Habitudes d’approvisionnement en médicaments par les populations d’une ville semi-rurale au Cameroun

Noel emmanuel ESSOMBA, Dieudonné ADIOGO, J B ESSOME MBOLE, Leopold Gustave LEHMAN, Yves COPPIETERS

Abstract


RÉSUMÉ
INTRODUCTION : L’usage rationnel des médicaments est une partie intégrante de la politique sanitaire de nombreux pays. Malgré les améliorations observées dans l’accessibilité aux médicaments, les populations camerounaises restent confrontées aux difficultés d’accès. Le but de cette étude était de décrire les habitudes d’approvisionnement en médicaments par la population semi-rurale de la ville de Nkongsamba.
MÉTHODOLOGIE : Il s’agit d’une étude descriptive et transversale, qui a eu lieu de février à juin 2014. Un échantillonnage stratifié a été utilisé. Un questionnaire pré-testé a permis de collecter les données relatives aux préférences d’approvisionnement en première intention en médicaments en fonction de données sociodémographiques. Les tests du Khi 2 et de Student ont été utilisés pour mesurer les associations entre les différentes variables. Le taux de significativité a été de 5%.
RÉSULTATS : 450 personnes ont participé à cette étude. En première intention, les populations s’approvisionnaient dans le « gazon » 53,6% (242/450) les centres de santé 22,2% (100/450) les pharmacies 20,9% (94/450) et les guérisseurs 3,3% (15/450). Il y avait une association significative entre les variables ; sexe, niveau d’instruction, âge, revenu financier et celle représentant le choix du lieu d’approvisionnement (p< 0,0001). La fréquentation des pharmacies augmentait avec le niveau d’instruction et les personnes d’âge supérieur à 45 ans fréquentaient plus les guérisseurs. Les populations adaptaient aussi la fréquentation du lieu d’approvisionnement, en fonction de leurs moyens financiers.
CONCLUSION : Les caractéristiques sociodémographiques influencent significativement le choix des populations vers les nombreux sites d’approvisionnement en médicaments de la ville de Nkongsamba. Des efforts de sensibilisation sur les risques d’utilisation des médicaments de la rue sont à promouvoir.

ABSTRACT
INTRODUCTION: In spite of the improvements noticed in the accessibility of drugs, Cameroonians remain confronted with difficulties of access. The aim of this study was to assess the ways of supply in drugs by the semi-urban population of the city of Nkongsamba.
METHODOLOGY: A descriptive and cross-sectional study has been carried out from February to June 2014, amongst half of the Nkongsamba’s slums. A stratified sampling was used to select the number of slums and a pre-tested questionnaire for the collection of data. The Khi square test was used to measure associations between different variables. The rate of significance was set at 5%.
RESULTS: 450 persons took part in this study. According to the preferences for supply in medicines, as first choice, the populations used the street drugs 53.6 %( 242/450), health centers 22, 2% (100/450), pharmacy 20, 9% (94/450) and traditional healers 3, 3% (15/450). The results showed a significant association (p<0.0001) between sex, level of education, age, and the choice of place for supply. This was also the case of income (P=0.008). The frequency of visits in pharmacy increased with the level of education and people who were more than 45 years old preferred visiting traditional healers.
CONCLUSION: The city of Nkongsamba presents many sites of supply of drugs. Some socio-demographic features of the people influence their choices of drug supply. Efforts of sensibilization of the population on the risks of using street drugs needs to be promoted.


Keywords


Habitudes ; Approvisionnement ; Médicament ; Nkongsamba ; 2014.

Full Text:

PDF (Français)

References


REFERENCES

- Code de la santé publique (nouvelle partie législative). Article Code de la santé publique (nouvelle partie législative). Article L5111-1[en ligne]. [consulté le 7 Février 2014].

- World Health Organization. Access to essential medicines as part of the right to health. WHO, Geneva, 2011.

- Pécoul B. Accès aux médicaments essentiels : une bataille perdue ? ADSP. 2000; 30: 44-45.

- Collin J. Rationalité et irrationalité à l’origine du mésusage des médicaments. ADSP. 1999 ; 27 : 55-58.

