Cover Image

Hommages de Health Sciences and Disease au Pr Walinjom Fombad Tenjericha MUNA, Editor in Chief Emeritus de HSD

Samuel Nko'o Amvene, Jean Paul Mbia, Magloire Biwole Sida

Abstract


Le Professeur Émérite Walinjom Fombad Tenjericha Muna, 73 ans, M.D, PhD, FACC, Professeur de médecine et de cardiologie, Expert reputé de l’OMS, Consultant de plusieurs Organisations Internationales, ancien Chef de Département de Médecine et Spécialités à la Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaoundé I, premier Rédacteur en Chef de Health Sciences and Disease, est décédé dans les premières heures du 24 février 2019 à l’Hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, où il avait été évacué quelques mois plus tôt.
Cardiologue au Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé (CHUY) dès son ouverture au public en 1978, cet éminent spécialiste de médecine interne et de maladies cardiovasculaires était considéré dès 1988 en France comme le plus grand cardiologue du continent africain. Alors qu’il officiait au CHUY avec l’ancien Ministre Joseph Mbede comme Directeur, il a été à l’origine, entre autres, de l’introduction au Cameroun de l’échographie cardiaque, du Holter ECG et du cathétérisme cardiaque. Il a aussi été leader des premières missions de chirurgie cardiaque au Cameroun et de la télémédecine.
Diplômé de chimie de l’Université d’État de Washington, en 1969, cet expert des cas cliniques complexes, a plus tard été formé comme médecin au Johns Hopkins Hospital de Baltimore (1974-1976), puis s’est spécialisé en cardiologie à l’Hôpital Bethesda dans le Maryland de 1976 à 1977 et à Yale de 1977 à 1979. Il était de ce fait à l’aise aussi bien dans les sciences fondamentales que dans les sciences cliniques.
Membre fondateur de l’Académie des Sciences du Cameroun, il a été Président de la Société Camerounaise de Cardiologie, Président de la Société Africaine de Cardiologie, Président de la Société Internationale d’Hypertension Artérielle du Noir, Président du Comité Ministériel de Lutte contre la Corruption au Ministère de l’Enseignement Supérieur, Président du Comité d’Éthique du Centre International de Référence Chantal Biya, sis au quartier Melen à Yaoundé, à un jet de pierre du CHUY qu'il a fréquenté pendant des décennies avant d’être promu Directeur Général Adjoint de l’Hôpital Général de Yaoundé, poste qu’il a occupé près de sept ans..
Auteur de plusieurs centaines de publications scientifiques dans des revues mondialement connues, il laisse à la postérité une œuvre immense et remarquable. Néo panafricaniste convaincu, ce spécialiste universellement reconnu, a travaillé dans les hôpitaux, en laboratoire et sur le terrain pour faire reculer la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires. Son apport en tabacologie, en santé publique, en e-health, en éthique médicale est également remarquable et reconnu partout en Afrique et dans le monde.
Bien que doué de compétences cliniques extraordiinaires, cet homme d’une intelligence exceptionnelle et d’une rare probité, soutenait le management des hôpitaux et œuvrait au renforcement des plateaux techniques, à la coopération scientifique, et plaidait inlassablement pour les décaissements de fonds à la santé, malgré la conjoncture financière difficile. En lui, le Cameroun perd l’un de ses fils les plus illustres par son savoir médical planétaire, et l’Université camerounaise, un grand Maître accompli qui, comme Prométhée, a su cueillir chez les dieux, la science académique et heuristique pour la transmettre à plusieurs milliers de disciples.
Son métier de cardiologue, dont il était si fier, lui a permis de côtoyer plusieurs têtes couronnées de la place médicale mondiale, y compris le landerneau politico administratif camerounais qui l’appréciait et le redoutait pour sa science prodigieuse et son honnêteté intellectuelle. Il appelait et recevait des appels de plus d’une douzaine de membres du gouvernement, d’une demi-douzaine de Chefs d'État en Afrique et de nombreuses sommités scientifiques mondiales.
En marge de la politique politicienne, il restait très vigilant sur la vie scientifique des associations médicales africaines et afro-américaines et ad’ailleurs promu et dirigé plusieurs revues scientifiques dont Health Sciences and Disease.
Originaire de la Région du Nord-ouest, fils de Solomon Tandeng Muna, ancien Premier Ministre du Cameroun Occidental, ancien Vice-Président de la République Fédérale du Cameroun, ancien Président de l’Assemblée Nationale de la République du Cameroun, ce Géant de la science médicale et de la cléricature traditionnelle était un personnage imposant, noble, probe, mais aussi plein d’humour et capable d’autodérision. Esprit alerte, vif et incisif, il a empilé majorats et éméritats dans le champ universitaire médical. Il abhorrait les oligarchies clientélistes, les évacuations sanitaires onéreuses et dispendieuses au détriment du contribuable camerounais. Chantre de la valorisation de la pharmacopée africaine, mais aussi des TIC, il a obtenu plusieurs décorations honorifiques de par le monde, y compris les nombreux appuis multiformes, et souvent discrets du Sommet de l’État. Il était enfin le Vice-Président très respecté de la Solomon Tandeng Muna Foundation, créée en 2002.
En s’éteignant à Paris, auprès de sa famille, de ses collègues et de ses amis, cet esprit prodigieux va ainsi se coucher pour la première fois. Car, il avait toujours à cœur cette belle recommandation d’un ancien Président français " Un médecin, ça ne se couche que pour mourir ".
Le Cameroun, reconnaissant, lui a attribué les médailles de Commandeur et de Grand Officier de l’Ordre National de la Valeur. Health Sciences and Disease et la Communauté universitaire nationale, sous le magistère institutionnel du Professeur Jacques Fame Ndongo, Ministre d'État, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Chancelier des Ordres Académiques, rendent un hommage exceptionnel à ce dignitaire émérite, dont le repos à l’ombre du Dieu Tout Puissant sera sans nul doute paisible, lui qui survivra à jamais dans les cœurs et les esprits, grâce aux milliers de malades qu’il a sauvés et aux innombrables générations de médecins et d’enseignants qu’il lègue au Cameroun, en Afrique et au monde entier.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************