Introduction scientifique

Lucienne Assumpta Bella

Abstract


À la Découverte du Verbe VOIR?
Sa définition : Voir c’est percevoir avec le SENS de la vue
Pour voir il vous faut : un récepteur (l’œil), un transmetteur (voies optiques) et un décodeur (le cerveau), grâce à la magie d’une série de transformations biochimiques.
Il y a encore des conditions pour voir : un œil, normal et mâture
Mais qu’est ce que VOIR?
C’est être soumis à une expérience visuelle, assister à …, être le témoin de… Ne dit-on pas témoin oculaire?
Dans un sens plus subtil, voir c’est : regarder, observer, contempler….imaginer, se représenter, halluciner. Et quand on a suffisamment vu, on est un homme ou une femme d’expérience.
Voir peut être moins amical : aller se faire voir, en faire voir à quelqu’un, voir 36 chandelles.
N’oublions pas les faux frères : Voire, Avoir (A qui n’a rien de privatif), Devoir (qui en rajoute à notre tache).
Et les sous-entendus : naître (voir le jour), se pavaner (se faire voir), parader, visiter quelqu’un (aller le voir) ou encore se sentir (se voir au-dessus de ce que voit autrui), s’estimer, se considérer.
On peut encore voir au second plan : comprendre (je vois), découvrir (au décours d’un chemin), examiner (voir les détails).
Cependant, l’on peut avoir les yeux et ne pas voir; et mieux encore, voir avec les yeux du Cœur.
Mais peut-on voir si l’on a perdu le SENS de la vue?
Si les innovations nous le promettent, il faudra certainement redéfinir ce verbe cher à la profession…Et qui vivra, certainement verra !


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************