- Laing R, Hogerzeil HV, Ross-Degnan D. Dix recommandations pour améliorer l’usage des médicaments dans les pays en développement. Health Policy and Planning. 2001; 16: 13-20.

- World Health Organization (WHO). Promoting rational use of medicines: Core components. WHO Policy Perspectives on Medicines (Geneva). 2002

- Commeyras C, Ndo JR, Merabet O, et al. Étude de l’accessibilité et des déterminants de recours aux soins et aux médicaments au Cameroun. Élaboration et validation de la méthode d’analyse de l’interface offre/ demande en santé. Cah Sante.2005; 15: 161-6.

- Jamea J. Cameroon: Stopping the Sales, Dispensing of Medicines By Unqualified Persons. allafrica.com. 2008 March 16.

- Pouillot R, Bilong C, Boisier P et al. Le circuit informel des médicaments à Yaoundé et à Niamey: étude de la population des vendeurs et de la qualité des médicaments distribués. Bull Soc Pathol Exot. 2008 ; 101(2) : 113-118.

- Labrousse A. Marché illicite des médicaments utilisés comme « drogues » en Afrique subsaharienne. In: Comment renforcer la qualité des medicaments en Afrique? Table ronde ReMeD.

- Nkoa FC, Ongolo-Zogo P. Promouvoir l’adhésion universelle aux mécanismes d’assurance maladie au Cameroun. Centre pour le Développement des Bonnes Pratiques en Santé-Hôpital Central. Yaoundé Cameroun. 2012.

- World Health Organization (WHO). Rational use of medicines [En ligne]. World Health Organ. 2011.[consulté le 7 Février 2014]. Disponible sur:http://www.who.int/mediacentre/factsheets/2003/fs275/fr/index.html.

- Commeyras C, Ndo JR, Merabet O, Kone H, et Rakotondrabe FP. Caractéristiques de la consommation de soins et de médicaments au Cameroun. Cahiers d’études et de recherches francophones / Santé. Janvier Février Mars 2006 ; 16 (1) :13-9.

- Wogaing J. De la quête à la consommation du médicament au Cameroun. Revue Internationale sur le Medicament. 2010; 3: 2-51.

- [72]www.nkongsamba.com/nkong/presentation.html[consulté le 21 Mai 2014 à 10h35mn].

- Angbo-Effi Kachi O et al. Facteurs déterminant la consommation des médicaments de la rue en milieu urbain. Santé Publique. 2011; 23(6): 455-464.

- Institut National de la Statistique (INS) et ICF. International. Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples du Cameroun 2011. Calverton, Maryland, USA: INS et ICF International. 2012.

- Commeyras C, Ndo JR, Merabet O, et al.Comportement de recours aux soins et aux médicaments au Cameroun. Cah Sante.2005 ; 16 : 5-12.

- Mpondo Mpondo E, Dibong DS, Priso RJ, Ngoye A, Ladoh Yemeda CF. État actuel de la médecine traditionnelle dans le système de santé des populations rurales et urbaines de Douala (Cameroun). Journal of Applied Biosciences.2012; 55 : 4036-4045.

- Monteillet N. Aperçu sur un système de soins : Le cas de Mbandjock in anthropologie de la Santé. 1999 ; 17.

- Commeyras C, Ndo JR, Merabet O, Kone H, et Rakotondrabe FP. Caractéristiques de la consommation de soins et de médicaments au Cameroun. Cahiers d’études et de recherches francophones / Santé. Janvier Février Mars 2006 ; 16 (1) :13-9.

- Socpa A. Les Pharmacies de rue dans l’espace médical urbain: Emergence et déterminants des stratégies informelles d’accès aux médicaments à Douala. [Thèse de Doctorat de 3ème cycle en Anthropologie]: Université de Yaoundé.1995.

- Coulibaly I, Kuepi M, Keita B. Les déterminants du recours thérapeutique au Mali : entre facteurs socioculturels, économiques et d’accessibilité géographique. . 2011 ; 18(6) : 355-364.

- Kouakou KE. Description du profil des acheteurs des médicaments de la rue au marché Roxy d’Adjamé. Mémoire de santé publique. INFAS, 2007:74.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************