Les Lymphomes T-NK Extraganglionnaires de Type Nasal : Expérience du CHU de Nancy. A Propos de 9 Cas

Chetcha Bernard, C Hulin, P Feuget, D Bordigoni, P Lederlin

Abstract


This retrospective and prospective study was aimed at describing the clinical, biological and evolutionary aspect of T-NK extra-ganglionic   lymphoma of the nasal type of stage I and IV in 09 patients at CHU Nancy over a four year period (December 2001-April 2005). In these patients aged above 19 years (19 to 78 years, the nasal sinus was the most frequent localization (56%). The B signs were found in 6 patients but were absent in the 3 others. We noted on analysis of an average of LDH (742 UI/L ).  The research of the Epstein Barr virus showed 6 patients were positive for Ig G in 5 patients (56%). The biochemical dosage of beta 2 microglobuline showed an average of  4.25 in 6 patients meanwhile 3 patient had average levels of 1.75 In immunophenotypage showed 8 cases of antigen CD3+, 4 cases of CD7+, 2 cases of CD45 and 3 cases of CD56+. Many chemotherapeutic protocols with the intensification method by auto-transplant after total body irradiation, and radiotherapy were used. Amongst the 9 patients put on treatment , 2 were RC, 6 patients were considered not responding to therapy and  one death due  to drug toxicity was noted. The median of follow up of our patients was 6 months range was 3 to &( months.  At the 100% of the patients died. Recurrence occurred in 2 patients. Our study suggests that the combination of high chemotherapy and the therapeutic intensification methods by auto-transplant can be salvaging to help ameliorate patient follow-up.

 RÉSUMÉ

Cette étude rétrospective et prospective a pour but de décrire les aspects cliniques, biologiques et évolutifs du lymphome T-NK extra-ganglionnaire de type Nasale de stade I et IV chez 9 patients au CHU de Nancy sur une période de 4 ans (Décembre 2001 à Avril 2005). Chez ces patients âgés de plus de 19 ans (19 et 78 ans), le nasosinus était la localisation la plus fréquente (56%). Les signes B rencontrés chez 6 patients étaient par contre absents chez les 3 autres patients. On note à l’analyse une médiane du taux sérique des LDH à 742 UI/l. La recherche du virus d’Epstein Barr par la méthode….montre une positivité à Ig G chez 5 patients soit 56% des cas. Le dosage biochimique de la bêta2microglobuline montre un taux moyen de …chez 6 patients tandis que 3 patients affichaient un taux normal moyen de… On note à l’immunophénotypage 8 cas l’antigène CD3+, 4 cas de CD7+, 2 cas de CD45 et 3 cas de CD56+. Plusieurs protocoles thérapeutiques de la chimiothérapie avec des méthodes d’intensification par autogreffe après irradiation corporelle totale, à la radiothérapie ont été utilisés. Parmi les 9 patients mis sous traitement, 2 étaient en RC, 6 patients étaient considérés en échec thérapeutique, un décès lié à la toxicité médicamenteuse a été constaté. La médiane de survie de nos patients était de 6 mois avec des extrêmes de 3 à 15 mois. En date de pointe 100% des patients étaient décédés. La récidive est apparue chez 2 patients. Notre étude suggère que la combinaison de la chimiothérapie à haute dose et les méthodes d’intensification thérapeutique par autogreffe peut être salvatrice pour améliorer la survie des patients


Keywords


LNHT-NK, clinique, biologie et évolution, France.

Full Text:

PDF (Français)

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************