Facteurs prédictifs de la mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon: cas de trois hôpitaux de Yaoundé

Ide Aurélie BITNKEU ASSAM
Département de Gynécologie et obstétrique, Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales-Université de Yaoundé I
June, 2015
 

Abstract

RESUME
Introduction : La circulaire du cordon ombilical correspond à un enroulement de celui-ci en un ou plusieurs tours autour du cou du fœtus. C’est une situation dont la prévalence varie dans le monde de 5,5 à 35,1%. Au Cameroun, le taux de mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon était de 6,1% en 2011. Cependant, les facteurs prédictifs de la mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon ombilical ne sont pas bien établis dans notre contexte.
Objectifs : L’objectif principal de notre étude était d’identifier les facteurs prédictifs de la mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon ombilical dans trois hôpitaux de Yaoundé.
Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude cas-témoins qui s’est déroulée durant une période de 7 mois, allant du mois d’Octobre 2014 au mois de Mai 2015, dans les maternités de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé, de l’Hôpital Central de Yaoundé et de l’Hôpital de District de la Cité Verte. Nous avons recruté tous les nouveau-nés ayant présenté à la naissance un circulaire du cordon ombilical qu’ils soient décédés ou vivants. Ces nouveau-nés, accouchés par voie basse ou par césarienne, devaient être nés à un terme supérieur ou égal à 28 semaines. Les cas étaient définis comme tout nouveau-né avec circulaire du cordon décédé entre la 28ème semaine de gestation et le 7ème jour de vie. Les témoins étaient définis comme tout nouveau-né avec au moins un tour de circulaire du cordon, vivant au moins jusqu’au 7ème jour après la naissance. Après avoir obtenu le consentement éclairé des accouchées, nous remplissions une fiche technique en les interrogeant et en consultant leur carnet de grossesse ainsi que les données du registre de la salle d’accouchement. Les variables étudiées étaient maternelles et néonatales. L’analyse de ces données a été faite à l’aide des logiciels SPSS version 20 et Epi-Info version 3.5.4. Le rapport de côtes (Odds Ratio) et son intervalle de confiance à 95% ont été utilisés pour apprécier le degré d’association de ces variables avec le risque de décès périnatal. Le seuil de significativité a été retenu pour une valeur de P inférieure à 0,05. Une analyse multivariée a été faite pour éliminer les facteurs de confusion.
Résultats : Nous avons recruté 204 nouveau-nés avec circulaire du cordon, parmi lesquels 13 sont décédés (cas) et 191 vivants (témoins) ; soit un taux de mortalité périnatale de 6,4%. La plupart des décès ont eu lieu au cours du travail (53,8%). Les facteurs prédictifs de la mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon retrouvés après l’analyse univariée étaient, le niveau d’instruction primaire, la référence par une autre formation sanitaire, la prématurité, le post-terme, le nombre de consultations prénatales inférieur à quatre, l’absence d’échographie obstétricale, l’hypotrophie à l’échographie, l’oligoamnios, la présence d’anomalies du rythme cardiaque fœtal à l’échographie, l’hypertension en grossesse, l’induction du travail, l’hémorragie antépartale, les anomalies du rythme cardiaque fœtal pendant le travail, la stimulation du travail à l’ocytocine, la durée de la phase d’expulsion du fœtus supérieure à 30 minutes, l’aspect hémorragique du liquide amniotique et le caractère serré du circulaire.
Après analyse multivariée, les facteurs de risque retenus étaient le post-terme (OR=209,70; IC à 95%=3,09-14212,66; p =0,01), l’hémorragie antépartale (OR=18,21; IC à 95%= 1,47-224,78; p=0,02), les anomalies du rythme cardiaque fœtal pendant le travail (OR=11,74; IC à 95%=1,33-103,37; p= 0,02), la stimulation du travail à l’ocytocine (OR=24,04; IC à 95%= 1,85-311,52; p= 0,01), la durée de la phase d’expulsion du fœtus supérieure à 30 minutes (OR=172,50; IC à 95%= 20,60-1444,20; p= 0,00) et le caractère serré du circulaire (OR=16,29; IC à 95%= 2,07-127,87; p= 0,00).
Conclusion : Notre étude a montré que la mortalité périnatale en cas de circulaire du cordon est bien présente dans nos hôpitaux. Après l’analyse multivariée, les facteurs prédictifs étaient, le post-terme, l’hémorragie antépartale, les anomalies du rythme cardiaque fœtal pendant le travail, la stimulation du travail aux ocytociques, et le caractère serré du circulaire. Nous formulons humblement les recommandations suivantes :de réaliser échographie au 3e trimestre de la grossesse recherchant circulaire serré; de réaliser césarienne d’urgence pour circulaire associé à dystocie dynamique, trouble du rythme cardiaque fœtal, ou hémorragie antépartale ;d’utiliser de façon mesurée et encadrée les ocytociques en cas de circulaire du cordon ;d’écourter la phase d’expulsion du fœtus en cas de circulaire du cordon.

