Complications Obstétricales Admises en Réanimation : Épidémiologie, Diagnostic et Pronostic

P Owono Etoundi, AJ Metogo Mbengono, L Tchokam, C Danwang, L Kago Tcheyanou, A Afane Ela, J Ze Minkandé

Abstract


Objectif. Le but de notre travail était de déterminer le profil épidémiologique, le type de pathologie et l’évolution des patientes avec complications obstétricales admises dans les services de réanimation de deux hôpitaux de référence du Cameroun. Patients et méthodes. Il s’agit d’une étude transversale descriptive rétrospective portant sur 177 cas de complications obstétricales admises dans les services de réanimation de l’Hôpital Central de Yaoundé et de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé, du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2015.les paramètres analysées étaient les données sociodémographiques des mères, les antécédents obstétricaux passés et actuels, le type de complications, et la morbimortalité maternelle et fœtale. Résultats. La prévalence des patientes admises pour complications obstétricales était de 6,1 % des hospitalisations de réanimation. L’âge moyen des patientes était de 25,7 ± 7,3 ans. Les femmes célibataires étaient les plus représentées (74%). Les ménagères représentaient 67,2% de l’effectif et les élèves ou étudiantes 17,5%. Il y avait 33.3 % de nullipares et 32.8% de primipares. 52,9% des femmes vivaient en milieu rural et 48,6% n’avaient effectué aucune consultation prénatale. 44% des complications ont été observées entre 37 et 40 semaines d'aménorrhée et 30% dans le post-partum. Les pathologies répertoriées étaient les pathologies hypertensives sur grossesse (72,3%), les hémorragies antépartum (13,5%) et les pathologies infectieuses sur grossesse (10,2%). Le taux de mortalité maternelle était de 9,6% et le taux de mortalité fœtale de 18,5%. Conclusion. Les complications obstétricales 'admises en réanimation sont à l’origine d’une mortalité maternelle et fœtale considérables. La réduction de ces complications passe par l'éducation des patientes, le suivi régulier de la grossesse par un personnel qualifié et entraîné, la détection rapide des complications et leur prise en charge adéquate en milieu spécialisé.

ABSTRACT
Objectives. The aim of our study was to describe the epidemiology, types of complications and evolution of patients admitted in intensive care unit in two referral hospitals in Cameroon for obstetric complications. Patients and methods. This was a retrospective and descriptive study concerning 177 cases of obstetric complications admitted in the intensive care unit of Central Hospital of Yaounde and Gyneco- Obstetric and Pediatric Hospital of Yaounde, from 1st January 2014 to 31 December 2015. The following data were collected: maternal sociodemographic data, past and present obstetrical history including the number of prenatal consultations, type of complications and outcome of the baby. Results. The prevalence of obstetric complications was estimated at 6.1% of intensive care unit admissions. The average age of patients was 25.7 ± 7.3 years. Most women were single (74%). 67.2% of patients were housewives while 17.5%) were pupils or students. 33.3% of women were nulliparous and 32.8 % were primiparous. 52.9%), of admitted patients were living in rural areas and 48.6% of them made no antenatal visit. The complications were most common between 37 and 40 weeks of gestational age (44%) and during the postpartum period (30%). They were: hypertensive disorders of pregnancy (72.3%), antepartum hemorrhage (13.5%) and infectious diseases (10.2%). Maternal mortality rate was 9.6% and fetal mortality rate 18.5%. Conclusion. Obstetric complications in intensive care result in significant maternal and fetal mortality. The reduction of these complications requires education of patients, regular monitoring of pregnancy by qualified and trained staff, early detection of complications and their proper management to a specialist.


Keywords


complications obstétricales, réanimation, épidémiologie, diagnostic, évolution

Full Text:

PDF (Français)

References


Organisation Mondiale de la Santé – Mortalité maternelle. Centre des media. Aide-mémoire n° 348, novembre 2015: 6p

Diouf E. – Contribution des anesthésistes réanimateurs à la réduction de la mortalité maternelle. Revue Africaine d’Anesthésiologie et de Médecine d’Urgence 2011; 16,2: 1-3.

