Main Article Content

Abstract

RÉSUMÉ
Introduction. Les maladies liées à l’atopie sont en nette augmentation. La dermatite atopique (DA) débute avant l’âge de 5 ans dans environ 85% des cas. Notre étude avait pour but de décrire les aspects sociodémographiques et cliniques de la DA et rechercher ses potentiels déterminants chez les enfants reçus en consultation dermatologique. Méthodes. Nous avons mené une étude transversale analytique sur 5 mois. Nous avons inclus tous les enfants de moins de 15 ans chez qui le diagnostic de DA avait été posé sur la base des critères de l’United Kingdom Working Party et dont les parents avaient donné leur consentement au préalable. La sévérité de la maladie a été évaluée chez tous les patients à l’aide du SCORAD. Résultats. La prévalence de la DA dans notre étude était de 31,2%. La majorité des enfants (43%) étaient âgés de plus de 48 mois (médiane : 36 mois) et avaient plus de 15 mois lors de la première poussée. L’antécédent d’atopie familiale était retrouvé chez 76,2% des patients. Les signes cliniques majeurs étaient la xérose (92%), les lésions papuleuses (88,6%) et le prurit (51,4%). La DA était modérée dans 83,8% des cas et sévère dans 14,1%. L’allergie alimentaire était significativement associée à la sévérité de la maladie [OR= 3.51 ; IC (1.01-11.33)] ; p = 0.040. Conclusion. La DA est une préoccupation dans notre contexte hospitalier surtout chez les enfants avec antécédent d’atopie familiale.


ABSTRACT
Introduction. Atopy-related diseases are on the rise. Atopic dermatitis (AD) in about 85% of cases starts before the age of 5 years. The aim of our study was to determine the sociodemographic and clinical aspects of AD and to investigate its potential determinants in children seen in dermatology. Methods. We conducted a 5-month cross-sectional analytical study. We included all children under 15 years of age who were diagnosed with AD according to the United Kingdom Working Party criteria and whose parents had given prior consent. All patients were assessed for disease severity using the SCORAD. Results. The prevalence of AD in our study was 31.2%. The majority of children (43%) were older than 48 months (median 36 months) and older than 15 months at the beginning of disease. A history of familial atopy was found in 76.2% of patients. The major clinical signs were xerosis (92%), papular lesions (88.6%) and pruritus (51.4%). AD was moderate in 83.8% of cases and severe in 14.1%. Food allergy was significantly associated with disease severity [OR= 3.51; CI (1.01-11.33)]; p = 0.040. Conclusion. AD is a concern in our hospital setting especially in children with a history of familial atopy.

Article Details

How to Cite
GA Nkoro, OB Sigha, RK Ekambi, A Bagdaban, EG Ananfack, AC Bissek, & EA Kouotou. (2022). Dermatite Atopique de l’Enfant à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé : Aspects Épidémiologiques, Cliniques et Facteurs Associés. HEALTH SCIENCES AND DISEASE, 23(7). Retrieved from https://hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/3792

References

  1. Launay F, Stalder J-F, Derbre S. La dermatite atopique : quelques généralités. Actual Pharm. 2014;53(534):1‑3.
  2. Just J. Histoire naturelle de la dermatite atopique : expérience des cohortes néonatales. Rev Fr Allergol. 2012;52(3):168‑74
  3. Nutten S. Atopic Dermatitis: Global Epidemiology and Risk Factors. Ann Nutr Metab. Karger Publishers; 2015;66(Suppl. 1):8‑16.
  4. Baino A, Hocar O, Akhdari N, Amal S. Prévalence et profil clinico-épidémiologique de la dermatite atopique au Maroc. AnnDermatolVenéorol. Avr 2015 ; vol 143(4) : S43-S44
  5. Kouotou EA, TchanouWamy C, Nansseu J, Sieleunou I. Dermatite atopique : facteurs associés et apport des prick tests en milieu hospitalier camerounais. AnnDermatolVenéorol. 2017.
  6. Calcul de la taille d’échantillon. Disponible sur : http://www.ifad.org/topic /resource/tags/food_and nutrition security/2163141 (consulté le 19 Mars 2017)
  7. Lok C, Vabres P, Aractingi S, Aubin F, Avril M-F, Bachelez H, et al. Hypersensibilités et allergies cutanéomuqueuses chez l’enfant et l’adulte. Les référentiels des collèges en Dermatologie. 6e édition. Paris: Elsevier Masson; 2014. 428‑213.
  8. Teclessou JN, Mouhari-Toure A, Akakpo AS, Saka B, Boukari O, Elegbede Y et al. Facteurs de risque et manifestations allergiques associés à la dermatite atopique à Lomé (Togo) : étude portant sur 476 enfants de 0 à 15 ans. Ann DermatolVeneorol. Apr 2016 ; vol 143(4) : S31-S32.
  9. Sendrasoa FA, Ranaivo IM, Razanakoto NH, Andrianarison M, Raharolahy O, Ratovonjanahary VT, et al. Epidemiology and associated factors of atopic dermatitis in Malagasy children. Allergy Asthma Clin Immunol. 2020;16(1):4.
  10. Pefura-Yone EW, Jeddi Z, Kouotou EA, Delimi B, El Gueddari Y, Karkar R, et al. État des lieux de la dermatite atopique de l’enfant et de l’adulte en Afrique sub-saharienne et au Maghreb. Rev Fr Allergol. Elsevier Masson SAS; 2020;60(4):297‑9.
  11. Kouassi YI, Ahogo KC, Bih OF, Kouassi KA, Kourouma HS, Allou AS, et al. Évaluation de la qualité de vie des enfants atteints de dermatite atopique par le score CDLQI en milieu tropical africain. Ann Dermatol Vénéréologie. 2019;146(12, Supplement):A187.
  12. Faye O, Meledie N’Djong AP, Diadie S, Coniquet S, Niamba PA, Atadokpede F, et al. Validation of the Patient‐Oriented SCOR ing for Atopic Dermatitis tool for black skin. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2020;34(4):795‑9.