Envenimations Vipérines A Brazzaville : À Propos De Deux Observations

Kryste Mahoungou, Paul Boumandoki, René Gadoua Soussa

Abstract


Résumé

Les cas d’envenimation sont rares en milieu hospitalier à Brazzaville. Les auteurs rapportent deux observations de patients référés dans le service de réanimation pour envenimation vipérine de grade 2. Le sérum antivenimeux, onéreux, n’a été administré que chez une patiente et l’évolution était favorable, alors que la deuxième patiente, sortie contre avis médical a été perdue de vue.  

Mots clés : envenimation ; sérum antivenimeux ; syndrome vipérin


Keywords


envenimation ; sérum antivenimeux ; syndrome vipérin

Full Text:

PDF (Français)

References


Références

-Chippaux JP, Goyffon M. Epidémiologie des envenimements dans le monde. In: Mion G, Goyffon M, editors. Les envenimations graves. Paris, Arnette, 2000, p 1–7

- Claudet I, Gurrera E, Maréchal C, et al. Morsures de vipères chez l’enfant. Arch Pediatr 2011, 18:1278–1283

- Chani M, Iken M, Abouelalae K, Moujahid A, Drissi K. Conduite à tenir devant une envenimation vipérine. Espérance Médicale 2010, 17 :403-408

- de Rudnicki S, Debien B, Leclerc T, Clapson P, Merens A, Perez JP, Lenoir B. Antivenins paraspécifiques et morsures de serpents exotiques : à propos de deux cas cliniques. Ann Fr Anesth Reanim 2008, 27 :326–329


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************