Main Article Content

Abstract

RÉSUMÉ
Objectif. Décrire les caractéristiques des amétropies sévères et d’évaluer leurs prises en charge chez les enfants de 5 à 16 ans à la clinique Bartimée. Patients et méthodes. Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive et analytique de 7 ans portant sur 107 dossiers. Étaient inclus, ceux figurant dans le registre de réfraction pendant la période d’étude. N’ont pas été inclus, les dossiers inexploitables et les amétropies non sévères. Nos données ont été sociodémographiques, cliniques, thérapeutiques et évolutives. Le logiciel Epi Data 3.1 a été utilisé pour l’analyse des données. Résultats. Sur 757 dossiers exploités nous avions colligé 107 cas d’amétropies sévères soit une fréquence de 14,1%. Age moyen 12ans ± 3,15 avec des extrêmes de 5 ans et 16 ans, sex-ratio 0,91. Quatre-vingt-quinze enfants soit 88,8% étaient scolarisés. La myopie sévère était plus fréquente soit 68,2% suivie de l’hypermétropie et l’astigmatisme sévère soit 14% chacun et de l’anisométropie sévère 8,4% des cas. L’acuité visuelle sans correction < 1/10 était plus représentée 76,6% à l’œil droit et 70,1% à l’œil gauche. Le traitement optique a été reçu chez 89,7% des patients. L’acuité visuelle avec correction ≥3/10 a été présente chez 67,3% à l’œil droit et 71,0% à l’œil gauche. L’équivalent sphérique moyen était -5,59 à l’œil droit et -5,73 à l’œil gauche. Il n’existait pas de liens significatifs entre les variables étudiées (P > 0,05). Conclusion. Les amétropies sévères constituent un problème de santé publique. Des campagnes de dépistages précoce pourraient être un atout dans la prise en charge.


ABSTRACT
Objective. Describe the characteristics of severe ametropia and evaluate their management in children aged 5 to 16 years at the Bartimée Clinic. Patients and methods. This was a 7-year descriptive and analytical retrospective study involving 107 records. Included were those in the refractive register during the study period. Unusable records and non-severe ametropia were not included. Our data have been sociodemographic, clinical, therapeutic and evolutionary. Epi Data 3.1 software and khi 2 were used for data analysis. Results. Out of 757 files used, we had collected 107 cases of severe ametropia, a frequency of 14.1%. Average age 12 years ± 3.15; extremes 5 years and 16 years, sex ratio 0.91. Ninety-five children or 88.8% were in school. Severe myopia was more common at 68.2% followed by hyperopia and severe astigmatism or 14% each and severe anisometropia 8.4% of cases. Visual acuity without correction < 1/10 was more represented 76.6% in the right eye and 70.1% in the left eye. Optical treatment was received in 89.7% of patients. Visual acuity with correction ≥3/10 was present in 67.3% in the right eye and 71.0% in the left eye. The mean spherical equivalent was -5.59 in the right eye and -5.73 in the left eye. There were no significant links between the variables studied (P > 0.05). Conclusion. Severe ametropia is a public health problem. Early detection campaigns could be an asset.

Article Details

Author Biographies

Sovogui MD, (1) Université de Conakry, Faculté des Sciences et Techniques de la Santé; (2) Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;

  1. Université de Conakry, Faculté des Sciences et Techniques de la Santé;
  2. Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;

Doukoure MB, (2) Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;

Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;

Bangoura MA, (3) Service de pédiatrie de l’hôpital National Donka.

Service de pédiatrie de l’hôpital National Donka

Zoumanigui C, (2) Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;

  • Clinique Ophtalmologique Bartimée à Conakry en Guinée;
How to Cite
MD, S., MB, D., MA, B., & C, Z. (2021). Les Amétropies Sévères chez les Enfants de 5 à 16 Ans à la Clinique Ophtalmologique Bartimée de Conakry. HEALTH SCIENCES AND DISEASE, 22(11). Retrieved from https://hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/3088

References

  1. LAROUSSE-Amétropie. https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/am%C3%A9tropie/11091 (accessed July 2, 2021).
  2. Vonor K, Ayena KD, Dzidzinyo K, Amedome KM, Santos M, Maneh N, et al. Les amétropies fortes chez l’enfant à Lomé (Togo). Médecine Santé Trop 2014 ;24 (2) :219–20.
  3. Myopie forte. Ligue Braille. https://www.braille.be/fr/documentation/pathologies-visuelles/myopie-forte (accessed August 25, 2021).
  4. Quelles sont les solutions pour les hypermétropes ? Clin Michel Pop 2017. https://www.cmpop.com/fr/tips-advice/quelles-solutions-pour-les-hypermetropes/ (accessed August 25, 2021).
  5. Astigmatisme. https://www.provisu.ch/fr/maladies-les-plus-frequentes/astigmatisme.html (accessed August 25, 2021).
  6. Organisation Mondiale de la Santé. Cécité : Vision 2020 – Initiative mondiale pour l’élimination de la cécité évitable. Aide-mémoire n°213.Consultable à l’URL : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs213/fr/.
  7. D. Gatinel. Quoi de neuf en chirurgie réfractive ? Réalités ophtalmologiques # 212. Avril 2014. Cahier 1. 1 -4.
  8. Kouassi FX, Soumahoro M, Kra ANS, Koman CE, Sowagnon TYC, Grah LC, Koné S. Aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des amétropies de l’enfant : à propos de 570 cas au CHU de Cocody. Revue SOAO ; 2016. 02. 51-57.
  9. Odoulami L, Tchabi S, Sounouvou I. La réfraction de l’enfant scolarisé au CNHU de Cotonou. Mal Med 2005 ; 20 :24-6.