Prospection du Pian au Burkina Faso, dans les Districts Sanitaires Frontaliers avec la Côte d’Ivoire, le Ghana et dans les Périmètres Irrigués de Bagré et de la Kompienga

Amina Nomtondo Ouédraogo, Mamadou Sermé, Léopold Ilboudo, Fagnima Traoré, Christophe Nassa, Justin Compaoré, Souleymane Coulibaly, Muriel Sidnoma Ouédraogo, Gilbert Patrice Tapsoba, Yaya Ouédraogo, Aïssata Bamoko, Séraphine Zeba/Lompo, Nadia Kaboret, Clarisse Bougouma, François Drabo, Christophe Kafando

Abstract


ABSTRACT
Introduction. Tréponématose non vénérienne, le pian était endémique au Burkina Faso (BF) en 1950. Certains pays limitrophes du BF notifient toujours des cas à l’OMS, alors que sa prévalence n’est plus connu au BF depuis 1988. L’objectif de cette étude était de faire l’état des lieux du pian dans les régions frontalières avec le Ghana, la Côte d’Ivoire, ainsi que dans les périmètres irrigués de Bagré et de la Kompienga. Patients et Méthodes. Il s’est agi d’une étude transversale à visée descriptive à passage unique qui s‘est déroulée du 10 au 18 avril 2018 dans 6 districts sanitaires. La recherche de cas s’est effectuée dans les écoles et dans la communauté. Les enfants âgés de 5 à 14 ans ainsi que les personnes présentant des lésions cliniques évoquant le pian dans la communauté étaient les cibles de l’étude. Resultats. Au total, 3688 personnes (3236 écoliers et 452 dans la communauté) étaient examinées et 57 d’entre elles présentaient des lésions évoquant cliniquement le pian, correspondant à une prévalence clinique moyenne de 1,55%. Trente huit (38) étaient des élèves, 13 ménagères, et 06 cultivateurs. Le sex-ratio était de 0,78. Une personne avait séjourné en zone d’endémicité du pian (Côte d’Ivoire).Les lésions évoquant cliniquement le pian étaient à type d’ulcération chez 13 personnes, d’hyperkératose palmo-plantaire chez 23 personnes, de tibia en lame de sabre chez une personne. Le test non spécifique, VDRL était positif chez 2 personnes, tandis que le test spécifique, DPP était négatif chez tous. Conclusion. Cette étude a permis de faire le point sur le pian en montrant qu’il ne paraît plus être présent dans ces régions du pays. D’autre études dans les anciens foyers permettraient de confirmer cette tendance à la disparition de la maladie.


RÉSUMÉ
Aim. The aim of this study was to review yaws in the border regions of Burkina Faso with Ghana, Côte d'Ivoire (CI) (two countries reporting yaws cases), as well as in the irrigated perimeters of Bagré and Kompienga. Patients and Methods. It was a cross-section descriptive, single-pass study that took place from April 10 to 18, 2018, in schools and in the community. Children aged 5 to 14 as well as those with clinical lesions suggestive of yaws in the community were the targets of the study. Results. A total of 3688 people (3236 school children and 452 in the community) were examined. Fifty-seven (57) of them had clinically lesions suggestive yaw corresponding to an average clinical prevalence of 1.55%. Thirty-eight were students, 13 housewives, and 06 farmers. The sex ratio was 0.78. One person had stayed in yaws endemic area (CI). Among these 57 people, the clinic lesions were ulcerative in 13 persons suggestive of infective active yaws, palmo-plantar hyperkeratosis in 23 persons suggestive of noninfectious yaws, and saber blade tibia in a person suggestive of late yaws. The non-specific test, VDRL was positive for 2 persons, while the specific test, DPP Syphilis Screen and Confirm Assay was negative for all of them. Conclusion. This large-scale study suggests that that there is no more yaws in these areas. More studies are needed to confirm our data.


Keywords


: tréponématoses endémiques, sérologie syphilitique, pian

Full Text:

PDF

References


PERINE P. HOPKINS DR, NIEMEL PLA, CAUSSE, GM ANTAL, JOHN RKSt ; Manuel de tréponématoses endémiques : pian, syphilis endémique et pinta. OMS, 1985

VAUCEL M. A. Le pian dans les territoires africains français. Bull. Org. mond. Sante,1953; 17, 18 :183-204

OMS, «PIAN,» Aide memoire, n° 1316, MARS 2016

HACKETT C, GUTHE T. Some important aspects of yaws eradication. Bull. Org. mond. Santa. 1956 ; 115 :869-96.

ANTOON D. S. "New Aspects of old Disease. Pian, syphilis and Pinta:the endemic Treponematoses. Afrika Focus, 1988; 3,4:101-18.

MEHEUS A, ANTAL GM. The endemic Treponematoses : not yet eradicated. Rapp. trimest. statist. sanit. mond. 1992 ;45

GAZIN P, MEYNARD D. Enquête clinique et serologique sur le Béjel au Nord du Burkina Faso. Bulletin de Ia Societe de pathologie exotique.1988 81: 827-31

BOUDON D, YADA A, ROUX J. Niveau de l'endémie pianique en Haute-Volta en 1981. Tropical medicine and parasitology. 1985 ; 36: 58-60

O. M. D. L. SANTE, "Eradication du pian-La stratégie de Morges," Relevé épidémiologique hebdomadaire. 2012 (87) 20:189–94

Ministère de la Santé. Annuaire statistique 2016, 2017

MITJÀ O. HAYS R, IPAI A, PENIAS M, PARU R, FAGAHO D, LAZZARI E, BASSAT Q. Single-dose azithromycin versus benzathinebenzylpenicillin for treatment of yaws in children in Papua New Guinea: an open-label, non-inferiority, randomised trial. Lancet. 2012; (11)61624-3.

MARKS M, SOKANA O, NACHAMKIN E, PUIAHI E, KILUA G, PILLAY, BOTTOMLEY C, SOLOMON AW, MABEY DC. Prevalence of Active and Latent Yaws in the Solomon Islands 18 Months after Azithromycin Mass Drug Administration for Trachoma. PLos Negl Trop Dis 10(8): e0004927.

KONAN YE, KOUASSI JJM, COULIBALY A, TETCHI EO, KPEBO DOD, AKE O, ANGBO-EFFI , GOHOU kOUASSI V, KONAN KM,ASSI P,KOFFI K. «Description de la situation du pian dans le district sanitaire d'Adzopé:cas des loclités d'Asseudji,» Santé Public. 2007 ,2(19) 12 :111-18

AKOGUN OB. Yaws and syphilis in the Garkida Area of Nigeria. Zentralblatt fur Bakteriologie,1999; 289, 1:101-7


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************