Apport de la Tomodensitométrie dans les Pathologies Infectieuses Cérébroméningées au CHU du Point G

Youssouf Diawara, Moussa Konate, Mamoudou Camara, Mat Dembélé, Abdoulaye Koné, Christelle Nderbe Melom, Kankou Traoré, M Camara, Mamadou N’diaye, Siaka Sidibé

Abstract


RÉSUMÉ
Introduction. Les moyens d'imagerie actuels sont d'un intérêt primordial dans la détection de ces anomalies ainsi que dans leur localisation. Le but de notre travail était d’évaluer la place de la tomodensitométrie dans les pathologies infectieuses cérébroméningées. Matériel et méthode. Nous avons mené une étude transversale rétrospective qui a concerné les patients des deux sexes, adressés pour TDM cérébrale dans le service de radiologie et d’imagerie médicale du CHU du Point « G ». L’étude s’est déroulée du 01 janvier 2017 au 31 décembre 2018. A été retenu dans l’étude, tout patient ayant une pathologie infectieuse cérébro-méningée provenant de ce CHU et ayant réalisé une TDM cérébrale. N’ont pas été inclus tous les patients ayant une pathologie infectieuse cérébro-méningée dont le diagnostic a été posé en dehors de la période d’étude, les patients au dossier incomplet. Résultats. Vingt-huit patients ont été colligés, représentant 1,16% de l’ensemble des admissions. La tranche d’âge comprise entre 15-30 ans était la plus touchée (42,9% des cas). L’âge moyen des sujets était de 35,96 ± 15,58 ans. Le sex-ratio était de 1,54 en faveur des hommes. 35,7% des patients provenait du Service de Médecine Interne. L’hémiplégie était le motif de la demande d’examen le plus fréquent (32%). La sérologie VIH était positive chez 54% des sujets avec 43% de type I. Au scanner, 96% des lésions cérébrales était localisées à l’étage sus-tentoriel. L’effet de masse était présent dans 10 cas (39%). La majorité des lésions (92,9%) présentait un rehaussement ; il était gyriforme dans 53,5%. Conclusion. La TDM permet de faire le diagnostic positif et topographique des lésions infectieuses du système nerveux central. De plus, elle permet la détection des complications éventuelles.
ABSTRACT
Introduction. Current imaging modalities are of paramount interest in the detection of infections of the central nervous system as well as in their precise localization. The aim of our work was to assess the value of computed tomography in the management of cerebromeningeal infections at the Point "G" University Teaching Hospital. Methods. We conducted a transversal retrospective study, which concerned patients of both sexes, referred for cerebral CT in the Radiology and Medical Imaging Department of the Point "G" CHU. The study took place from January 01, 2017 to December 31, 2018. Any patient from the "G" point CHU with a cerebromeningeal infection, who performed a brain CT scan, was included in the study. We excluded all patients whose date of diagnosis was outside the study period, and patients whose files were incomplete. Results. Twenty-eight patients were studied representing 1.16% of all admissions. The mean age of patients was 35.96 ± 15.58 years. The age group between 15-30 years was the most affected (42.9%). The sex ratio M/F was 1.54. 35.7% of our patients came from the Internal Medicine Department. Hemiplegia was the most common reason for requesting an exam (32%). HIV serology was positive in 54% of patients; among them, 43% was of type I. On CT scan, 96% of the brain lesions were located on the supratentorial level. A mass effect was present in 10 cases (39%). 92.9% of lesions were enhanced after contrast injection; in this group, gyriform enhancement was seen in 53.5% of cases. Conclusion. CT enables positive and topographic diagnosis of cerebromeningeal infections. Moreover, it allows the detection of complications.

Keywords


Tomodensitométrie, pathologie, cérébro-méningees, Bamako

Full Text:

PDF (Français)

References


Elouni F, Mama N, Souei-Mhiri M, Arifa N, Mrad daly K, Jemni-Garbi H, et al. Imagerie des infections cérébro-méningées. J Radiologie 2004,85(9) :1522.

