L’Infection du Site Opératoire en Chirurgie Ortho-Traumatologique Propre au CNHU-HKM de Cotonou

Garba Idé, Mohamed Abdoul Wahab, Younssa Hama, DMM Habibou, Aristote Hans-Moevi

Abstract



RÉSUMÉ
Introduction. Rapporter les aspects épidémiocliniques et thérapeutiques des infections de site opératoire en chirurgie ortho-traumatologique propre à Cotonou. Patients et méthodes. Il s’agit d’une étude rétrospective sur six ans allant de janvier 2006 à décembre 2011. Nous avons inclus tous les patients âgés d’au moins 16 ans opérés pour une pathologie de traumatologie et/ou orthopédie relevant de la chirurgie propre selon Altmaier et ayant eu une infection du site opératoire.les paramètres évalués étaient le type d’opération, la notion d’antibioprophylaxie, la précocité de l’infection, le germe responsable, le traitement appliqué et le durée du séjour hospitalier. Résultats. Durant la période de l’étude 88 infections du site opératoire ont été diagnostiquées sur 917 opérés de chirurgie propre, soit une fréquence de 9,59%. Il s’agissait de 67 hommes et de 21 femmes. L’âge moyen des patients était de 33 ans [±3]. La fracture était le diagnostic le plus fréquent (82,1%). 86,9% des opérés ont bénéficié d’une antibioprophylaxie (souvent inadaptée), conduite aux moins 72 heures dans 81,1% des cas. les infections du site opératoires étaient précoces dans 93% des cas. il s’agissait essentiellement d’infections profondes (85,2%). Le germe le plus fréquent était le Staphylococcus aureus (53,4%) suivi du Pseudomonas aerugenosa (7,6%) et de l’Acinetobacter(7,6%). Tous les patients ont eu un traitement chirurgical en plus de l’antibiothérapie. Il s’agissait d’une ablation du matériel d’ostéosynthèse (87,5%) associée ou non à une séquestrectomie (8,3%) ou à un curetage (4,2%).Le séjour hospitalier moyen était long (69 jours) avec des extrêmes allant de 1 à 484 jours. Conclusion. La survenue d’infection du site opératoire est fréquente dans notre contexte. Il s’agit essentiellement d’infections précoces et profondes par le Staphylococcus aureus favorisées par un séjour hospitalier préopératoire long, une antibioprophylaxie inadaptée et une longue durée d’intervention.

ABSTRACT
Introduction - aim. To report the pattern of surgical site infections in clean trauma bone surgery at Cotonou. Patients and methods. This was a retrospective study of 6 years from January 2006 to December 2011. We included all the patients aged 16 years or more who underwent clean orthopedic surgery for trauma or any other reason, and who subsequently developed a surgical site infection. Our main variables of study were the epidemiological, clinical and therapeutic aspects Results. During the study period 88 patients with wound infections were diagnosed out of 917 clean surgical procedures (9.59%). They were 67 men and 21 women and their mean age was 33 years [± 3]. Bone fracture was the most common diagnosis (82.1%). The percentage of patients who received antibiotic prophylaxis (often inadequate) was 86.9%, and among them, 81.1% therapy for 72 hours. Surgical site infection appeared early (less than three months) in 93% of cases, and they were mostly deep infections (85.2%). The most common organism was Staphylococcus aureus (53.4%) followed by Pseudomonas aeruginosa (7.6%) and Acinetobacter (7.6%). All patients had surgical treatment in addition to antibiotic therapy. We performed removal of osteosynthesis material (87.5%) with or without sequestrectomy (8.3%) or curettage (4.2%). The average hospital stay was 69 days, with extremes of one and 484 days. Conclusion. The occurrence of surgical site infections is common in our context. They are mostly and deep located early infections. The main germ is Staphylococcus aureus and infection is favored by a long preoperative hospital stay, inappropriate antibiotic therapy and a long surgical procedure.


Keywords


chirurgie orthopédique, infection post opératoire, Cotonou

Full Text:

PDF (Français)

References


Vincent A, Saint G L L,Laprugne-garciaE, Saint genis L. Infections associées aux soinsdéfinition, fréquence et facteurs de risque. Fiches conseils pour la prévention du risque infectieux - Infection Page 1/5Octobre 2008 CCLIN Sud-Est

Hajjar J, Valence.Fiches conseils pour la prévention du risque infectieux - Infection Page 4/8 Août 2008 CCLIN Sud-Est.

Horan TC, gaynes R.P, Martone W.J.CDC.Definitions of nosocomial surgical site infections 1992: A modifications of CDC definitions of nosocomial surgical wound infections.Infect. Control. Hosp. Epidemol., 1992, 13: 606-608.

Bernard Vallet - Laurent Mignon - Olivier Bordy, Infections nosocomiales, responsabilité du praticien et information du patient.Dossier de presse – Janvier 2008

DespalesN.Infections nosocomiales en chirurgie orthopédique.EncyclMédChir (Elsevier, Paris), Appareil locomoteur, 14-016-B-10, 2000, 11 p.

Kluytmans J., Van Belkum A., Verbrugh H.

Nasal carriage of Staphylococcus aureus: epidemiology, underlying mechanisms, and associate

risks Clin.

Microbiol. Rev.1997; 10: 505--‐520.].

