les facteurs de risque de la transmission mère enfant du VIH à l'hopital privé de tokombéré

Marius MENTA KIDI (kidimenta@yahoo.fr)
gynécologie obstétrique, université de yaoundé 1
July, 2013
 

Abstract

Introduction :
Au Cameroun le diagnostic précoce par PCR-ADN chez les enfants nés de mères Séropositives au VIH a montré un taux de positivité de 7,1% en 2011. À notre connaissance, aucune étude sur les facteurs qui favorisent cette transmission de la mère à l’enfant n’a été faite en milieu camerounais.
L’objectif de notre étude était de déterminer les facteurs de risque et évaluer le taux de transmission mère- enfant du VIH pendant la période de l’étude.
Méthodologie :
Il s’agissait d’une étude descriptive et analytique menée à l’Hôpital Privé de Tokombéré avec collecte des données retrolective. Les femmes séropositives au VIH et leurs enfants âgés de 18 mois et plus étaient sujets de notre étude. A l’aide d’une fiche technique préconçue, les informations socio démographiques, les antécédents maternels et les mesures de prévention des enfants ont été recueillis ainsi que les paramètres anthropométriques et le taux de CD4 pour ceux infectés. Notre échantillon a été divisé en deux groupes : un groupe A considéré comme "Echec PTME" pour lequel le test des enfants s’est révélé positif au VIH et un groupe B considéré comme "Réussite PTME" pour lequel le test des enfants s’est révélé négatif. Le seuil de significativité statistique était p < 0,05. Le rapport des côtes et l’intervalle de confiance à 95 % pour chaque variable ont été calculés.
Résultats :
Au total, un échantillon consécutif de 60 couples mère-enfants a été recruté. 12 couples mère-enfant pour le groupe A et 48 couples mère-enfant pour le groupe B. 12 enfants sur 60 étaient contaminés à l’âge de 18 mois ou plus soit un taux de transmission vertical du VIH de 20%. Il n’y avait pas de différence significative pour les variables : âge, profession, le célibat, le tabagisme, l’ancienneté de la maladie, l’âge de la grossesse au moment du diagnostic, la coïnfection avec le virus de l’hépatite C, la voie d’accouchement, le taux de CD4 maternel, le bilan prénatal, ainsi que le désir de grossesse. Pour le nouveau-né, on ne notait pas de différence significative dans les deux groupes pour le terme de la naissance, le poids à la naissance et le mode d’alimentation du nourrisson
Les facteurs de risque identifiés à l’Hôpital Privé de Tokombéré était: l’analphabétisme maternel ( p=0.01 ; OR = 14,14 ; [1,69-118,4] ) ; le veuvage (p=0.004, OR=15.67, [1.46-168.12]), la consommation d’alcool (p=0.03, OR 4.18 ; [1.03-16.95]), la coïnfection avec le Virus de l’hépatite B (p=0.04 ; OR= 5.5 ; [ 1.14-26.23]), l’altération de l’état général maternel au troisième trimestre ( p= 0.001 ; OR= 15 ;[2.95-76,31]), un antécédent de menace d’accouchement prématuré (p=0.001 ; OR= 15 ; [ 2.95-76,31]), la rupture prématurée des membranes (p=0.03 ; OR= 4.2 ; [ 0.25-73,71]), le défaut de prise de traitement ARV par la mère (p= 0.02 ; OR= 7.67 ; [1.12-52.66]), le défaut de traitement préventif au nouveau né (p=0.001, OR=69, [10.05-473.75].les pathologies associées au VIH étaient :la présence d’éruption cutanée chez l’enfant (p= 0.01 ; OR= 8.2, [2.02-33.25]), la présence de d’une otite chez l’enfant (p=0.001 ; OR= 15.4 ; [3.31-71,68]), et la présence du muguet buccal chez l’enfant (p=0.001 ; OR=21 ; [4.08-108,04]).
Conclusion :
A l’Hôpital Privé de Tokombéré, le taux de transmission mère-enfant du VIH est de 20%. Les facteurs de risque liés à cette transmission sont : l’analphabétisme maternel, la coïnfection avec le VHB, l’altération de l’état général maternel au troisième trimestre, un antécédent de menace d’accouchement prématuré, un antécédent de rupture prématuré des membranes, le défaut de prise de traitement préventif par la mère et l’enfant, certaines pathologies de l’enfant à savoir : la présence d’éruption cutanée, la présence d’une otite, et la présence du muguet buccal chez l’enfant. Nous recommandons la prise en compte de ces facteurs pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH dans notre environnement.
Mots clés : VIH, TME, PTME, Taux de transmission, Cameroun.


********************************************************************************************