Soumare M, Seydi M, Diop A, Ndour T, Faye N, Fall N, et al. Neuro-infections parasitaires et mycosiques à la clinique des maladies infectieuses du CHU de Dakar. Mali Médical 2009 ; 14(2) : 31-34.

Correa B, Puccioni-sohler M, Costa F, Zayer E, Noe R A M, Schecthter M, et al. L’impact des manifestations neurologiques sur la survie des patients brésiliens atteints par le SIDA. Federal University of Rio de Janeiro (Brésil). Paris 1993. pp.165-167.

Bouchrik M, Naoui H, Boumhil L, Mellouki we L, Lmimoni B. Toxoplasmose cérébrale. Maroc Médical 2007, 29(3):193-196.

Goita D, Karambe M, Dembélé J. P, Sogoba D, Sidibé A. F, Diaby S, et al. Toxoplasmose cérébrale au cours du SIDA dans le service de Maladies Infectieuses du CHU du Point-G, Bamako (Mali). Mali Médical 2012, 27(1) :47-50.

Cissoko Y, Seydi M, Fortes Deguenonvo L, Attinssounon C, Diop A, Manga M et al. Profil actuel de la toxoplasmose cérébrale en milieu hospitalier à Dakar. Med Santé Trop 2013; 23:197-201.

Sellami H, Amri F, Cheikhrouhou A, Sellami F, Makni H, Trabelsi K, et al. Etat actuel de la neuro toxoplasmose dans la région de Sfax en Tunisie. BullSoc Pathol Exot 2010 103 ; 37-40.

Diarra A, Zakaria M, Sissoko M, Diallo M, Berthe A, Kouame A. Profil épidémiologique et étiologique des méningo-encéphalites infectieuses observées dans le service de neurologie du CHU de Cocody (Abidjan). Revue neurologique, 2015 ; 171 : A137

Sow S, Diop BM, Dieng Y, Dia NM, Seydi M, Dieng S. Cryptococcose neuro-méningée au cours de l’infection VIH à Dakar. Med Mal Infect 1998 ; 28 : 511-5.

Bissingnene E, Ouhon J, Kra O, Kadio A. Aspects actuels de la cryptococcose neuro-méningée à Abidjan. Med Mal Infect 1994 : 24 (spécial) 580-5.

Broux C, Santre C, Sirodot M, Gemin G, Bru JP, Allcantaz F. Abcès cérébraux au cours d’une forme sévère de bactériémie à Salmonella typhymurium chez un sujet immunocompétent. Pres Med 1998 ; 27(19) : 909-910.

Bhand AA, Brain S. Abscess diagnosis and mangement. J cool physician surg Pak 2004; 14(7): 407-10.

Yen-Hua NI, Kuo-Ming YED, Ming-Yud PENG, Yen-Yi CHOU, Peng-Yee CHANG. Community acquired brain abscess in Taiwan: etiology and probable source of infection. J microbial immunol infect 2004; 37: 231-235.

Giordano C, Assi B, Ettien F, Millogo A, Diagana M, Kouassi B, et al. La toxoplasmose cérébrale au cours de l’infection VIH en Côte d’Ivoire. Etude de 32 cas. Neurologie tropicale. Paris: John Libbey Eurotext, 1993: 109-116.

Soumaré M, Seydi M, N'dour T, Fall N, Dieng Y, Sow I et al. Profil épidémiologique, clinique et étiologique des affections cérébro-méningées observées à la clinique des maladies infectieuses du CHU de Fann à Dakar. Med Mal Infect 35 (2005) 383-389.

Mardhi N, Aineb J, Chbani K, Salam S, Ouzidane K. L’apport de l’imagerie dans les infections cérébro-méningées chez l’enfant : A propos de 60 cas. [Thèse Med]. Marrakech (Maroc) 2010. 175 p


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************