Anne-Marie R. Prévention des infections ostéo-articulaires de l’antibioprophylaxie à la cicatrisation, Lyon 8, 9 et 10 juin 2011 ; XXIIe Congrès National de la Société Française d’Hygiène Hospitalière Session Spilf

Bercion R, Gaudeuille A , Mapouka PA , Behounde T , &Guetahoun Y. Infections du site opératoire dans le service de chirurgie orthopédique de l’hôpital communautaire de Bangui, République centrafricaine.Bull Soc PatholExot, 2007, 100, 3, 197-200,

AbaloA,Walla G,Ayouba M,Ndjam W,Agounke A,Dossim23,2 au CHU LoméTokoinau Togo. Infection du site opératoire en chirurgie orthopédique dans un pays en voie de développement.Revue de chirurgie orthopédique et traumatologique,2010 ; 96 :112-117.

Madougou S, Tchomtchoua AS, Gandaho H, EssounS.Mesure de l’infection de site opératoire aprèsostéosynthèse par enclouage centromédullaire du fémur et du tibia au CNHU de Cotonou (BENIN).Le Bénin Médical N°44 - Année 2010

OdoulamiH, Gnacadja L, DanmitondeP, zohoun C, d’Oliveira S, Mahougnon C.Les infections postopératoires en chirurgie osseuse aseptique. Étude rétrospective à la clinique Universitaire de Traumatologie,Orthopédie et de Chirurgie Réparatrice. À propos de 72 cas. In Premières Journées de la SOMACOT, Bamako, 29 au 31Mars 2004

National researchcouncil.Post-operativewound infection. Ann Surg. 1964, 160 Suppl., 2:1-192.

Amonles DY.Infection du site opératoire en chirurgie osseuse aseptique au CNHU/HKM deCotonou. À propos de 29 cas observéssur 401 interventions réalisées à la Clinique Universitaire de Traumatologie, Orthopédie et de Chirurgie Réparatrice.ThèseMédecine :Cotonou ; 2007. N°1351

Bercion R etal. Infections du site opératoire dans le service de chirurgie orthopédique de l’hôpitalcommunautaire de Bangui, République centrafricaine;Manuscrit n° 2980. “Santé publique”. Reçu le 21 juillet 2006. accepté le 28 novembre 2006.99. 15 T.

Bouramdane N. L’enclouage centromédullaire dans le traitement des fractures des deux os de la jambe. Thèse de Médecine : Fès ; 2007. N°003

Ribault T, Gournier JP.Bilan de 4 années d’orthopédie et de traumatologie dans uncentre hospitalier régional africain. À propos de 402 interventions.Revchirorthop , 1989,75, 195-199

Infections nosocomiales en chirurgie orthopedique.Thèse Nْ 202/2001/casablanca

Bochicchio GU, Joshi M, Knorr KM, S Calea TM.Impact of nosocomial infections in traumato :doesagemake a difference?J traumato 2001 ; 50:612-7

Bercion R, Gaudeuille A, Mapouka PA, Behounde T, Guetahoun Y.Surveillance des infections de siteopératoire dans le service de chirurgie orthopédique de l’Hôpital communautaire de Bangui, République Centrafricaine. Bull SocPatholExot. 2007 Aug;100(3):197-20

Malik MHA, Harwood P, DiggleP, Khan SA.Factorsaffecting rates of infection and nonunion in intramedullarynailing.J Bone Joint Surg [Br] 2004;86-B:556-60

Chauvet J, SavorninCI , Tripon PH, Casanova G , Gandon F.Pseudarthrose septique diaphysaire.Orientation thérapeutiques actuelle à partir d’une série de 80 cas.Ann chir, 1986, 40,633-640.

Benoit J,Cirotteau Y,Huard C,Tomeno B.Étude critique des échecs dans le traitement des fractures fraiches dela diaphyse fémorale a propos de 330 cas.Revchirorthop,1974,60,465-483.

Sangare A, Alwata I, Sidibe S, Macalou M, Toure AA.Les ostéites dans le service d’orthopédie et detraumatologie de l’Hôpital Gabriel TOURE de Bamako.Mali médical 2008 Tome XXIII N°1 : 27-30

Coulibaly A. Infections post-opératoire en chirurgie B de l’hôpital national du point G.Thèse Med Bamako 1999 ;N° 99.

Lecuire F, Gontier D, Carrer J, Glordano N, Rubini J, Basso M.Bilan de 10ans de surveillance du taux d’infection du site opératoire dans un service d’orthopédie.Revchirorthop 2003 ; 89 :479-86

Kempf I, GROSS A, BECK G. Closed locked intramedullary nailing.Its application to comminuted fractures of thefemur.J Bone Joint Surg Am. 1985; 67: 709-720

Dellinger EP,Surgicalinfectious and choice of antibiotics,inSabistonDC,lyerlyHK eds.Sabistontext book ofsurgery : WB Sanders, 1997:264-280.

Mirat A.Infections nosocomiales en chirurgie orthopédique.Thèse Médecine : Casablanca ;2001.N°202.

Podie Magne NK.Évaluation de la sensibilité aux antibiotiques des germes les plus fréquemment isolés aulaboratoire de bactériologie du CNHU de Cotonou.ThèseMédecine :Cotonou ; 1999. N°853.

Zachariotto T, Deage I, Thonon. Préparation préopératoire. Fiches conseils pour la prévention du risque infectieux-Soins techniques Page 1/2 Mai 2004 CCLIN Sud-Est.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************