Aspects épidémiologiques et diagnostiques des accidents d'évolution des dents de sagesse à Yaoundé

Daline MBITTA AKOA
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, Université de Yaoundé I
July, 2015
 

Abstract

Résumé
Introduction : La dent de sagesse selon Darwin est une dent en voie normale de disparition. La réduction de l’espace destiné à la recevoir semble être la cause la plus probable de la survenue des anomalies d’évolution de cette dent. A ces anomalies, se greffent de nombreux accidents locaux, locorégionaux et même généraux. L’extraction des dents de sagesse reste l’un des actes les plus pratiqués en chirurgie orale. Plusieurs sociétés scientifiques ont établi un algorithme décisionnel de prise en charge de ces accidents en fonction de leur contexte. Dans notre milieu, les données concernant ces pathologies sont rares.
Objectif: Le but de notre étude était de décrire le profil épidémiologique et les aspects diagnostiques des accidents d’évolution des dents de sagesse dans la ville de Yaoundé.
Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude descriptive transversale et sur une période de sept mois allant de Novembre 2014 à Mai 2015. Celle-ci s’est déroulée dans les services d’odontostomatologie du Centre Hospitalier et Universitaire et de l’Hôpital Central de Yaoundé, au Cabinet Dentaire EPC de Djoungolo et dans deux cabinets dentaires privés. Un consentement éclairé a été obtenu avant tout examen clinique et radiologique. Les données recherchées sur les dents de sagesse incluaient le niveau occlusal, le type d’angulation, l’obstacle à la progression des dents de sagesse et le niveau d’inclusion. Les données recueillies ont été analysées par les logiciels Epi info 3.5.4 et Excel 2010. Les proportions ont été comparées à l’aide du test de Khi-carré. Les différences ont été considérées comme statistiquement significatives lorsque la valeur P était inférieure à 0,05.
Résultats: Un total de 113 volontaires dont 58 (51,3%) femmes et 55 (48,7%) hommes ont participé à cette étude. L’âge moyen était de 29,52 (14–63 ans). Parmi les participants de l’étude, nous avons trouvé plus d’anomalies à la mandibule (70%) qu’au maxillaire (30%). De toutes les dents de sagesse présentant des anomalies, 178 (74,5%) étaient enclavées et 42 (17,5%) étaient incluses. L’orientation mésioangulaire était la plus retrouvée à la mandibule (64%) tandis que l’orientation distoangulaire était majoritaire au maxillaire (36,6%). La douleur a été le symptôme le plus rencontré dans tous les quadrants. Les poches parodontales de profondeur supérieure ou égale à quatre millimètres (32,2%) étaient les plus retrouvées en regard des dents de sagesse ayant des anomalies. D’autres pathologies telles que les caries des dents de sagesse (28,9%), les caries de faces distales des deuxièmes molaires (19,7%), les péricoronarites (16,7%), les résorptions radiculaires des deuxièmes molaires (10,9%) et les lésions kystiques 11(4,6%) ont également été retrouvées dans l’environnement des dents de sagesse.
Conclusion: La présente étude fournit des données utiles concernant le statut clinique des dents de sagesse dans notre population. Il en ressort que les pathologies associées aux dents de sagesse peuvent être de nature infectieuse, muqueuse, mécanique, dentaire, parodontale et kystique. Celles-ci peuvent être symptomatiques ou non. Par conséquent, nous recommandons de surveiller toutes les dents de sagesse indépendamment du fait qu’elles soient symptomatiques ou non.

Abstract
Introduction: According to Darwin, the wisdom tooth is a tooth which in it’s normal sense gradually disappears. The lack of space designed for receiving them seems to be the most likely cause of the occurrence of impacted teeth. To those impacted teeth, are grafted many local, loco-regional and even general pathologies. The extraction of wisdom teeth is still one of the most practiced acts in oral surgery. Several scientific societies have established a decision-making algorithm for the management of these pathologies following their context. In our environment, data on those pathologies are scarce.
Objective: The purpose of our study was to describe the epidemiological profile and the diagnostic aspects of pathologies associated to impacted wisdom teeth in Yaoundé’s town.
Materials and methods: We carried out a cross-sectional and descriptive study during seven month from November 2014 to May 2015. This one occurred in services of dental medicine of Teaching Hospital Center and Central Hospital of Yaoundé, in Djoungolo EPC dental cabinet and in two dentals privates cabinets. Prior to clinical and radiological examination, written informed consent was obtained from study subjects. Data analysis referred to wisdom tooth included state of eruption, angulation, obstacle to the progression of third molars and level of impaction. The collected data were analyzed using Epi-info 3.5.4 and Excel 2010 softwares. Proportions were compared using Khi-square test. Differences were statistically significant when P<0,05.
Results: A total of 113 volunteers including 58 (51.3%) females and 55 (48.7%) males presenting at least one impacted wisdom tooth participated in the study. The mean age was 29.52 (range 14–63 years). Among the cases studied, we diagnose 239 wisdom teeth impacts. It was found that the frequency of wisdom teeth was more in the mandible (70%) than in the maxilla (30%). Of all the impacted wisdom teeth analyzed, 178 (74.5%) were partially buried in the bone while 42 (17.5%) were completely buried in the bone. The most common angulation was mesioangular (64%) in the mandible and distoangular (36.6%) in the maxilla. Pain was the most frequent symptom in both groups. The majority of impacted wisdom teeth was associated to periodontal pockets depth’s equal or more than four mm (32.2%). Other diseases like caries of wisdom teeth (28,9%), caries of distal surfaces of second molar (19.7%), pericoronaritis (16.7%), root resorption of second molar (10.9%) and cystic lesions (4.6%) were seen in the wisdom teeth’s environment.
Conclusion: The present study provides useful data regarding the clinical status of the wisdom teeth in our population. Pathologies associated with impacted wisdom teeth can be infectious, mucosal, mechanical, dental, periodontal, or cystic. These one can be symptomatic or not. Therefore, we recommend monitoring all wisdom teeth regardless whether or not they are symptomatic.


********************************************************************************************