Main Article Content

Abstract

RÉSUMÉ
Objectifs. Évaluer l’effet du counseling pour le dépistage VIH en salle de travail chez les patientes n’ayant pas bénéficié de cette activité lors des CPN. Méthodologie. L’étude s’est déroulée au CSRéf de la commune v de Bamako du 1er janvier au 31 décembre 2014. L’échantillonnage consécutif portait sur toutes les parturientes admises en salle de travail avec une dilatation cervicale à 4 cm ou plus et dans le post- partum immédiat avec un âge gestationnel ≥ 28 SA ou un poids fœtal ≥1000g. Le test par bandelette a été utilisé après consentement éclairé des patientes. La confirmation a été faite avec l’immunocomb II VIH1 et 2 Bi spot. Résultats. Nous avons trouvé que 4,34% (380) des parturientes n’avaient pas fait le dépistage VIH lors du suivi prénatal. En salle d’accouchement, ces 380 parturientes ont bénéficié d’un conseil dépistage volontaire au VIH. Nous avons enregistré 11 cas de refus. Parmi les 369 parturientes ayant fait le test, 37 avaient un test positif au VIH soit 10%. Leur profil était le suivant : âge moyen de 27 ans ±07 ; non instruite dans 58,9% des cas ; vivant dans un régime polygamique dans 65,9% des cas ; suivi prénatal fait dans 95,12%des cas et 93% suivies dans les structures citées PTME. Les antirétroviraux ont été administrés à toutes les mères et aux nouveau- nés vivants. Conclusion. Au regard de la fréquence élevée (10%) des cas positifs dans notre étude, il est nécessaire de poursuivre les activités de conseil et dépistage volontaire en salle d’accouchement pour permettre à l’ensemble des femmes enceintes qui accouchent dans nos structures sanitaires de bénéficier des interventions de la PTME.
ABSTRACT
Objectives. To evaluate the effect of counseling for HIV screening in the delivery room in parturients who did not benefit from this activity during prenatal consultation. Methods. The study was carried out at the health reference center of the District V of Bamako between January 1st and December 31st, 2014. All parturients admitted into the delivery room were enrolled after brief description of the study. We included those who had cervical dilatation of 4 cm stage or more, or those in the immediate postnatal period and who had a gestational age ≥ 28 weeks of amenorrhea and/or had a baby with fetal weight ≥1000 g. HIV diagnosis was first performed with strip test and then confirmed with immunocomb II HIV1 and 2 Bi spot. Results. We found that 380 (4.34%) parturients did not perform HIV screening during antenatal care. In the delivery room, all these parturients benefited from voluntary HIV testing. We registered 11 refusals. Among the 369 parturients who performed the test, 37 (10%) were positive. The salient findings were: mean age of 27 ± 07; uneducated in 58.9% of cases; living in a polygamous regime in 65.9 of cases; prenatal follow-up done in 95.12% of cases and 93% were followed in the structures equipped for maternofetal transmission prevention. Antiretrovirals were given to all mothers and live infants. Conclusion. Given the high frequency (10%) of the positive cases in our study, it is necessary to continue counseling and voluntary screening in the delivery room to allow all pregnant women who give birth in our structures to benefit from maternofetal transmission prevention.

Article Details

How to Cite
SO, T. ., A, B. ., D, S. ., Y, C. ., S, D. ., N, D. ., I, D. ., A, T. ., I, T. ., Y, T. ., N, M. ., M, T. ., & A, D. . (2021). Dépistage de Rattrapage du VIH en Salle de Naissance au Centre de Santé de Référence de la Commune V de Bamako: Dépistage du VIH en salle de Naissance. HEALTH SCIENCES AND DISEASE, 22(9). Retrieved from https://hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/2956

References

  1. De Cock KM, Fowler MG, Mercier E et al. Prevention of mother-to-child HIV transmission in resource-poor countries; translating research into policy and practice. JAMA 2000. 283(9):1175-82. 2-UNAIDS. HIV Fact Sheet: Sub Sahara Africa. December 2017.
  2. www.who.int/hiv/.../200605FS_SubSaharanAfrica_en.pdf
  3. Haut conseil national de lute contre le Sida. Normes et protocol de prise en charge antiretroviral du VIH et du Sida. Mali, Bamako, 2016, 105.
  4. Grubet TA, Wintergest U, lutz-Friedrich R, Belohradsky BH, Rolinski B. Long-term antiretroviral combination therapy including lamivudine in HIV-1 infected women during pregnancy. AIDS 1999;13:1430.
  5. Agei E, Mbu RE, Mbopi Keou Fx, Alake G, Tenye R, Nana PN, et al. Conseil et dépistage volontaire pour le VIH en salle de travail. Sidenet, 2007, 4(1):975.
  6. Enquête Démographique et de Santé. Mali 2012-2013 (EDS Mali V) clavertion, Mariland, USA ; 2012-2013. https://dhsprogram.com/pubs/pdf/fr286/fr286.pdf
  7. Mbopi Keou MPhil FX, Mbu MB, Mauclere P, Andela A, Tetanye E, Leke R, et al .Antentatal HIV prevalence in Yaounde, Cameroon. International Journal of STD et AIDS 1998 ;9:400-2.
  8. Touty NA. Taux d’Achèvement des CPN et facteurs déterminants dans la commune de Joal-Fadiouth :[These]. Medecine. Université Cheik Anta Diop ; 1996
  9. Tchendjou P, Gake B, Nga R, Tejiokem M, NjomNlend A, Zekeng L, et al. Impact du counseling pour le VIH en salle d’accouchement chez les femmes n’ayant pas eu de consultations prénatales antérieures : cas de provenance du Nord Cameroun. Sidenet, 2004, 1(9): 719.
  10. Bouaré N, Vaira D, Gothot A, Delwaide J, Bontems S, Seidel L, et al. Prevalence of HIV and HCV infections in two populations of Malian women and serological assays performances. World J Hepatol. 2012; 4(12): 365–73.

Most read articles by the same author(s)