Coordination des Centres de Santé Intégrés Ruraux et Qualité des Soins à Nkoteng (Cameroun) entre 1994 et 2009

Nicolas Monteillet

Abstract


RÉSUMÉ
INTRODUCTION. Le Cameroun comme d’autres pays malgré l’amélioration progressive de l’accès aux soins éprouve des difficultés à remplacer les services de prophylaxie par un réseau de cases de santé. La desserte des zones rurales suscite de nombreux débats sur la sécurité des patients. Il n’existe pas d’évaluation rétrospective des réorientations des soins primaires malgré les problèmes soulevés par l’automédication au plan national. Cet article examine les effets de la coordination des CSI sur la qualité des soins sur les pratiques de consommation sur une période de plus de 10 ans.
MÉTHODOLOGIE. Une étude longitudinale a été réalisée sur les recours dans deux localités, l’une distante – Zoa - et l’autre proche - Mebolo – d’une structure. L’enquête de 1994 a été réitérée, plus d’une décennie plus tard après l’amélioration des plateaux techniques et de l’offre (en 2008). L’enquête-recensement sur les recours a été réalisée sur la base de questionnaires identiques relevant les caractéristiques économiques des ménages, coûts, qualité perçue, types de soins (biomédicaux, automédication pharmaceutique ou à base de pharmacopées populaires ou traditionnelles). Les caractéristiques et perception des soins réalisés dans les trois dernières semaines précédentes ont été relevées.
RÉSULTATS. En 1994 faute de coordination des CSI (Centre de Santé Intégré) l’automédication à base de médicaments et de pharmacopées locales domine. L’absence de soins à Zoa stimule une consommation pharmaceutique plus couteuse. L’amélioration en 2008 de la desserte favorise une régression (de 76 %) de cette consommation mais paradoxalement pousse à l’absence de soins (en progression de 35 % à Zoa) faute de ressources monétaires et de connaissances des soins à base de plantes. Le rajeunissement de la population rurale favorise une transition des pharmacopées traditionnelle aux médicaments populaires.
CONCLUSION. Le rajeunissement général faute d’accessibilité économique fait émerger une population de malades sans « guérisseurs ». En contexte de dysfonctionnements la disparition d’ethno médicaments (cf. Olajide et al. 2000 pour le paludisme) et le défaut de mutualisation et de promotion ciblée de premiers soins affectent la santé.

ABSTRACT
INTRODUCTION. Cameroon, like many other countries have some difficulty to replace the old services of prophylaxis by a rural medical network. This article examines from the point of view of the patients effects of coordination of health network on care consumption over a period of more than 10 years.
METHODOLOGY. A longitudinal study was realized in two localities, the one distant - Zoa - and the other close - Mebolo - from a structure. The survey off 1994 was repeated, more than a decade later after the improvement of the offer (in 2008). The investigation-census, on the health consumption was realized on the basis of identical questionnaires raising the economic characteristics of the households, the costs, the received quality, and the types of care (biomedical, pharmaceutical automedication or popular or traditional pharmacopoeias). The characteristics and the perception of the care realized in the last three previous weeks were raised.
RESULTS. In 1994 fault of coordination of the CSI (Integrated Health Center) self-medication with drugs and local pharmacopeias dominate. Lack of care in Zoa stimulates a more expensive pharmaceutical consumption. The improvement in 2008 of the coordination of the care discourages pharmaceutical consumption (in regression of 76%) but favored the absence of care (in progression of 35% in Zoa). Without monetary resources and less familiars with rural care the young people remains stripped in front of diseases. The effect of the decreasing age of the population and urbanization favors transition from traditional to popular pharmacopeia.
CONCLUSION. The lack of recourse to care structures is more often justified by problems of access (physical and economic) or of quality than by a systematic culture of the self-therapy. In context of dysfunctions the disappearances of ethno-drugs with documented effects (cf. Olajide and Al 2000 for paludism) affect health. Forms of mutualization and the promotion of targeted first care would improve the rural health.


Keywords


Soins ruraux de proximité, Disparité d’accès, Recours aux soins, Ethnopharmacies, Coordination des services. Cameroun

Full Text:

PDF (Français)

References


Anonyme. Déclaration de politique nationale de mise en oeuvre de la réorientation des soins de santé primaires. Yaoundé: Ministère de la santé publique, République du Cameroun, 1993.

Anonyme. Stratégie sectorielle de santé. Yaoundé : Ministère de la santé publique, 2002.

