Facteurs prédictifs des complications lors de l'accouchement sur utérus cicatriciel à l' Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé

Rodrigue NGWESSE ESSOUMAM (rodriguengwesse@yahoo.fr)
Gynécologie et Obstétrique, Université de Yaoundé I
June, 2016
 

Abstract

Introduction
Un utérus cicatriciel comporte à un endroit quelconque de l’isthme ou du corps une ou plusieurs cicatrices myométriales. Des facteurs interviennent dans la genèse des complications lors de l’accouchement sur utérus cicatriciel, notamment depuis la mise sur pied de l’épreuve de cicatrice. L’objectif de notre travail était d’identifier les facteurs prédictifs des complications lors de l’accouchement en présence d’un utérus cicatriciel à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.
Matériel et méthode
Il s’agissait d’une étude cas-témoins. Notre étude concernait la période du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2015, et s’intéressait aux femmes avec un utérus uni-cicatriciel. L’échantillonnage était consécutif. Les cas étaient définis comme toute femme avec un utérus uni-cicatriciel ayant présenté une complication lors de l’accouchement nécessitant une césarienne d’urgence ou ayant eu une complication en post-partum. Les témoins étaient toute femme avec utérus uni-cicatriciel ayant réussi à l’épreuve de cicatrice. Les données recueillies ont été enregistrées sur une fiche technique, puis analysées par le logiciel SPSS version 20.0, le test statistique Khi carré et le test exact de Fisher (quand l’effectif dans une cellule était inférieur à 5) ont été utilisés pour vérifier l’association entre 2 variables qualitatives.
Résultats
Nous avons recruté 178 femmes avec un utérus uni-cicatriciel, parmi lesquels 89 cas et 89 témoins. Il a été retrouvé comme facteurs prédictifs après analyse univariée : la prématurité (OR=7,441 ;IC=1,627-34,027 ; p=0,003), le post-terme(OR=13,714 ; IC=1,743 - 107,903 ; p=0,002) , absence d’accouchement antérieur par voie basse après cicatrice utérine (OR=4,358 ; IC=2,077 - 9,145 ; p < 0,003), l’écart inter-génésique supérieur à 5ans (OR=2,973 ; IC=1,426 - 6,195 ; p=0,003), indication de la césarienne antérieure étant une disproportion céphalo-pelvienne (OR=6,640 ; IC=2,336 - 18,398 ; p < 0,003), nombre de consultations prénatales inférieur à 4 (OR=3,621 ; IC=1,671 - 7,822 ; p=0,01), le suivi des consultations prénatales dans un centre de santé (OR=2,758 ; IC=1,397 - 5,444 ; p=0,003), et suivi par un infirmier (OR=2,387 ; IC=1,203 - 4,733 ; p=0,012), la référence par une autre formation sanitaire (OR=4,383 ; IC=2,045 - 9,396 ; p < 0,003), le score de Bishop inférieur à 7 (OR=12,448 ; IC=5,653 - 27,411 ; p < 0,001), un liquide amniotique méconial (OR=9,900 ; IC=3,644 - 26,898 ; p=0,003).
Après analyse multivariée, les facteurs indépendamment associés étaient : le post-terme (OR=34,482 ; IC=1,833 - 648,718 ;p=0,018), absence d’accouchement antérieur par voie basse après cicatrice utérine (OR=11,732 ; IC=3,255 - 42,287 ; p < 0,001), l’indication de la césarienne antérieure étant une disproportion céphalo-pelvienne (OR=6,029 ; IC=1,297 - 28,024 ; p=0,022), un score de Bishop inférieur à 7 (OR=12,009 ; IC=3,767 - 38,281 ; p < 0,001), et un liquide amniotique méconial (OR=13,558 ; IC =2,851 - 64,469 ; p=0,001).
Conclusion
L’étude a montré que les facteurs prédictifs étaient : le post-terme, absence d’accouchement antérieur par voie basse après cicatrice utérine, l’indication de la césarienne antérieure étant une disproportion céphalo-pelvienne, un score de Bishop inférieur à 7 et un liquide amniotique méconial.
Ainsi il y a lieu d’indiquer une césarienne prophylactique devant un utérus cicatriciel associé à un ou plusieurs facteurs suscités.


********************************************************************************************