Indications et complications post-opératoires précoces de la chirurgie des fibromes utérins à l'Hopital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé

ROSINE VIRGINIE NGONO ELOUNDOU (eloundou.ngono@yahoo.fr)
Département de gynécologie-obstétrique, Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I
July, 2015
 

Abstract

Introduction. Le fibrome utérin est la tumeur bénigne la plus fréquente de la femme en âge de procréer. Sa prise en charge chirurgicale n’est pas dénuée de complications. L’objectif de notre étude était de décrire les indications et les complications post-opératoires précoces de la chirurgie des fibromes utérins à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.

Méthodologie. Nous avons mené une étude transversale descriptive avec collecte rétrolective des données concernant les patientes ayant bénéficié d’une chirurgie pour fibromes utérins dans le service de gynécologie-obstétrique de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé pendant la période du 1er Novembre 2009 au 31 Mars 2015.

Résultats. Au total 257 (14,3%) cas de chirurgie de fibromes ont été recensés parmi les 1800 interventions gynéco-obstétricales pratiquées pendant la période de l’étude. L’âge moyen des patientes était de 39,14 ± 7,45 ans; la tranche d’âge de 40-45 ans était la plus touchée. Cent deux (39,7%) patientes étaient nullipares et 19 patientes (7,4%) ont présenté des antécédents chirurgicaux de fibromes utérins. Les motifs de consultations les plus fréquents étaient les ménorragies (22,6%), les ménométrorragies (20,6 %), la douleur pelvienne (18,7%) et l’infertilité (17,5%). La surcharge pondérale a été retrouvée chez 36 (17,1%) patientes. Les ménométrorragies (57,1%), la compression d’organes pelviens (18,7%) et l’infertilité (17,5%) constituaient les principales indications du traitement chirurgical des fibromes utérins. La myomectomie a été pratiquée dans 59 % de cas et l’hystérectomie dans 41% de cas. La voie d’abord la plus représentée était la laparotomie avec 90 % de cas. Dans 65% de cas, les noyaux myomateux avaient plusieurs sièges (sous séreux + sous muqueux + interstitiel).Au total, 59 (23,0%) complications post-opératoires précoces ont été enregistrées chez 54(21,0%) patientes. Les infections ont représenté 49,2% (fièvre post-opératoire 33,9% ; suppuration pariétale 13,6% ; péritonite 1,7%) et les hémorragies 30,6% (hématome pariétal 17,0 ; hémorragie vaginale 10,2% ; hémopéritoine 3,4%) des complications post-opératoires précoces. La durée moyenne d’hospitalisation était de 7,7 ± 4,7 jours.

Conclusion. Les indications de la chirurgie des fibromes utérins sont dominées par les ménométrorragies, la compression d’organes pelviens et l’infertilité. Les infections et les hémorragies sont les principales complications post-opératoires précoces. L’application des mesures de prévention de l’infection post-opératoire. L’utilisation de la chirurgie endoscopique pour le traitement chirurgical des fibromes utérins et la sensibilisation des femmes en âge de procréer sur les fibromes utérins ont été recommandées.


********************************************************************************************