Monteillet N. Le recours aux soins des populations des arrondissements de Mbandjock et Nkoteng : éléments pour une analyse géographique. Nanterre : Université de Paris X Nanterre, 1993.

Bonnet D. Anthropologie et santé publique ; une approche du paludisme au Burkina Faso. in Fassin D. & Jaffré Y., Sociétés, développement et santé. Paris : Ellipses, 1990 pp. 243-258.

Lasker J.N. Choosing among therapies : illness behaviour in the Ivory Coast. Social Sciences and Medicine, 15A, 1981, pp.157-168.

Monteillet N. De la tutelle des ancêtres à l’usage libre des pharmacopées. Histoire d’un système de soins du Cameroun. Thèse de doctorat, université Paris-Descartes, 1998.

Olajide O.A., Awe S.O., Makinde J.M., Ekhelar A.I., Olusola A., Morebise O., Okpako D.T. Studies on the anti-inflammatory, antipyretic and analgesic properties of Alstonia boonei stem bark. Journal of Ethnopharmacology V 71, 2000, pp. 179 – 186.

Monteillet N., Des plantes du Sud-Cameroun aux médicaments. Authenticité et approches pluridisciplinaires des pharmacopées. Revue du département d’anthropologie de Libreville : anthropologie Gabonaise, 2013, pp 29-49.

Aurenche C. Sous l’arbre sacré : prêtre et médecin au Nord-Cameroun. Paris : Cerf, 1987.

Audibert M., Santé et développement au Cameroun, Aix- Marseille III : Thèse de doctorat de 3ème cycle d’économie de la santé de l’Université de - Document multigraphié, 1978.

Hours B. L’Etat sorcier, santé publique et société au Cameroun, Paris : L’Harmattan, 1985.

Anonyme. République du Cameroun ; Enquête Démographique et de Santé 1991, Yaoundé/Columbia : Direction nationale du Recensements / Macro international inc, 1991.

Monteillet N. Aperçus sur un système de soins ; le cas de Mbandjock. Bulletin de l’APAD V 12., 1999.

Pottier R. Le système de santé Lao et ses possibilités de développement. Paris-Descartes : Thèse de doctorat de l’Université de - Document multigraphié, 1979.

Bacq Z. M. et al. Phamacodynamie biochimique. Paris : Masson et Cie, 1961.

Tessman G. Die Pangwe, Völkerkundliche Monographie eines westafrikanischen Negerstammes, Ergebnisse der Lübecker Pangwe-1907-1909 und fruherer Forschungen 1904-1907. Berlin : Ernst Wasmuth, 1913.

Anonyme. La qualité des médicaments sur le marché pharmaceutique africain. Etude analytique dans trois pays : Cameroun, Madagascar, Tchad. Genève : OMS, 1995.

Basco L. K. Molecular epidemiology of malaria in Cameroon. XIX. Quality of antimalarial drugs used for self-medication. American Journal of Tropical Medicine and Hygiene 70, 2004 pp. 245-250.

Monteillet N. Transformations des pratiques médicales et dynamiques sociales depuis les temps précoloniaux au Cameroun. Mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches de l’Université Louis Lumière, Lyon 2, 2011.

Anonyme. Perspectives monde, Banque Mondiale/Université de Sherbrooke, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=CMR&codeStat=SH.MED.PHYS.ZS&codeStat2=x 2005, consulté le 26/10/2015.

Monteillet, Le pluralisme thérapeutique au Cameroun ; crise hospitalière et nouvelles pratiques populaires, Paris : Karthala, 2005.

Wangari Maathai, Un défi pour l’Afrique (Traduction Taudière I.), Paris : Héloïse d’Ormesson, 2010.

Mpondo Mpondo E, Dibong DS, Priso RJ, Ngoye A, Ladoh Yemeda CF. État actuel de la médecine traditionnelle dans le système de santé des populations rurales et urbaines de Douala (Cameroun). Journal of Applied Biosciences 2012; 55 : 4036-4045.

Essomba N.E., Adiogo D., Essome Mbole J B, Lehman L G, Coppieters Y., 2014, Habitudes d’approvisionnement en médicaments par les populations d’une ville semi-rurale au Cameroun, The journal of medicine and health science, Vol 15, No 4 (2014)

Anonyme. Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2011-2015, Yaoundé : République du Cameroun, ministère de la santé publique, 2011.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************