Caractéristiques des Thyropathies en Côte d’Ivoire

Jacko Abodo, A Yao, P Koffi-Dago, A Hué, J Danho, JB Ahoussi, S Ahomagnon, M Sanogo, M Traoré

Abstract



RÉSUMÉ
Objectifs. Décrire les caractéristiques et la prise en charge des maladies de la thyroïde en Côte d’ Ivoire. Méthodologie. Étude rétrospective à visée descriptive de 2002 à 2018 de patients admis pour pathologie thyroïdienne. Résultats. 1379 dossiers de thyropathies ont été colligés soit une moyenne annuelle de 81,1 patients. La moyenne d’âge des patients était de 40 ans avec une sur morbidité féminine (86,8%). Le goitre constituait le principal motif de consultation (70,9%). Les maladies de la thyroïde étaient dominées par la maladie de Basedow (57,5%) alors que les goitres multinodulaires concernaient 45,4% des cas. Les hypothyroïdies post-thyroïdectomie représentaient 72,4% des cas. En ce qui concerne le traitement des hyperthyroïdies, il était essentiellement médical (86,9%) reposant sur les antithyroïdiens de synthèse. Dans 6,6% des cas, le traitement a été chirurgical. Les patients hypothyroïdiens ont bénéficié d’une hormonothérapie substitutive. La surveillance constituait la thérapie de choix des goitres euthyroïdiens (72,9%). Conclusion. Les affections thyroïdiennes sont dominées par les hyperthyroïdies et les goitres euthyroïdiens. Leur prise en charge associe essentiellement la correction du dysfonctionnement hormonal et plus rarement la chirurgie.
ABSTRACT
Objective. To describe the main features and management of thyroid diseases in Côte d'Ivoire. Material and methods. This was a cross sectional retrospective descriptive study covering the period 2002 to 2018. All patients admitted for thyroid pathology were included. Results. 1379 thyroid disease records were collected, representing an annual average of 81.1 patients. The average age of the patients was 40 years with a female dominance (86.8%). Goitre was the main reason for consultation (70.9%). The main thyroid diseases were Graves' disease (57.5%). Multinodular goiters accounted for 45.4% of cases, and post-thyroidectomy hypothyroidism was seen in 72.4% of cases. The treatment of hyperthyroidism was mainly medical (86.9%), based on synthetic antithyroid drugs. Surgery was done on 6.6% of cases. Hypothyroid patients were treated with hormone replacement therapy. Surveillance was the therapy of choice for euthyroid goitres (72.9%). Conclusion. The main thyroid diseases in our setting are hyperthyroidism and euthyroid goiters. Their management combines correction of hormonal dysfunction and rarely surgery.


Keywords


: thyropathies- dysthyroidie- goitre euthyroidien- traitement radical

Full Text:

PDF (Français)

References


-BALDE N, DIALLO M, CAMARA A, BAH D. Hyperthyroïdie à Conakry : particularités cliniques et thérapeutiques Ann. UnivMarien Ngouabi 2007, 8, 5:23-27.

- AKOSSOU S.Y, NAPPORN A.A, HILLAH A, SOKPOH-DIALLO K, AMEDEGNATO M.D. Les difficultés de la prise en charge des thyréotoxicoses en Afrique Noire : l’expérience du Togo. Louvain Méd.2000, 119 :314-316.

- AGODA-KOUSSEMA L, ADJENOUK, AMANA B, GOEH AKUE K. Aspects échographiques des anomalies de la thyroïde propos de 134 cas : Med d’Afrique Noire 2008.

- EL HASSANE SIDIBE, Thème : thréopathies en Afrique subsaharienne. Cahiers santé 2007,17 ,1.

- DIATOU GUEYE DIA, HADY TALL, JACQUES NOËL TENDENG,AMADOU DIOP DIA, IBRAHIMA LOUIS MARTIN DIENG, IBRAHIMA KONATE. Profil épidémiologique, clinique et étiologique des goitres à Saint Louis. Revue Africaine de médecine Interne 2016, 3, 1

-ISSELMOU O, MOUAMAR M, YOUBA M, & ABDOULAYE, L. Aspects épidémiologiques et prise en charge des hyperthyroïdies en Mauritanie : à propos de 185 cas. Elsevier Masson In Annales d'Endocrinologie.2013,74 : 346.

. 7- MONABEKA H, BOUENIZABILA E, & ONDZOTTO G. Prise en charge des hyperthyroïdies au CHU de Brazzaville, Congo. Bull Soc Pathol. Exot, 2005,98(2) : 91-93.

- BENNOUR M. maladie de basedow: aspects thérapeutiques et évolutifs. Annales d'Endocrinologie, 2017, 78 : 334

- MONABEKA G H et Coll, : pathologie thyroïdienne aucentre hospitalier universitaire de Brazzaville.cahiers santé2005, 15, 1

-SIDIBE E. H., LAMIN F., AHMEDOU M. Caractéristiques cliniques de l'hypothyroïdie primaire à Dakar à propos de 37 observations. Cahier Santé 1997, 7:291-295

-SIMONIN R. ; SAMBUC R. ; SOLIVARES-DONNAT J. Les hypothyroïdies frustes.Rev. Fr. Endocrinol. Clin. 1984, 25, 1 :11-18.

-MELLIERE D. ; ETIENNE G. ; MAHMOUD M. Nodules thyroïdiens hypofixants cliniquement banals, quelles indications ? A propos de 2678 nodules froids opérés. Sem. Hôp. Paris 1990, N°1329-1334

- COULIBALY T. F.

Bilan de 28 années de consultation endocrinienne et métabolique aux CHU de Treichville et de Yopougon de 1986 à 2014 : aspects de la pathologie thyroïdienne. [Mémoire de Certificat d’études spéciales d’endocrinologie, métabolisme et nutrition]. Abidjan Université Felix Houphouët Boigny 2015, p1- 1

-- A Ben Hamou, E Ghanassia, S Espiard et al. Efficacité et sécurité de lathermoablation de 200 nodules thyroïdiens bénins : comparaison de deux techniques (radiofréquence et laser). Annales d’endocrinologie, 2018, 79(4) : 206

- L. Leenhardt Conduite à tenir devant un nodule thyroïdien. journal de radiologie, 2009, 90(3) :354-58

- B.Vergés, P.Buffer, S. Baillot-Rudoni et al.Traitement des kystes thyroïdiens par alcoolisation non-échoguidée. Annales d’Endocrinologie, 2011,72, (3) : 203-207.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************