Chez les nourrissons: l’âge, le sexe, le rang dans la fratrie, le statut vaccinal, les raisons de non vaccination.
Résultats
Pour les 366 nourrissons recrutés pendant la période étudiée, la couverture vaccinale était de 61,47%; 225 nourrissons ont reçus les deux doses recommandées de Rotarix. 95,10% avaient reçu les autres vaccins du PEV. 61,20% des parents connaissaient vraiment l’intérêt du vaccin, 67,20% avaient comme principale source d’information le personnel médical et 57,20% la télévision. Les nourrissons de sexe féminin les plus représentés et la plupart se trouvaient dans la tranche d’âge de 10 à19 semaines (31,10%). L’âge maternel moyen était de 27,01 ans, les mères mariés (38,10%), les chrétiens (86,30%); les non scolarisés (10,10%); l’état de chômage (35%). Les facteurs influençant la couverture: la nationalité étrangère (p=0,007), la religion musulmane (p=0,00005), l’analphabétisme des parents (p=0,000), l’état de chômage (p=0,0002).
Conclusion
La couverture vaccinale était de 61,47%. Les facteurs influençant la couverture vaccinale de notre étude étaient: le niveau d’étude des parents, la religion musulmane, l’état de chômage des parents et la nationalité étrangère.
Mots-clés : Couverture vaccinale, Rotavirus, Yaoundé.


********************************************************************************************