Main Article Content

Abstract

ABSTRACT
Objective: The aim of this study was to identify the lengthening factors of entrance delay of severe burns in intensive care unit of the Central Hospital of Yaoundé.
Patients and methods: 57 patients with severe burns were enrolled in this prospective descriptive and analytic study from 1st January 2012 to 31st December 2013 in the intensive care unit. The sociodemographic data of patients, the characteristic of burns, the prehospitalize care and the entrance in intensive care unit were analyzed.

Results: Domestic accidents were leading the circumstances of occurrence (77.2 %) and the thermal scald burn was the most frequent (61.4 %). Modern medical care was absent at the place of accident. Patients only received only traditional treatment. Patients were transported by non-medicalized vehicles to peripheral health centers in the first reference (79 %), where they were held for at least 24 hours before the transfer to Yaounde Central Hospital. The delay of admission in intensive care unit was greater than 12 hours (79 %). The long delay was due to the retention of victims in peripheral health centers, self-medication and traditional practices, difficulties transferring patients, poverty and ignorance.

Conclusion: Severe burns need an early and adequate care. A chain of emergency should be established to improve the quality of the initial management.

RÉSUMÉ
Objectifs : Le but de cette étude était de déterminer les facteurs d’allongement du délai d’admission des brûlés graves en réanimation à Hôpital Central de Yaoundé.
Patients et méthodes : Il s’agi d’une étude prospective, descriptive et analytique, qui à couvert la période allant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013. Nous avons inclus 57 patients admis en réanimation pour une brûlure grave et chez ces patients, nous avons analysé les données sociodémographiques, les caractéristiques de la brûlure, les données sur la prise en charge préhospitalière et l’admission en réanimation (date, heure).
Résultats : Les accidents domestiques étaient en tête des circonstances de survenue (77,2 %) et la brûlure thermique par ébouillantement était la plus fréquentes (61,4 %). La prise en charge médicale était inexistante sur les lieux de l’accident, les patients n’avaient reçu que des traitements traditionnels. Les patients étaient transportés par des véhicules non médicalisés vers des centres de soins périphériques en première référence (79 %), où ils ont été retenus pendant au moins 24 heures avant leur transfert secondaire à l’Hôpital Central de Yaoundé. Le délai d’admission en réanimation était supérieur à 12 heures (79 %), cet allongement étant du à la rétention des victimes dans les centres de soins périphériques, à l'automédication et aux pratiques traditionnelles, aux difficultés de transfert des patients liées aux moyens financiers limités et à l’ignorance.
Conclusion : Le brûlé grave nécessite une prise en charge précoce et adéquate. Une chaine de secours devrait être mise en place pour améliorer la qualité la prise en charge initiale.

Article Details

How to Cite
Owono Etoundi, P., Afane Ela, A., Esiene, A., Ngayap, G., & Nyemb Nguéné, N. (2014). Facteurs d’Allongement du Délai d’Admission des Brulés Graves à l’Hôpital Central de Yaoundé. HEALTH SCIENCES AND DISEASE, 15(3). Retrieved from http://hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/424

References

  1. Jault P., Bargues L., Leclerc T., Le Bever H. – Prise en charge des brûlures graves. Réanimation et urgences, Springer Paris 2010 : 291-303
  2. Vinsonneau C., Benyamina M. – Prise en charge initiale du grand brûlé. Réanimation 2009 ; 18, 8 : 679-686
  3. Jault, P., Donat N., Leclerc T., Cirodde A., Davy A., Hoffman C., Bargues L. – Les premières heures du brûlé grave. Journal Européen des Urgences et de Réanimation 2012 ; 24, 3 : 138-146
  4. Bertin-Maghit M., Mosnier F., Magnin C., Gueugniaud PY., Petit P. - Réanimation du brûlé à la phase aiguë. In Conférences d'actualisation, SFAR 2001 : 423-442.
  5. Zahid A., Atannaz J., Alaoui M., Raffik A., Ezzoubi M., Diouri M., Chlihi A., Bahechar N., Boukind E.H. – Profil épidémiologique des brûlures d’enfants admis au Centre National des Brûlés, Maroc. Annals of Burns and Fire Disasters 2011 ; 24, 4 : 171
  6. Minkandé Ze J., Ela Afané A., Sosso M.A., Binam F., Chiabi A., Malongté P., Mba S., Jéméa B., Nnomoko Bilounga E., Eyenga N. – Brûlures graves chez l’enfant. Aspects épidémiologiques et thérapeutiques à l’Hôpital Gynéco-obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé. Clinics in Mother and Child Health 2004 ; 1, 2 : 85-88
  7. Béyiha G., Binam F., Batamack J.F., Sosso M.A. – Traitement et pronostic de la brûlure grave au centre des grands brûlés de Douala, Cameroun. Annals of Burns and Fire Disasters 2000 ; 13,3 : 131-137
  8. Owono Etoundi P., Afané Ela A., Esiéne A., Binam F. – Les brûlures graves : épidémiologie, clinique et pronostic : à propos de 112 observations à l’Hôpital Central de Yaoundé, Cameroun. Orthopeadica Emergencia Africa 2012 ; 1,2 : 33-37
  9. Guema P.N., Matsiegui P.B., Nsafu D.N. – Les grands brûlés : épidémiologie et traitement à propos de 104 cas gabonais. Cahiers d’Etudes et de Recherches Francophones/Santé 2000 ; 10, 1 ; 37-42
  10. Tchoua R.,Dienno A., Mandji J.M., Boulmaarouf A., Vanji J., Baya., Camus P. –Les brûlures graves en réanimation à Libreville. Médecine tropicale 2006 ; 66,4
  11. Kouamé K.E., Abhé C.M., Yapo Y.P., Koffi N., Pete Y., Coulibaly Y., Vilasco B., Brouh Y. – Prise en charge des brûlures graves à Abidjan (Côte d’Ivoire). Revue Africaine d’Anesthésiologie et de Médecine d’Urgence 2013 ; 18, 1 : 1-5
  12. Messaadi A., Bousselmi K., Khorbi A., Chebil M., Oueslati S. – Etude prospective de l’épidémiologie des brûlures de l’enfant en Tunisie. Annals of Burns and Fire Disasters 2004 ; 17, 4 : 173-177
  13. Ibnouzahir M, Ettalbi S, Ouahbi S, Droussi H, Sousou M, Chlihi A., Bahaichar N., Boukind H. - Profil épidémiologique des brûlés à Marrakech : à propos de 152 cas. Annals of Burns and Fire Disasters. 2011 ; 24, 1 : 3
  14. Alibou P., Diouri M., Mradmi W., Bahechar N., Boukind E.H. – Profil socioculturel des patients brûlés : étude descriptive de 150 cas. Annals of Burns and Fire Disasters 2002 ; 15, 4 : 191-194
  15. Le Dantec P., Niang B., Boulesteix G., Bellefleur J.P., Pochan Y., Diatta B. – Prise en charge de la brûlure en milieu non spécialisé, en Afrique. Médecine Tropicale 2003 ; 63, 6 :567-572
  16. Le Dantec P., Riou O., Guinet P., Pochan Y., Diatta B. – Réflexion sur la prise en charge de la brûlure grave au Sénégal. IXème Actualités du Pharo. Les urgences en milieu tropical 2002 ; 5-7.

Most read articles by the same author(s)

1 2 > >>