Panorama des Tumeurs Prostatiques dans le Service d’Urologie du CHU Point G

ML Diakité, I Sissoko, HJG Berthé, M Kanté, MT Coulibaly, B Traoré, AS Diakité, D Cissé, S Diawara, D Sangaré, AD Tembely

Abstract



RÉSUMÉ
Objectif. Le but de cette étude était de décrire les aspects cliniques, paracliniques et histologiques des tumeurs prostatiques au CHU Point G de Bamako. Méthodes. L’étude était transversale descriptive rétrospective, réalisée sur une période d’un an de Novembre 2013 à Octobre 2014. Elle a concerné tous les patients reçus et traités dans le service d’urologie du CHU ‘Point » G pour tumeur de la prostate. Les données analysées étaient : motifs de consultation, données du toucher rectal (TR), résultats du bilan radiologique et du bilan biologique (examen cytobactériologique des urines, dosage de la créatinine et du taux de PSA et modalités et résultats du traitement. Résultats. 160 patients ont été colligés L’hypertrophie bénigne de la prostate a été diagnostiquée chez 74,47% des patients et le cancer chez 23,53% des patients. L’âge moyen des patients était de 65,5 ans avec des extrêmes de 51 et 100 ans. La dysurie a été le signe le plus fréquent (56%). Le TR a été l’examen physique essentiel. L’échographie vésico-prostatique a diagnostiqué une hypertrophie homogène dans 74,51% des cas et hétérogène dans 20,50% des cas. L’ablation de la tumeur a été réalisée chez 142 patients. Il s’agissait d’une adénomectomie transvésicale (38,3%), d’une résection transurétrale (30,5%) ou d’un évidement de la prostate (20,3%). Conclusion. Les tumeurs prostatiques sont fréquentes à Bamako. La dysurie est le principal motif de consultation et le diagnostic est fait en combinant le TR et les données paracliniques (imagerie médicale et biologie). Sur le plan histologique, il s’agit d’hypertrophie bénigne dans trois quarts des patients. Le traitement est chirurgical dans des cas. Le pronostic du cancer est sombre du fait du retard de diagnostic et son traitement.
ABSTRACT
Objective. The purpose of this study was to describe the clinical, paraclinical and histological aspects of prostatic tumors at the Point G University Hospital. Methods: This was a cross sectional descriptive retrospective study conducted over one year from November 2013 to October 2014. We recruited all patients received and treated in the urology department for prostatic tumor. Our data of interest were: main complaint, digital rectal findings, radiological findings (ultrasound and CT), biological results (serum creatinine serum PSA), treatment modalities and outcome. Results: 160 patients were studied. Benign prostatic hypertrophy was diagnosed in 74.47% of patients and cancer in 23.53% of patients. The average age of patients was 65.5 years, (range: 51-100 years). Dysuria was the commonest main complaint (56%). The digital rectal exam was the essential physical examination. On vesicoprostatic ultrasound, hypertrophy was mostly homogeneous (74.51%) or heterogeneous (20.50%). Tumor removal was performed in 142 patients, consisting of transvesical adenomectomy (38.3%), transurethral resection (30.5%) or prostate dissection (20.3%). Conclusion. Prostatic tumors are common in Bamako. Patients usually present with dysuria. The diagnosis is made by combining digital rectal exam, biological and radiological findings. On histology, three quarters of tumors are benign. Surgical treatment is the rule. However, the prognosis of malignant lesions is poor because diagnosis and treatment are usually late.


Keywords


Anatomopathologie, Tumeurs prostatiques, Traitement

Full Text:

PDF (Français)

References


- Barry M, Diallo AB, Bah I, Bah OR, Baldé S, Koulibaly M, Sow KB, Diallo M B.

Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques au service d’urologie du CHU de Conakry

Med d’Afr. Noire 2010, 57 (1) : 32-36.

-Kambou T, Zango B, Ekoué F, Traoré A.C, Bonkoungou B, Ouattara T, Sano D. Traitement chirurgical de l’hypertrophie bénigne de la prostate au C.H.U. Sanou Souro de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). Résultats à court et moyen terme - A propos de 190 cas.

Med d’Afri. Noire 2006, 53 (11) : 605-612.

- Akpo C.E. , Hodonou R., Nwafo Kamga H., Hounnasso P.P. Apport du toucher rectal, du dosage PSA, de l’échographie et de la biopsie dans le diagnostic des tumeurs prostatiques au CNHU de Cotonou. A propos de 64 cas en deux ans : 1994 et 1995. Med d'Afri. Noire : 1999, 46 (5) :271-275.

