Pediatric Traumatic Lesions in a District Hospital of Benin and Determinants of the Attendance of Children at the Follow up Visits

Pascal Chigblo, Salako Alexandre Allodé, Precilia Lantonkpodé, Jerry Bara, Corinne Dzemta, Aristote Hans Moevi

Abstract



RÉSUMÉ
Objectifs. Décrire le profil des lésions traumatiques chez les enfants admis aux urgences hospitalières pour traumatisme et les facteurs qui influencent leur présence aux visites subséquentes de contrôles des premiers, deuxième et troisième mois au Benin. Méthodologies. Il s’agit d’une étude prospective, longitudinale, descriptive et analytique d’une durée de 10 mois (Novembre 2014 à août 2015) effectuée dans un hôpital de district du Bénin. Les critères d’inclusion étaient : âge inférieur ou égal à 15 ans, consultation au service des urgences pour un traumatisme suffisamment sévère pour justifier une hospitalisation une mise en observation. La présence de l’enfant aux vistes de contrôle a été évaluée au premier, deuxième et troisième mois et les raisons de l'absence ont été étudiées. Résultats. 41 enfants ont été recrutés. Leur âge moyen était de 8 ans. Le sex ratio garçon/fille était de 1.6. environ 2/3 des enfants venaient de la commune de Kandi. La distribution des lésions était la suivante : trauma cranio-cérébral (12 cas ; 29.30%), fractures des membres ou du rachis (9 cas ; 22%), brulures (5 cas; 12.2%) et polytraumatisme (3 cas; 7.30%). The séjour hospitalier moyen était de 2.81 jours. La présence des enfants à la première visite a été faible (<50%) et elle était liée avant tout au lieu de résidence des parents et à la gravité des lésions initiales. Au 2ème et 3ème contrôle, la fréquentation a continue de chuter. Malgré tout, le pronostic a été globalement favorable, les séquelles n’ayant été constatées que chez un enfant avec fracture du rachis. Conclusion. Au Benin, les principaux déterminants de la présence des enfants victimes de traumatisme aux visites de contrôles est la distance par rapport au cerne de soins et la gravité des lésions initiales.
ABSTRACT
Objective. To describe the factors affecting the attendance of children consulting for physical trauma at the follow-up visits in Benin. Methods. This was a prospective, longitudinal, descriptive and analytical study conducted over a 10-month period starting from the 1st of November 2014 to the 31st of August 2015. Criteria of inclusion were age below 15 years, consultation at the emergency department for physical trauma severe enough to justify hospitalization or in patient observation. The presence of the child at the monthly monitoring visits was evaluated for three months and the reasons for absence were studied. Results. 41 children were recruited. The mean age was 8 years. Sex ratio male/female was 1.6. Children came mainly from the commune of Kandi (68.3). Distribution of lesion was head injury (12 cases; 29.30%), spine or limb fractures (9 cases; 22%), burns (5 cases; 12.2%) and polytrauma (3 cases; 7.30%). The average hospital stay was 2.81 days. Presence of children at the first follow up visit was generally low (<50%) and it was strongly related to the residence of the parents and the severity of the initial lesion. The presence of children dropped significantly at the 2nd and 3rd controls. Nevertheless, the outcome was good for most patients. Conclusion: in Benin, the presence of children consulting for trauma at follow up visits is related mainly to the distance from the hospital, but also to the severity of the initial lesions.


Keywords


trauma, chidren, follow up, district hospital

Full Text:

PDF

References


OMS/Unicef, Rapport mondial sur la prévention des traumatismes chez l’enfant. Under direction of Peden M et al. Genève : Organisation Mondiale de la Santé;2008,232p.

Bahebeck J, Ngowé Ngowé M, Djientcheu V, Atangana R, Binam F, Moyo S, Sosso M. Le traumatisme infantile : étude de 116 cas observés à l'Hôpital Général de Yaoundé. Med Af Noire 2004;5101:31-5.

Ouattara O, Moh N, Kouamé B, Dieth A, Dick R, Roux C. Morbidité et mortalité de 1894 accidents de la voie publique chez l'enfant au CHU de Yopougon à Abijdan (Côte d'Ivoire). Med Af Noire 2001;4801:11-4.

Mouafo Tambo FF, Bahebeck J, Leckpa Tazo AG, Bob Oyono JM, Sosso MA. Epidémiologie Clinique des Fractures Traumatiques de l’enfant à l’Hôpital Central de Yaoundé: A propos de 226 Cas. Health Sci. Dis 2011;12(1). ISSN 2309-6535. Disponible sur le site: . Consulté le 29 novembre 2016.

Abdou Raouf O, Allogo Obiang JJ, Nlomé Nzé M, Josseaumé A, Tchoua R. Traumatismes par accident du trafic routier chez l’enfant au Gabon. Med Afr Noire 2001; 48: 496-8.

Mbika Cardorelle A, Okoko AR, Ibala R, Moyen G. Épidémiologie des accidents de l’enfant au centre hospitalier universitaire de Brazzaville. Arch Ped 2003;10:657

République du Bénin, Ministère de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire, Ministère de la prospective, du développement et de l’évaluation de l’action publique. Tableau de bord social 2007 des départements du Borgou et de l’Alibori. Disponible sur le site : . Consulté le 29 novembre 2016.

Bilé PC. Entre refus de l’école et scolarisation à tout prix : Les parents et l’école au Cameroun. Cahiers de la Recherche sur l’éducation et les savoirs. Disponible sur le site : . Consulté le 29 novembre 2016.

Kaboro M, Silé SN, Djonga O, Djada D, Dionadjii M, Ngariera R, Abdessalam M, Mignonsin D. Les traumatismes par accidents chez les enfants admis au service des urgences de l’hôpital général de référence de N’Djamena (Tchad). RAMUR 2011;16,3:20-29.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************