Zeeman G.G. – Obstetric critical care: a blueprint for improved outcomes. Critical Care Medicine 2006; 34 (9 Suppl): S 208-214.

Fourrier F. – Pathologie obstétricale en réanimation. Des généralités aux principes. Réanimation 2007; 16,5:366-372.

Koeberlé P., Lévy A., Surcin S., Bartholin F., Clémént G., Bachour K. et al. – Complications obstétricales graves nécessitant une hospitalisation en réanimation: étude rétrospective sur 10 ans au CHU de Besançon. Annales Françaises d’Annesthésie et de Réanimation 2000; 19,6:445-451.

Bonnet M.P., Chantry A., Seco A., Chiesa-Dubruille C., Fresson J., Bouvier-Colle M.H. et al. – Admissions obstétricales en réanimation: des leçons à tirer pour l’organisation des soins. Anesthésie et Réanimation 2015; 1, Supl 1: A119

Munnur U., Karnad D., Guntupalli K.K. – Critically ill obstetric patients in an American and Indian public hospital. Intensive Care Medicine 2005; 31: 1087-1094.

Okafor U.V, Efetie E.R, Amucheazi A. - Risk Factors for Maternal Deaths in Unplanned Admissions to the Intensive Care Unit- lessons for Sub- Saharan Africa. Afr J Reprod Health 2011; 15, 4:51-54.

Van Der Linden T., Cabaret P., Regdosz R., Guevart E., Lemahieu J.M., Forzy G. et al. Les complications graves de la grossesse et de l’accouchement en service de réanimation: Epidémiologie, évaluation, pronostic. Réanimation Urgences 1993; 2,4: 378-384.

Lelong E., Pourrat O., Pinsard M., Goudet V., Badin J., Mimoz O. et al – Admissions en réanimation des femmes en cours de grossesse ou en post-partum: circonstances et pronostic. Une série rétrospective de 96 cas. La Revue de Médecine Interne 2013; 34,3: 141-147.

Dao B., Rouamba A., Ouédraogo D., Kambou T., Bazié A.J. – Transfert de patients en état gravido-puerpéral en réanimation: à propos de 82 cas au Burkina Faso. Gynécologie Obstétrique et Fertilité 2003; 31,2:123-126

Tchaou B.A., Tshabu-Aguèmon C., Hounkponou F.M., Brouh Y., Aguèmon A.R., Chobli M. - Morbidités obstétricales graves en réanimation à l’Hôpital Universitaire de Parakou au Bénin à propos de 69 cas. Revue d’Anesthésiologie et de Médecine d’urgence 2013; 18, 1:9p

Mbouta-Thouasso Pombo – Pathologies obstétricales en réanimation au CHU du Point G: Morbidité et mortalité. Thèse de Doctorat en Médecine. Université de Bamako 2010.

Traoré A. – La mortalité et morbidité maternelles des urgences obstétricales en réanimation de l’Hôpital Nianankoro Fomba de Segou. Thèse de Doctorat en Médecine. Université de Bamako 2012.

Ali E., Bechir K., Badis C.M., Nabil M., Hanene E., Mourad B. et al. – Prise en charge en réanimation des pathologies obstétricales graves. Tunisie Médicale 2005; 83,2: 87-90

Mayi-Tsonga S., Akouo L., Ngou-Mve-Ngou J.P., Meye J.F. - Facteurs de risque de l'éclampsie à Libreville (Gabon). Etude cas-témoins. cahiers d'etudes et de Recherches francophones/santé 2006; 16: 197-200

Tchaou B.A., Hounkponou F.M.N., Salifou K., Zoumenou E., Chobli M. – Les urgences obstétricales à l’Hôpital Universitaire de Parakou au Bénin: Aspects cliniques, thérapeutiques et évolutifs. European Scientific Journal 2015; 11, 9: 260-272.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************