- Nguyen T. D. Poortmans Philip M.P. Van der Hulst M., Studer G. et al. Cancers de la prostate diagnostiqués avant 55 ans : une étude rétrospective du groupe des cancers rares. Bull Cancer 2004 ; 91 (12) : 959-64.

- Nouri M et al. Hypertrophie bénigne de la prostate, aspects cliniques et thérapeutiques à propos de 1280 cas opérés. Ann. Urol.1999 ; 33 :243-251.

- Mc Neal JE et al. Zona distribution of prostatic adenocarcinomae. Am J Surg Path 1988; 12: 897.

- Ellis WJ, Chetner MP, Preston SD, Brawer MK. Diagnosis of prostatic carcinoma: the yield of serum prostate specific antigen: digital rectal examination and transrectal ultrasonography. J. Urol 1994; 152:1520-1525.

-Lee F, Torp-Pedersen S, Siders DB, Lithrup PJ, Mc Leary RD.

Transrectal ultrasonography in the diagnostic and staging of prostatic carcinoma. Radiology, 1989, 170, 609-615.

-Agoda-Koussema L K, Anoukoum T, Oniankitan O, Awobanou K ,Gbeze K, N’dakena K. Apport de l’échographie sus-pubienne dans l’exploration de la pathologie de la prostate à propos de252 cas aux CHU de Lomé. J Afr Imag Méd 2008; (2), 9: 144-150.

-Cockett ATK, Khoury S, Aso Y, Chatelain C, Denis L, Griffiths K, Murphy G.

The 3rdInternational Consultation on BPH. Recommendations of the international consensus committee, 1996, pp. 169-190, 630-631.

-Fornage B. Anatomie ultrasonore normale In : Echographie de la prostate. Paris, Vigot, 1985, 69-73.

-Crozier F, Lechevallier E, André M, Uzan E, et Coll., Echographie prostatique en pratique radiologique quotidienne : enquête auprès de 122 radiologues ; Prog Urol 1999 ; 9 : 95-100.

- Hammerer P, Huland D. Systematic sextant biopsies 651 patients referred for prostate evaluation. J. Urol 1994; 151: 99-102.

-Ravery V. et al. Systematic biopsies accurately predict extra-capsular extension for prostate cancer and persistent/recurrent detectable PSA after radical prostatectomy. Urology 1994; 44: 371.

-Waligora J. Exploration de la prostate. EMC (Paris) Reins- organes génito-urinaires, 1982 ; 18510 A10, 7.

- Huet J A. Les affections de la prostate .Sujétion du troisième âge. Médecine interne 1970 ; 5 (4) : 405-408.

-De La Taille. Examens complémentaires biologiques pour le diagnostic et la classification du cancer: le PSA. Pathologie de la prostate, Ed. Estem, Paris 1998: 68-69.

-Hounnasso et al. Pathologie tumorale prostatique au CNHU de Cotonou: aspects diagnostiques. Bénin Médical 2003 ; 25:72-77.

-Antoine Valeri, Philippe Mangin. Epidémio-génétique et diagnostic préclinique du cancer de la prostate. Médecine thérapeutique 1998 ; 4 (5) : 359-68.

-Sow M., Essame Oyono J.L., Nkegoum B., Mbakop A. La biopsie de la prostate : indications, technique et résultats. A propos de 161 cas colligés au Service d’Urologie de l’Hôpital Central de Yaoundé. Med d’Afri. Noire 2001 ; 48 (4).

-Fourcade R.O. La prostate. Ed. John Libbey Eurotext, Paris, 1997, 162 pages.

- Rossi D. Cornu J-N, Rouprêt M. De l’oestrogénothérapie aux agonistes de la LHRH

Prog Urol 2007 ; 17 : 287-290.

- Zerbib M. Descazeaud A. Apport des analogues de la LHRH dans le traitement du cancer de la prostate. Annales d’urologie 2007 ; 41 : 83-86.

- Mangin P., Cornu J-N., Rouprêt M. Vingt ans de prise en charge du cancer de la prostate : le patient est-il resté le même? Prog. Urol 2007 ; 17 :282-284.

- Théodore C. Hormonothérapie du cancer de prostate. Bull Cancer 2004 ; 91 (1) : 69-74

-Rantomalala HYH., Rakotoarijaona A., Rajaonanahary TMA. Randrianantoanina FE., Rakotoarisoa AJC, Andrianabelina R., Ahmad A. Les rétentions aigues des urines : aspects épidemio-cliniques et thérapeutiques. Méd. d’Afri Noire 2006 ; 54 : 8-9.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************