Etiologie parasitaire des diarrhées chez les sujets VIH positifs versus sujets VIH négatifs dans trois hôpitaux de la ville de Yaoundé

Edmond Kuete Yimagou (edmondkuete@yahoo.mail)
microbiologie, hematologie et maladies infectieuses, Université de Yaoundé I
June, 2013
 

Abstract

Introduction
Les maladies diarrhéiques constituent un réel problème de santé publique chez les PVVIH malgré l’amélioration de l’accès aux médicaments et du niveau de vie des populations. Une diarrhée en apparence bénigne chez un sujet immunocompétent pourrait devenir grave en fonction du degré de l’immunité.

Objectifs
L’objectif général de ce travail était de déterminer le profil du parasitisme intestinal responsable de diarrhée chez les sujets VIH positifs hospitalisés ou venus en consultation dans trois CTA de la ville de Yaoundé. Plus spécifiquement il s’agissait d’identifier les espèces parasitaires présentes, de déterminer leurs prévalences respectives et de rechercher l’association entre les parasites intestinaux, le taux de CD4, et la prise des ARV.

Méthodologie
Il s’agissait d’une étude transversale et descriptive. Le recrutement des patients s’est déroulé du 04 Novembre 2012 au 26 Avril 2013 dans trois hôpitaux de la ville de Yaoundé : l’HDB, l’HMY, l’HCY. Au total, 332 patients VIH positifs et 315 témoins ont été recrutés et leurs données sociodémographiques et clinico-biologiques ont été collectées. La détermination de la sérologie des témoins a été effectuée à l’HMY afin de s’assurer de leur séronégativité. Le laboratoire de Parasitologie et de Mycologie du CHUY et de l’HMY ont servi de support pour les analyses coprologiques. La recherche des parasites a été faite par l’examen direct à l’eau physiologique et au Lugol, les méthodes de Ritchie, Baermann, ZiehlNeelsen modifiée et de Giemsa. L’analyse statistique des données a été faite avec le logiciel Epi Info version 6.
Sur le plan éthique ce travail a reçu les autorisations respectives des directeurs des hôpitaux, de l’autorité administrative de la FMSB et du consentement signé des participants.

Résultats
Au total 647 patients ont été recrutés (332 séropositif au VIH et 315 séronégatif au VIH). Le sexe féminin était prédominant 422(65,22%), avec un sexe ratio (H/F) de 0,53. La moyenne d’âge était de 33 ans avec des extrêmes de 15 à 67 ans. La tranche d’âges la plus représentée est celle de 26 à 30 ans dans la population générale et de 31-35 ans chez les PVVIH. Les principales circonstances de découverte de la séropositivité chez les PVVIH étaient suite à un Dépistage Volontaire et d’un épisode de maladie. La majorité des PVVIH sont séropositifs depuis 1-5 ans et 64 patients étaient sur initiation au traitement ARV. Le stade A1et A2 de la classification CDC était la plus représentés chez les PVVIH avec un taux de CD4 compris entre 200 et 499 par mm³. Cinq virgule sept pourcent (5,7%) de PVVIH avaient un déficit immunitaire sévère. Les femmes étaient autant parasitées que les hommes (p > 0.1). Au total, douze espèces différentes de parasites ont été identifiées chez les PVVIH : Levures (8,73%), Entamoeba histolytica (7,83%), Blastocytis hominis (6,33%) et Entamoeba coli (5,12%) étaient les plus représentés. Les PVVIH étaient plus sujettes aux infections parasitaires. Des cas de polyparasitisme ont été observés dans notre étude. Aucune association entre la présence de parasite et le statut immunitaire CD4 n’a été observé. Cependant l’absence du traitement ARV majorait le parasitisme intestinal.

Conclusion
Dans notre population d’étude, nous avons constaté que : Le profil parasitaire des PVVIH est multiforme et dominé par des protozoaires. Il n’existe pas d’association entre le taux de CD4 et le parasitisme. L’absence de traitement ARV majorait le parasitisme intestinal. Malgré l’accessibilité au traitement ARV, les infections parasitaires occupent une place importante dans le déterminisme des diarrhées chez les PVVIH. L’amélioration des techniques diagnostiques et la prise en charge des agents parasitaires pourraient améliorer la qualité de vie des malades.


********************************************************************************************