Prise en Charge Initiale des Traumatisés Pédiatriques aux Urgences d’un Hôpital de Référence Traumatologique de Libreville (Gabon)

R Obame, S Aubin, L Essola, J.M Mandji Lawson, L.V Sagbo Ada, B Mpiga Mickoto, P Nzoghe Nguéma, A Sima Zué

Abstract


RÉSUMÉ
Introduction. La traumatologie pédiatrique représente 14% de l’ensemble de la traumatologie. En Afrique Subsaharienne, il existe peu de données. L’objectif du travail était d’évaluer la prise en charge initiale des traumatisés pédiatriques au Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo (CHUO). Patients et méthodes. Étude transversale prospective et descriptive réalisée du 1er Janvier au 31 mars 2017 au CHU Owendo. Les patients de 0 à 15 ans, consultant pour un traumatisme de moins de 72 heures aux urgences ont été inclus. Les données anamnestiques, épidémiologiques et cliniques ont été relevées, de même que les délais entre l’accident et l’arrivée aux urgences, entre la demande des bilans et leur interprétation par le médecin. La prise en charge et le devenir des patients ont également été relevés. Résultats. Cent cinquante patients ont été enregistrés, avec un âge moyen des patients de 7,5 ans ± 3,95. Il y avait 98 garçons (65%). Les accidents survenaient entre 7 heures et 19 heures avec une prédominance pour les accidents ludiques et domestiques. Les enfants consultaient en moyenne 5 h après l’accident. Le bilan morphologique était réalisé en général dans les deux heures. Les patients séjournaient en moyenne 9 heures aux urgences. Conclusion. Il y a encre plusieurs faiblesses dans la prise en charge des traumatisés pédiatriques dans notre hôpital.
ABSTRACT
Introduction. The Pediatric Trauma represents 14% of all of the trauma. In sub-Saharan Africa, little is known because publications are scarce. The aim was to assess the initial management from the child trauma in the Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo (CHUO). Patients and methods. This was a cross sectional prospective and descriptive study carried out from January 1 to March 31, 2017 at the CHUO. Patients aged 0 to 15 years, consulting in surgical emergency units for trauma of less than 72 hours were included. Anamnestic, epidemiological and clinical data were collected identified, as well as the delay between the trauma and the arrival to the emergency room. We also recorded the delay between the request of paramedical examinations and their availability to the doctor. Management and the outcome of the patients were also studied. Results. One hundred fifty children were recruited. Their average age was 7.5 years ± 3.95. Ninety eight (65%) were boys. The trauma occurred most often between 7 AM and 7 PM. Most children came for playful and domestic accidents. The average delay between the accident and consultation was five hours. The morphological assessment was carried out on average within 2 hours. Patients stayed an average of nine hours in the emergency wards. Conclusion: there are weaknesses in the management of child trauma in our hospital.


Keywords


traumatologie, pédiatrie, CHUO, Gabon

Full Text:

PDF (Français)

References


Snyder CL, Jain VN, Saltzam DA, et al. Blunt trauma in adults and children: a comparative analysis. J Trauma 1990; 30: 1239-45.

Down MD, Keenan HT, Bratton SL. Epidemiology and prevention of childhood injuries. Crit Care Med 2002; 30: 385-92.

Bikler, Stephen W, Sanno-Duanda et al. Epidémiologie des admissions en chirurgie pédiatrique dans un hôpital public de recours en Gambie. Bull World Health Organ [online] 2000; 78: 1330-6.

Bushore M. Emergency care of the child. Pediatric 1987; 79 (4): 572-6.

Baudin F, Floccard B, Desgranges FP et al. Efficacité de la prise en charge des traumatismes graves de l’enfant en salle d’accueil des urgences vitales adulte ou pédiatrique : une étude avant-après. Archives de Pédiatrie 2016 ; 23 : 367-72.

Kaboro M, Sile SN, Djonga O et al. Les traumatismes par accidents chez les enfants admis au service des urgences de l’hôpital général de référence de N’Djamena (Tchad). Rev Afr Anesth Med Urg 2011; Tome 16 n°3.

Gaudeuille A, Bobossi-Serengbe G, Kolouba J.M et al. Epidémiologie des accidents chez l’enfant à Bangui (Centrafrique). Rev Méd Afr Noire 2002; 49: 557-60.

Ka S.A., Imbert P., Diagne I. et al. Epidémiologie des accidents chez l’enfant à Dakar (Sénégal). Med Trop, 2003; 63: 533-8.

Hôpitaux Universitaires de Genève. Réduction de l’attente aux urgences : où en est-on ? Dossier de presse 30 octobre 2015.

Coulibaly Y, MP E., Diallo A. et al. Le traumatisme crânien à l’hôpital du Point G: A propos de 80 cas. Mali Médical. 2004; N° 3 et 4

Abdou Raouf O, Allogho Obiang J.J, Nlome Nze M. et al. Traumatisme par accident du trafic routier chez l’enfant au Gabon. Med. Afr. Noire, 2001; 48: 496-8

Jarrar M.S., Khlifi S., Ben Amor W. et al. L’accueil et la durée de la prise en charge des patients au service des urgences du CHU Farhat Hached étude prospective. J. Magh A. Réa Méd Urg 2005; 15: 251-7.

Bazin A., Garnerin P., Vermeulen B. et al. Etude sur l’analyse des flux aux urgences: contexte, méthodes et résultats, Urg. 2001; 18:162-72.

Methanem M. Prise en charge de la douleur aux urgences du Maghreb : état des lieux en Tunisie. Urgences 2011 Chapitre 85 P975-9.

Fournier-Charrière E. Faut-il vraiment évaluer la douleur des enfants aux urgences? Comment le faire? Journal Européen des Urgences et de Réanimation 2014; 26:16-9.

Haut conseil de la santé publique. Guide pour l’immunisation en post-exposition. Vaccination et immunoglobuline. 19 février 2016 P58.

Mauffrey C et Herbert B. Fractures ouvertes de l’adulte: proposition de prise en charge basée sur une analyse des concepts actuels de « l’évidence-based médecine ». Maitrise-orthopédique Mars 2014 ; numéro 232.

Clavert J, Metaizeau J. Fractures des deux os de l’avant-bras chez l’enfant. In : Clavert J., Metaizeau J. (eds). Les fractures des membres chez l’enfant. Montpellier : Sauramps Médical, 1990 : 51-61.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************