SUMMARY
Introduction and objectives: Nuchal cord is an entanglement of the umbilical cord around the foetal neck in at least one loop. Worldwide, the incidence of nuchal cord varies between 5.5 and 35.1%.In Cameroon, the perinatal death rate in case of nuchal cord was 6.1% in 2011. There is paucity of data about the risk factors associated with perinatal mortality in the case of nuchal cord, especially in our setting. The main objective of our study was to identify the risk factors of perinatal mortality in case of nuchal cord in three hospitals in Yaoundé.
Material and method: We carried out a case-control study which took place from October 2014 to May 2015, in the maternities of the Yaoundé Gynaeco-Obstetric and Paediatric Hospital, the Central Hospital of Yaoundé and the CitéVerte District Hospital. We recruited all the newborns with nuchal cord at birth, alive or dead. They should have been delivered vaginally or by caesarean section, at a term of at least twenty eight weeks. Cases were defined as newborns that died with nuchal cord between the twenty-eighth week of gestation and the seventh day after birth. Controls were defined as those who lived for at least seven days after birth. After obtaining an informed consent from the mothers, the questionnaire was filled. Part of information was obtained by interrogating the mothers, the rest of which was obtained from the antenatal consultation books and the delivery register. The variables studied were maternal and neonatal. Data analysis was performed using SPSS version 20 and Epi-Info version 3.5.4. Odds ratio and its confidence interval at 95% were used to assess the degree of association of these variables with the risk of perinatal death. The level of significance was taken at p-value less than 0.05. A multivariate analysis was used to eliminate confounding factors.
Results: Of the 204 newborns recruited, we had 13 cases and 191 controls; giving a perinatal mortality rate of 6.4%. We observed the highest mortality rate during labour (53.8%). After a univariate analysis, the risk factors of perinatal mortality in case of nuchal cord were primary instruction level, women referred by other health facilities, prematurity, post-term, number of antenatal consultations less than four, absence of an obstetrical ultrasound, intra uterine growth restriction, oligamnios, foetal heart rate abnormalities in echography, hypertensive disorders during pregnancy, induction of labour, antepartum bleeding, :, foetal heart rate abnormalities during labour, augmentation of uterine contractions with oxytocin, prolonged second stage of labour greater than 30 minutes, blood stained amniotic fluid and tight nuchal cord. After a multivariate analysis, risk factors of perinatal mortality in case of nuchal cord were post-term (OR=209.70; 95% CI= 3.09-14212.66; p-Value= 0.01), antepartum bleeding (OR=18.21; 95% CI= 1.47-224.78; p-Value= 0.02) , foetal heart rate abnormalities during labour (OR=11.74; 95% CI= 1.33-103.37; p-Value= 0.02), augmentation of uterine contractions with oxytocin (OR=24.04; 95% CI= 1.85-311.52; p-Value= 0.01), prolonged second stage of labour greater than 30 minutes (OR=172.50; 95% CI= 20.60-1444.20; p-Value= 0.00) and tight nuchal cord (OR=16.29; 95% CI= 2.07-127.87; p-Value= 0.00).
Conclusion: Perinatal mortality in case of nuchal cord is not uncommon. In our study, risk factors of perinatal mortality were post-term, antepartum bleeding, foetal heart rate abnormalities during labour, augmentation of uterine contractions with oxytocin, prolonged second stage of labour greater than 30 minutes and tight nuchal cord. We thus recommend to perform third trimester ultrasound in search of tight nuchal cord; to perform an emergency Cesarean section in case of nuchal cord associated with dynamic dystocia, an abnormal fetal heart rate, or antepartum haemorrhage;to use oxytocin with caution in case of nuchal cord; to shorten the second stage of labour in case of a nuchal cord.



********************************************************************************************