Main Article Content

Abstract


RÉSUMÉ
Introduction. L’objectif de ce travail était de décrire la prise en charge des gangrènes des membres suite au traitement traditionnel chez les enfants dans notre service. Méthodes. Il s’agissait d’une étude prospective continue sur une période de 24 mois allant du 1er janvier 2013 au 1er janvier 2015. Durant cette période, nous avons colligé 32 cas de gangrènes chez les enfants. Ont été inclus, tous les enfants âgés de 1 à 17 ans, ayant présenté une gangrène de membre suite à un traitement traditionnel de fracture. Résultats. Durant notre période d’étude, nous avons colligé 32 cas de gangrènes de membres dont 23 garçons et 9 filles avec une moyenne d’âge de 7,63 ± 2ans. La tranche d’âge la plus touchée était celle comprise entre 10 et 15 ans avec 46,87% (n=15). Les étiologies étaient dominées par les chutes d’arbre avec 34,37% (n=11) suivies des accidents ludiques avec 31,25% (n=10). Parmi les 21 gangrènes des membres thoraciques, 13 étaient droitiers et 8 gauchers. Chez les 11 patients avec atteinte des membres pelviens, la gangrène siégeait sur le côté dominant. Aux membres thoraciques, nous avons réalisé 15 amputations de l’avant-bras (46,87%) et 6 du bras (18,75%). Par contre, aux membres pelviens, nous avons effectué 7 amputations de jambe, soit 21,88% et 4 de la cuisse, soit 12,5%. Nous avons obtenu la cicatrisation des moignons d’amputation chez tous nos patients. Conclusion. La gangrène des membres, post traitement traditionnel des fractures, est un problème de santé majeur dans notre service.


ABSTRACT
Introduction. The objective of this work was to describe the management of the gangrene of limbs following traditional treatment of childhood fractures in our setting. Methods. It was a longitudinal prospective study over a period of 24 months, from January 1, 2013 January 1, 2015. During this period, we collected 32 cases of gangrene among children. Were included, all children aged 1 to 17 years who had a gangrene of limb following a traditional treatment of fracture. Results. During our study period, we collected 32 cases of gangrene of limbs in children, including 23 boys and 9 girls, with an average age of 7.63 ± 2 years. The most affected age group was between 10 and 15 years - 46.87% (n = 15). The main etiologies were falls from tree - 34.37% (n = 11) followed by playful accidents - 31.25% (n = 10). Among the 21 gangrenes of thoracic members, 13 were right-handed and 8 left-handed. Concerning gangrene of the 11 patients with the involvement of the pelvic limb,all were located on the dominant side. In the thoracic members, we performed 15 amputations on the forearm (46.87%) and 6 of the arm (18.75%). Coc,erning pelvic limb, we carried out 7 leg amputations (21.88%) and 4 thigh amputations (12.5%). The stumps of amputation wound healed normally for all patients. Conclusion. Limb gangrene following a traditional treatment of fractures is still a major health problem in our setting.

Keywords

gangrene-members-traditional treatment in children. gangrène-membres-traitement traditionnel chez l’enfant.

Article Details

Author Biographies

Mohamed BAH , 1- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry;

traumatologie

Fodé SYLLA , 1- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry;

Orthopédie-Traumatologie

Pierre TOUPOU, 2- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry.

Orthopédie-Traumatologie

Tafsir CAMARA, 1- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry;

Orthopédie-Traumatologie

Amadou NDIAYE , 1- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry;

Orthopédie-Traumatologie

Mohamed SOUMAH, 1- Service d’1- Service d’Orthopédie-Traumatologie CHU de Guinée Conakry; CHU de Guinée Conakry;

Orthopédie-Traumatologie

How to Cite
BAH , M. ., SYLLA , F. ., TOUPOU, P., CAMARA, T., NDIAYE , A., & SOUMAH, M. (2022). Prise en Charge des Gangrènes de Membres Suite au Traitement Traditionnel des Fractures chez l’Enfant à l’Hôpital National Ignace Deen - Conakry . HEALTH SCIENCES AND DISEASE, 23(6). Retrieved from https://hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/3710

References

  1. Adamou H, Habou O, Amadou MI, Akambi SK et al. Indications des amputations majeures des membres à l’Hôpital National de Zinder, Niger: Etude rétrospective d’une série de 106 patients. Rev. CAMES SANTE Juillet 2017; 5 (1):10-15.
  2. Akinyoola AL, Oginni LM, Adegbehingbe OO, et al. (2006) Causes of limb amputations in Nigerian children. West Afr. J Med 25 (4):273–5.
  3. Ayite A, Minyoarebe N, Mazoni M, Sacko AS. Traitement traditionnel des fractures au Niger. Médecine, Afrique noire 1995 ; 42 (12) :636-42.
  4. Faheem AM, Gulzar S, Bilal F, Irshad B et al. Complications of fractures treatement by traditional bone setters at Hyderabad. West Afr. J. Med 2009; 28 (1):43-7.
  5. Omololu AB, Ogunlade SO, Gopaldasani VK. The pratice of traditional bone setting: training algorithm. Clin Orthop Relat Res 2008; 466:2392-8.
  6. Onuminya JE, Onabowale BO, Obekpa PO, Ihezue CH. Traditional bone setter’s gangrene. Int Orthop 1999; 23:111-12.
  7. Tékpa BJD, Ngongang OGF, Keïta K, Alumeti D et al. Gangrène de membre à la suite d’un traitement traditionnel de fractures par attelle en bambou chez l’enfant à l’Hôpital régional de Kaolack (Sénégal). Bull. Soc. Pathol. Exot. 2013; (106):100-103.
  8. Wilson JN. Iatrogenic gangrene in the Third World. Tropical Doctor 1991; 21:137-8.